Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Numérique
Vers une compatibilité totale entre les objets connectés

Plusieurs constructeurs et organisations se sont entendus pour une compatibilité totale des objets connectés, notamment dans le cadre du projet Internet of Food and Farm 2020.

L'internet des objets connaît un réel essor et est amené à améliorer l'efficience des exploitations agricoles. Plusieurs constructeurs et organisations s'y sont investis chacun de leur côté avec parfois des soucis de compatibilité entre les solutions de marques différentes. Aussi, à l'instar de l'Isobus dans la communication entre les outils et les tracteurs, plusieurs constructeurs et organisations (365FarmNet, l'université Aarhus, Agco, AgroIntelli, CNH Industrial, Grimme, Kverneland et l'université de Wageningen) se sont rapprochés pour mettre au point une interopérabilité totale entre les machines, les capteurs et les logiciels de l'exploitation, une étape-clé pour poursuivre le développement de l'agriculture numérique, ou "agriculture 4.0". En utilisant Adapt, une boîte à outils logicielle open source d'AgGateway, il sera possible de lire les données de différentes sources, en réalisant la traduction entre différents formats des données. 

L'étape suivante de l'amélioration de l'interopérabilité inclura la communication en temps réel et de manière bidirectionnelle entre le cloud et les véhicules agricoles. Cette étape s'effectuera en collaboration avec l'AEF. 

Les plus lus

Vignette
247 andaineurs simple, double et quadruple rotors
Si l’offre en andaineur à dépose centrale reste majoritaire, surtout en grande largeur, l’offre en modèles à dépose latérale est…
Vignette
GPS, Glonass, Galileo : la précision s'affine
Américains, Russes, Européens et bientôt Chinois proposent des systèmes de géopositionnement à l’échelle mondiale. Quelle…
Vignette
Jusqu’à 6 hectares par heure avec la faucheuse traînée
Sébastien Selin, éleveur bio en Charente, a opté pour une faucheuse traînée de 5,20 mètres sans conditionneur, conciliant grand…
Vignette
Une dérouleuse traînée
Anthony Lucy a transformé sa dérouleuse de fil portée en version portée afin de gagner du temps.
Vignette
120 moiss’-batt' haute capacité
L’offre en moissonneuses-batteuses à rotor axial continue de s’étoffer, au contraire des hybrides qui ne sont plus représentées…
Vignette
« Le confort d'un SSV électrique »
L’Earl du Val Hebert dans le Calvados s’est doté d’un SSV électrique apprécié pour sa simplicité et son silence de fonctionnement.
Publicité