Aller au contenu principal

Vermande - Un tracteur enjambeur monorang et une nouvelle gamme de laboureurs

Destiné notamment à la Bourgogne, le tracteur enjambeur MR1125 complète l'offre de Vermande avec un modèle monorang. Les modèles trois rangs sont quant à eux repensés.

"La conception du tracteur enjambeur MR1125 a été lancée il y a un an à partir d'une feuille blanche", confie Jordan Berger, gérant de la concession Berger Viti-Vini à Beaune (Côte-d'Or). Egalement distributeur de la marque Pellenc, le concessionnaire ne disposait pas avec cette dernière d'une offre en monorang, dont le marché local est friand. Il s'est donc rapproché du constructeur aquitaine Vermande, dont il appréciait la robustesse des produits. D'un poids à vide de 3,8 tonnes (plein fait), le tracteur enjambeur dispose d'un poste de conduite placé au-dessus des perches centrales et équipé d'un arceau complété en option d'une cabine. Vermande a planché sur un nouveau système de direction qui n'impacte pas l'angle de braquage ou le parallélisme, si on modifie la hauteur du palonnier. Les masses sont intégrées autour des moteurs de roue, sans dépasser du gabarit des roues pour offrir un lestage suffisant et une voie la plus large possible. Débutant à 1 m, cette dernière est variable mécaniquement. Le constructeur a fait le choix d'une motorisation Köhler Stage V de 80 ch (sans AdBlue), coupleuse à bas régime. La transmission Poclain offre propose deux gammes champ et route, dont la vitesse maximale atteint 14 et 27 km/h. A l'avant des carters inox protègent les flexibles sur la partie basse des jambes de roue. Côté hydraulique, Vermande a fait le choix d'une pompe par fonction,  90 l/min pour la prise de force principale, 44 l/min réversible pour la prise de force secondaire, une pompe pour la direction, une autre pour les servitudes, une autre réversible pour le radiateur, et une dernière pour les porte-outils disposant du terrage hydraulique. Pour les vignes un peu plus larges et plus hautes, les MR1150 et MR1170 reprennent les mêmes caractéristiques, le dégagement sous bâti passant alors de 1,25 à 1,50 m ou 1,70 m. 

Quatrième génération du Laboureur

Les LP1140 et 1160 constituent la quatrième génération de Laboureurs polyvalents. Proposant un dégagement sous bâti de 1,40 ou 1,60 m, ces tracteurs, qui abritent un moteur Kohler de 136 ch, bénéficient d'un circuit hydraulique entièrement revu. S'appuyant sur des petites roues à l'avant et des grandes roues à l'arrière (la génération d'avant avaient les quatre roues égales), la transmission gagne en capacité avec en plus la possibilité d'avoir des pneumatiques larges à l'arrière. La direction a été repensée pour permettre un braquage beaucoup plus court, aidé par des roues plus petites. Deux longueurs de col de cygne, structure centrale du châssis permettant une bonne visibilité sur les outils placé devant la cabine, autorisent des perches plus ou moins longues. "La cinématique de ces dernières a été revue offrant une course verticale de 60 cm, explique Mathieu Coulaudin, directeur d'Espace Vigne à Chablis. Une fois relevés, les outils sont à 30 cm du sol." La cabine, le moteur et les radiateurs ont été abaissés pour descendre le centre de gravité du tracteur et gagner en stabilité. Proposant une voie variable hydraulique de 1 à 1,50 m, ces tracteurs peuvent recevoir une multitude d'outils entre roues, comme un pulvé ou une rogneuse, dispensant de relever cette dernière en bout de champ. En option, deux porte-outils pivotant permettent de rogner quatre rangs complets.

https://www.vermande.fr/

 

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Charles Crapard, agriculteur à Villiers-Saint-Georges : « L'écimeuse est une solution pour lutter contre les adventices résistantes. »
[VIDEO] « J’écime mes céréales avec un microtracteur »
Charles Crapard écime ses céréales à l’aide d’un tracteur de 36 chevaux et d’une écimeuse Bouillé Concept de 12 mètres.
Plusieurs sites d'Agco dans le Monde ont été concernés par cette cyber-attaque.
Agco - Après trois jours d'arrêt, l'usine de Beauvais, victime d'une cyber-attaque, redémarre.
Des sites de production d'Agco ont été victimes d'une cyber-attaque, dont ceux de Beauvais. Ces derniers ont redémarré mardi 10…
Guerre en Ukraine - Quand la télématique permet de neutraliser les machines agricoles volées par les Russes
Le contrôle à distance des engins agricoles par la télématique est devenu une arme de défense pour un concessionnaire Ukrainien…
Le filtre à particules (FAP) et le catalyseur SCR, équipant la plupart des moteurs récents, sont très fiables à condition de prendre quelques précautions.
Les conseils pour bien faire vieillir les FAP et SCR
Les dispositifs de dépollution (catalyseur SCR et filtres à particules) montés sur l’échappement des moteurs se généralisent sur…
Les remorques autochargeuses Claas Cargos cesseront d'être produites à la fin de l'année.
Claas arrête la production des remorques autochargeuses Cargos
Claas annonce la fin de la production des remorques autochargeuses Cargos. Explications. 
Publicité