Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[ESSAI] - Presse John Deere V451M - Une cinématique simplifiée et performante

Nous avons pris en main la presse John Deere V451M l’été dernier, au foin, à l’enrubannage et à la paille. Elle cible le cœur de marché des machines à chambre variable.

Succédant à la John Deere 854, la presse à chambre variable V451M s’en distingue par un diamètre maximal de 1,65 m, contre 1,55 m, répondant ainsi à la demande pour le diamètre de 1,60 m, plébiscitée en France. De même, la largeur de chambre évolue de 1,17 à 1,21 m. Dotée d’une sécurité à came sur l’entraînement central admettant 113 kW (154 ch), elle hérite largement de la cinématique des modèles 900, la porte à ouverture rapide en moins. Par rapport aux précédentes séries 800, la presse à l’essai bénéficie de deux rouleaux d’entraînement supplémentaires pour une mise en rotation rapide du noyau mou. Une molette sur l’avant de la presse permet le réglage de la densité. Ne proposant pas de pivotement transversal, le pick-up reçoit des roues de jauge fixes ou pivotantes (démontables pour le transport).

Deux distributeurs sont nécessaires, l’un pour l’ouverture de porte, l’autre pour le pick-up et la trappe de décompression.

La V451M est compatible avec le système de liage à bâche respirantes B Wrap.

 

Les plus

Performances

Cinématique simple

Finition

Qualité de pressage

Les moins

Filet positionné à l’arrière

Boîtier électronique vieillissant

Éjecteur de balles en option

Au travail - Entre 12 et 18 km/h

 

 

 

La presse V451M impressionne par son débit de chantier, tant à la paille, qu’au foin (188 bottes) et à l’enrubannage (95 bottes). À la paille, elle évolue à une allure moyenne de 15 km/h, oscillant entre 12 à 18 km/h. Malgré ces vitesses élevées, le pick-up assure un bon suivi du sol. En poussant la machine dans ses limites, nous ne sommes pas parvenus à la bourrer : la combinaison du rotor faisant toute la largeur du pick-up, de l’absence de vis de recentrage et de la trappe de décompression montre son efficacité.

Une dizaine de secondes suffisent à dérouler le filet sur trois tours et demi, tandis que l’éjection de la balle est réalisée en cinq secondes. L’ouverture et la fermeture de la porte sont rapides, la conception intégrant un ralentissement en fin de course.

 

 

 

La prise en main de la presse est facile. Le terminal est simple et les réglages rapides. Dans le cadre de nos essais, le diamètre de balle était fixé à 1,30 m. Ce n’est qu’à partir d’un diamètre de balle de 90 cm que les courroies commencent à serrer : le noyau est donc mou par la conception de la chambre. Cela n’empêche pas une bonne densité et une bonne tenue des balles de paille.

En début de cycle, la mise en rotation de la balle est efficace, car il n’y a pas de noyau central en étoile.

Au travail, la presse se montre très silencieuse, exception faite des agrafes des six courroies au contact du guide-filet.

 

 

 

La presse V451M est réceptionnée pour circuler à 40 km/h. Elle est chaussée de pneumatiques de 500 mm lui assurant une bonne stabilité. Avant de prendre la route, il faut penser à démonter les roues de jauge pivotantes. On regrette qu’il n’y ait pas un mécanisme permettant leur repliage dans le pick-up.

 

 

 

:) La trappe de décompression fait toute la circonférence du rotor et 90 % de sa largeur.

 

 

 

:) Les capots intégraux de chaque côté ont été dessinés pour ne pas accumuler de poussière qui tombe quand on les ouvre.

 

 

 

:) Le capot arrière dispose de leds pour éclairer le compartiment de liage. Dommage qu’il n’y en ait pas sous les capots latéraux.

 

 

 

:) Le verrouillage de la porte arrière est assuré par un loquet mécanique dont la cinématique est alimentée par le même distributeur que l’ouverture et la fermeture de porte.

 

 

 

:/ Il n’y a pas de vue directe sur le filet pour en contrôler le bon déroulement : il faut faire confiance au capteur dédié.

 

 

 

:( La chaîne d’accroche du pick-up en contact avec la chaîne d’entraînement de celui-ci.

Gamme

 

 

 

Reprenant le même châssis que les V400M, la V451G s’en distingue par un rotor à deux dents par tour, contre trois pour les V400M. Dépourvue de trappe de décompression (mais avec une clé de débourrage), cette presse se destine aux exploitations individuelles récoltant 1000 bottes par an, essentiellement en fourrages secs. Elle propose un diamètre maximal de 1,65 m et une densité atteignant 100 kg/m3 en fourrage sec.

Conçues pour presser de 1 500 à 3 000 bottes annuelles, les V451M et V461M proposent une densité jusqu’à 115 kg/m3. En option, elles adoptent un système de coupe à 13 couteaux du rotor MaxiCut HC13 Premium, pour une longueur de brins de 80 mm. La V451M réalise des bottes jusqu’à 1,65 m de diamètre, tandis que la V461M monte à 1,85 m.

Héritières des 900, les V451R et V461 pressent jusqu’à 130 kg/m3. Comme les V400M, elles sont proposées soit avec un rotor sans couteaux RotoFlow HC Premium, soit avec un rotor hacheur MaxiCut HC13 Premium. Elles accèdent en outre au rotor hacheur MaxiCut HC25 Premium à 25 couteaux, pour une longueur de coupe de 40 mm. Signe distinctif de cette série, la porte arrière en toile permet un déchargement rapide.

