Aller au contenu principal

[VIDEO] - Pöttinger Terradisc 10001 T - Taillé pour des gros débits de chantier

Nous avons testé le déchaumeur à disques indépendants Pöttinger Terradisc 10001 T avec pilotage Isobus en conditions très sèches.

Fer de lance de Pöttinger en termes de déchaumeurs à disques indépendants, le Terradisc 10001 T a été testé à Usson-du-Poitou dans la Vienne sur l’exploitation céréalière d’Alex Ressegand. D’une largeur de 10 m, il dispose, comme son petit frère Terradisc 8001T de 8 m, de roues de transport situées devant les disques indépendants et s’attelle sur une barre oscillante. L’appareil pourvu de 80 disques de 580 mm de diamètre nécessite une puissance de 350 ch minimum. Le contrôle de la profondeur est assuré à l’avant par les deux roues de transport en position centrale et par deux paires de roues de jauge aux extrémités, ainsi que par le double rouleau à arrière. En option, cet outil bénéficie du Frontboard en amont des disques pour niveler le sol et émietter les grosses mottes. Pour le rappui, à défaut du Tandem Conoroll qui équipe le modèle essayé, Pöttinger propose un rouleau cage de 660 mm de diamètre, un rouleau profilé de 550 mm ou encore un rouleau profilé en caoutchouc de 585 mm de diamètre.

Les plus

Finition

Robustesse

Performance

Réglage

Les moins

Coût de l’Isobus

Réglage par vanne (sans Isobus)

Vitesse de montée/descente en bout de champ

En action "Un pilotage simple de l’outil"

 

 
© L. Vimond
Les conditions particulièrement sèches n’ont pas permis d’occuper le Fastrac 8330 de 348 ch derrière lequel le déchaumeur était attelé. Malgré ses 12,7 t, l’appareil n’est pas assez lourd pour rentrer dans les terres limoneuses. Attelé sur une barre oscillante de catégorie 4, le Terradisc 10001 T évoluait à des vitesses variant entre 10 et 15 km/h à une profondeur ne dépassant pas le 5 à 7 cm, malgré les roues de jauge réglées pour travailler plus profondément. Dans ce contexte, le travail de déchaumage reste correct et la rangée de herses peignes joue bien son rôle dans la répartition des pailles.

 

 

 
© L. Vimond
Pour le transport, les deux unités se replient vers l’avant. Une seule impulsion sur le terminal engage toute la séquence de repliage. Dans un premier temps, les roues de jauge et le rouleau arrière montent à leur position la plus haute. Puis les roues de transport de dimension 560/45 R22.5, gonflées à 5 bars, s’abaissent. Les deux unités de travail du sol se placent à la verticale, avant de se replier vers l’avant. Homologué à 25 km/h, l’outil se montre stable sur la route. Si le déchaumeur donne une impression globale de robustesse, le support de signalétique arrière, qui coulisse vers l’arrière pour le transport, fait un peu léger. Depuis janvier 2020, un système plus robuste et directement fixé sur le chassis équipe ce déchaumeur.

 

 

 
© L. Vimond
Lors des demi-tours, l’ensemble du déchaumeur se relève et repose sur le deuxième rouleau du tandem Conoroll. Cela permet de ne pas trop tasser les bouts de champ en répartissant le poids sur toute la largeur et d’avoir un appareil stable lors des manœuvres. En revanche, il faut appuyer longuement – 5 à 6 secondes – sur le distributeur pour remonter ou abaisser complètement le Terradisc.

 

À la loupe "L’Isobus est un prérequis"

 

 
© L. Vimond
Le déchaumeur à l’essai est équipé du terminal Isobus Expert 75 en option. Toutes les fonctions sont alors contrôlées depuis l’écran tactile couleur et pilotées depuis un seul distributeur load sensing, exception faite de la béquille hydraulique qui demande un distributeur distinct. Cette option offre plus d’ergonomie que le pilotage standard, qui comprend tout un bloc de vannes sur le timon à manipuler hors de la cabine.

 

 

 
© L. Vimond
Comme tous les déchaumeurs à disques indépendants de la marque, le Terradisc 10001 T dispose de disques crénelés de diamètre 580 mm espacés de 12,5 cm. Montés sur paliers graissés à vie et assemblés par paire de bras forgés sur des supports à suspension à boudins élastomères, ces disques proposent un angle attaque de 17 degrés (15 degrés à l’arrière) et un angle d’entrure de 1,5 degré.

 

 

 
© L. Vimond
Derrière les disques, une rangée de herse peigne casse les mottes et répartit les résidus. Elle peut être relevée au besoin en cas de gros volumes de résidus. À l’arrière, le Tandem Conoroll se compose de deux rouleaux de 560 mm de diamètre à lames de 8 mm d’épaisseur. Quatre lames composent chaque spire du rouleau. Alternativement, les lames sont vrillées vers la droite puis vers la gauche. Le rappui n’est pas continu et favorise la pénétration de l’eau dans le sol. Selon le type de sol, il est possible d’obtenir un rappui identique entre les rouleaux avant et arrière, ou de ne rappuyer que sur le rouleau arrière pour les terres battantes.

