Aller au contenu principal

Histoires de marques
[VIDEO] Lely : du tracteur au robot de traite

Faneuses, tonnes à lisiers, andaineurs, épandeurs d’engrais, faucheuses… Il a longtemps été question de développer des engins agricoles, et sa vocation pour l’élevage laitier est relativement récente. Lely ne développe des systèmes automatisés pour les producteurs laitiers que depuis trente ans.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’agriculture en Europe est relancée en priorité, mais avec peu de moyens de production. En 1948, à Maassluis, aux Pays-Bas, deux frères, Arij et Cornelis Van Der Lely, inventent le râteau soleil. Cet outil permet d’andainer le foin sans abîmer la récolte. Il marque la fondation de la société Lely. L’objectif est simple : développer des machines agricoles pour faciliter le travail du sol et la récolte de l’herbe.

L’épandeur à engrais à un seul disque (1958), la dent de faneuse à crochets (1965), ou encore la première herse rotative, Lelyterra (1968)… Lely multiplie les innovations.

Un tracteur à système hydraulique

 

Fin 1969, l’entreprise présente le Lely Hydro 90, un tracteur à transmission à variation continue. Il est équipé d’un moteur MWM six cylindres 87 chevaux. Il a pour objectif de faciliter le passage des vitesses. Cinq exemplaires sont produits : deux avec un système de direction à leviers, puis trois avec un volant. La transmission hydrostatique permettait au tracteur d’aller jusqu’à 22 km/h en marche avant, et 12 km/h en marche arrière.

Une dizaine de tracteurs construits

A la recherche de plus de puissance, Lely développe ensuite un Hydro 150. Cette fois, il s’agit d’un moteur Ford, toujours six cylindres mais avec 140 chevaux. Mais le projet ne prend pas. Les systèmes hydrauliques, bien qu’étant à haute pression, perdent leur puissance trop rapidement. Trois exemplaires sont produits. Lely essaye d’autres modèles (Multipower 420, Supertrac), sans succès, et abandonne définitivement ses projets de tracteurs en 1974. Au total, cinq prototypes de tracteurs auront été développés en six ans.

 

De l'herbe à la traîte

A la fin des années 1980, la société prend un grand virage. Elle veut répondre à une demande venant des éleveurs, celle d’une traite des vaches automatisée. Elle met en service en 1992 un robot de traite nommé Astronaut. Le premier en France est installé en Mayenne en 1995. La machine rencontre un vrai succès, et trente ans plus tard l’entreprise s’est entièrement recentrée autour de l’élevage laitier. Lely a créé un racleur de caillebotis (Discovery, 2005), un robot repousse-fourrage (Juno, 2008), ou encore un robot d’alimentation (Vector, 2012).

 

Cinq générations d’Astronaut ont été développées, pour 43 000 modèles installés dans le monde. Ceux-ci profitent à deux millions de vaches au total.

Plus de 1600 brevets été déposés en 75 ans

Prix de l’innovation avec le Lely Astronaut A5

Lely n’a jamais été un grand constructeur de tracteurs, mais s’est fait une renommée à l’international avec une idée nouvelle : robotiser l’élevage.

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

Les quads et SSV homologués en catégorie L concernés par le contrôle technique sont assez peu répandus dans les exploitations agricoles.
Le contrôle technique des quads et SSV débute ce 15 avril. Votre véhicule est-il concerné ?

À la suite de l’arrêté paru en octobre 2023, le calendrier du contrôle technique des quads et SSV de catégorie L est…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Les meilleurs poissons d'avril des constructeurs sur les réseaux sociaux

Beaucoup de constructeurs de matériel agricole n'ont pas manqué le rendez-vous du 1er avril pour présenter farces et…

Mathieu Guillerm, éleveur de porcs à Kergloff dans le Finistère : « Le capteur Ana’Lisier est très simple d’utilisation. Il sera rapidement rentabilisé. »
« J’épands des kilos d’azote et non plus des mètres cubes de lisier, grâce au capteur »

Éleveur dans le Finistère, Mathieu Guillerm a équipé sa tonne d’un conductimètre analysant la valeur fertilisante du lisier…

Mel McGlinchey et Fabien_Pottier, Fendt France, Suisse, Belgique et Luxembourg
Fendt France - Un nouveau directeur commercial pour remplacer Fabien Pottier

Fabien Pottier, le directeur commercial de Fendt en France, en Suisse, au Luxembourg et en Belgique, s'apprête à passer le…

Publicité