Ces deux machines servent de base aux presses-enrubanneuses C451R et C461R.

À la loupe - Le rotor des séries 900

 

 

 

De série, les V400M disposent d’un pick-up de 2 m de large (1,86 m DIN), à quatre rangées de dents de 5 mm de section et à garants en acier galvanisé. Il est surmonté d’un rouleau tasse-andain de gros diamètre. En option, il est remplacé par un modèle de 2,20 m de large (2,12 m DIN) à cinq rangées de dents de 6 mm, renforcé d’un palier central et de bandeaux en inox.

Hérité des 900, le rotor hacheur est prolongé à chaque extrémité de vis de recentrage : le flux de récolte entre le pick-up et la chambre est donc très court. Les 13 dents sont protégées individuellement par une sécurité à ressort. Pour éviter les bourrages, la trappe de décompression est montée sur parallélogramme autorisant un effacement de 4 cm, aussi bien devant que derrière.

 

 

 

Le liage par filet est logé à l’arrière de la presse et surmonté d’une réserve. Un capteur s’assure du bon déroulement de la bobine. La mise en place entre les deux rouleaux d’étirement (caoutchouc et zingué) demande moins d’une minute. On apprécie les leds éclairant le compartiment de stockage de filet, utiles aussi bien de nuit que par journée très ensoleillée. La tension du filet est gérée par un frein mécanique.

 

 

 

En cabine, le boîtier Baletrak Plus est simple et ergonomique. S’il dénote avec les nouveaux terminaux du constructeur, il dispose d’un écran informant des principales fonctions de la presse : taux de remplissage de la botte, position de la porte, etc. Les touches avec pictogrammes intuitifs permettent d’accéder rapidement aux différents réglages, notamment celui du diamètre du noyau mou. En option, depuis cet automne, la presse peut aussi être configurée Isobus, disposant de l’achat d’un moniteur si le tracteur est compatible avec ce standard.

Entretien - Des capots autonettoyants

 

 

 

L’ouverture des grands panneaux latéraux laisse apparaître une cinématique très simple. La lubrification automatique des chaînes est de série, tout comme la centralisation des principaux graisseurs à l’avant de chaque côté. Seuls, ceux du cardan, des roues de jauge et des articulations de porte et de vérins de porte ne sont pas centralisés. Le graissage automatique des paliers est en option.

On apprécie également le gainage en plastique des différents flexibles.

Fiche Technique

John Deere V451M

Dimensions

Longueur : 5,31 m

Poids : 4 000 kg

Dimensions pneus : 15/55-17 (500/50-17 ou 500/55-20 en option)

Chambre de pressage

Type de chambre : Variable

Diamètre mini/maxi des balles : 0,90 à 1,65 m

Largeur des balles : 1,21 m

Nombre de courroies : 6

Type et nombre de rouleaux : 2 rouleaux de démarrage

Graissage centralisé : oui

Système de serrage de la densité : hydraulique

Réglage du diamètre : à partir du boîtier

Pick-up

Largeur totale : 2,00 m (2,20 m en option)

Largeur entre dents d’extrémité : 1,86 m (2,12 m en option)

Nombre de barres porte-dents : 4 (5 en option)

Nombre de dents : 112

Diamètre de dent : 5 mm

Type de sécurité : limiteur à cames

Type de roue de jauge : 2 pneus - dimensions

Système de coupe : 13 couteaux (80 mm)

Système d’amenage

Type d’ameneur : rotatif à 3 dents avec fond de canal escamotable

Dimensions du rotor : diamètre 480 mm

Liage

Type : filet (option ficelle)

Nombre de stockages : 1+1 en réserve

Hydraulique

Nombre de distributeurs double effet : 2 DE

Puissance nécessaire à la pdf : 110 ch

Prix catalogue

49 300 € HT (modèle standard présenté)

Les plus lus

Andaineur Agronic sur chargeur frontal
Agronic - Des andaineurs à doigts plastiques et entraînement hydraulique
La firme finlandaise Agronic lance la commercialisation en France de ses andaineurs à double rotor WR500 et WR600 de conception…
_RMA2005_ART_ESSAI_KUBOTA_DM3087_DM4032_FB
[Essai] - Combiné de fauche Kubota DM3087 et DM 4032 - Simplicité et efficacité
Nos journalistes essayeurs ont fauché plusieurs hectares d’herbe à différents stades. Bilan de l’essai de ce combiné de fauche de…
Le décompacteur strip-tiller TerraStrip de Bednar se décline en version de 8 rangs à 75 cm. © M. Portier
Bednar - Le décompacteur TerraStrip en interligne de 75 cm
Bednar complète son offre en décompacteur strip-tiller TerraStrip avec un modèle offrant un interligne de 75 cm et disposant de…
Le broyeur à axe horizontal MU-Pro/F Trail de Müthing offre une largeur de 8,60 m. © Müthing
Müthing - Un broyeur semi-porté de 8,60 mètres
Le broyeur à axe horizontal MU-Pro/F Trail de Müthing combine trois unités sur un châssis semi-porté.
Le semoir monograine Prosem K strip-till est disponible en 4, 6 et 8 rangs. © M. Portier
Sola – Un combiné strip-till et semoir monograine à interrang variable et entraînement électrique
Le constructeur espagnol Sola décline ses semoirs monograines Prosem K dans une version strip-till.
 © L. Vimond
Ropa – La Tiger 6S de plus en plus autonome
Ropa propose deux nouveaux automatismes au niveau de l’effeuilleuse et du bâti arracheur de ses arracheuses de betteraves.
Publicité