 

Entretien "Une bonne vingtaine de graisseurs"

 

 
© L. Vimond
La maintenance du déchaumeur est assez simple. Les paliers de disques sont sans entretien. Les seuls points à graisser régulièrement sont les paliers du rouleau Tandem Conoroll (huit points) et les différentes articulations (seize points).

 

Le regard de l’Expert

 

 
© L. Vimond
:-) Afin de compenser un éventuel déport latéral en dévers, il est possible de donner plus ou moins de piqué sur le train de disques avant.

 

 

 
© L. Vimond
:-) Le réglage de profondeur est simultané à l’avant et à l’arrière et offre une précision centimétrique.

 

 

 
© L. Vimond
:-) La béquille hydraulique est sur un distributeur double effet indépendant, ce qui dispense d’un tracteur doté d’un circuit load sensing pour déplacer l’outil.

 

 

 
© L. Vimond
:-/Pour un bon suivi du sol, chaque moitié de déchaumeur est indépendante et propose un débattement de +6/-3 degrés. S’ils conviennent sur les terrains plats, les éléments rigides de 5 m peuvent se retrouver un peu trop larges sur sols irréguliers.

 

 

 
© L. Vimond
:- (La tôle déflectrice reste en l’air après le dépliage. Il faut la rabaisser à la main.

 

 

 
© L. Vimond
:- (Dommage que le Tandem Conoroll ne soit pas monté sur parallélogramme, afin d’avoir toujours la même pression sur les deux rouleaux.

 

La gamme

 

 
© Pöttinger
La gamme de déchaumeurs à disques indépendants Terradisc se compose de trois modèles portés à châssis rigide de 3 ; 3,50 et 4 m, trois autres portés repliables de 4, 5 et 6 m, ainsi que six modèles traînés. Parmi les modèles traînés, le Terradisc 3001 Multiline est un appareil sur lequel il est possible d’atteler un semoir à céréales. L’outil de 3 mètres est équipé d’un timon à l’avant et d’un rouleau packer à pneus à l’arrière. Le relevage indépendant permet au besoin de travailler avec le semoir ou uniquement avec le déchaumeur. L’offre en appareils traînés se compose aussi de deux autres familles. La première comprend trois modèles de 4, 5 et 6 m, qui disposent d’un essieu arrière se positionnant au-dessus du déchaumeur au travail. Au transport, les deux moitiés de déchaumeur se replient à la verticale. La seconde famille compte les Terradisc 8001 T et 10001 T pourvus d’une longue poutre centrale. Leurs deux roues de transport sont positionnées au centre du châssis, devant les disques.

 

Fiche technique

Pöttinger Terradisc 10001 T Isobus

DIMENSIONS

Largeur de travail : 10 m

Largeur de transport : 3 m

Hauteur de transport : 4 m

Longueur : 8,30 m

Poids : 12 700 kg

Roues de transport : 550/45-22.5

DISQUES

Nombre : 80

Espacement entre disques : 125 mm

Espacement entre rangées de disques : 900 mm

Hauteur sous châssis : 750 mm

Profondeur de travail : 5 à 15 cm

Suspension : boudin élastomère

HERSE PEIGNE

Nombre de dents : 36

Diamètre : 14 mm

Suspension : queue-de-cochon

ROULEAU

Type : Tandem Conoroll

Diamètre : 2 x 560 mm

Poids : 2 450 kg

HYDRAULIQUE

Nombre de distributeurs : 2 (1 DE et 1 load sensing)

Vitesse recommandée de travail : jusqu’à 18 km/h

Puissance nécessaire : 350 ch

Pays de fabrication : République tchèque

Prix catalogue au 1er octobre 2020 : 105 616 € HT

Les plus lus

Claas Jaguar 990 Terra Trac Réussir Machinisme
[VIDEO] - L'ensileuse Jaguar 990 Terra Trac à l'oeuvre dans la Manche et le nouveau bec Orbis 900
Nous sommes allés découvrir le fer de lance de l'offre en ensileuses du constructeur Claas.
Fendt 200 VFP Vario Réussir machinisme
[VIDEO] - Fendt - Les tracteurs spécialisés intègrent une cabine FendtOne à quatre montants
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés Fendt 200 VFP Vario débarque. Au programme : un nouveau look, une nouvelle cabine…
Tracteur Fendt 200 Vario Réussir Machinisme
[VIDEO] - Fendt - Les tracteurs 200 Vario gagnent en technologies
Autrefois tracteur simple, compact et économique, le 200 Vario change de style et rejoint ses grands-frères en termes de…
Ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650
[Exclusif] – Les images de l’ensileuse Rostselmash en action
Dévoilée au salon Agritechnica en novembre 2019, la nouvelle génération d’ensileuses automotrices Rostselmash RSM F…
Massey Ferguson MF 7360 AL4 Réussir Machinisme
[VIDEO] - Massey Ferguson - Une nouvelle moissonneuse-batteuse pour les fortes pentes
Massey Ferguson étoffe son offre en moissonneuses-batteuses avec la MF 7360 AL4 pour les fortes pentes.
New Holland T5 H2 Dual Power Réussir Machinisme
[VIDEO] - Un tracteur hybride diesel-hydrogène
Aux Pays-Bas, le tracteur New Holland T5.140 H2 Dual Power dispose d'une double carburation diesel-hydrogène. 
Publicité