Aller au contenu principal

[VIDEO] - Un simulateur de conduite pour les établissements d'enseignement agricole

Tenstar est un entreprise suédoise qui propose un simulateur de conduite d'engins du BTP et de l'agricole à destination notamment des établissements d'enseignement agricole.

tenstar EAV PHR simulateur
© EAV PHR

Former à la conduite avant même de monter en cabine, tel est l'objectif de la plateforme de simulation de conduite du Suédois Tenstar. Ce simulateur est composé d'un siège, d'un volant, de pédales, de diverses commandes (fingertips, joystick) et jusqu'à quatre écrans : trois à l'avant et un à l'arrière. Se destinant aux établissements d'enseignement, il reproduit les conditions de conduite d'une multitude d'engins du BTP, du transport et, depuis trois ans, de l'agriculture. Aujourd'hui, la plateforme reproduit la conduite des moissonneuses-batteuses, des tracteurs, des chargeurs télescopiques ou encore des abatteuses forestières. Elle s'efforce d'être la plus fidèle aux conditions réelles des différentes machines. "Le développement d'un nouvel engin en simulation est toujours réalisé conjointement avec des démonstrateurs, afin de retrouver les sensations de conduite, confie Logan Godefroy, responsable commercial pour la zone Nord et Nord-Ouest de la France pour Tenstar. Par exemple, le tracteur peut être équipé d'une charrue : si on enfonce trop l'outil, le tracteur patine et s'arrête." Il est également possible d'atteler un chargeur frontal, une remorque, une faucheuse, un andaineur, une presse, une remorque autochargeuse, ou encore un déchaumeur à dents.

Dégrossir la conduite des engins agricoles

L'objectif de cette plateforme, dont le prix débute à 40 000 euros, est d'apprendre en salle à la conduite des engins. "Selon les professeurs des établissements d'enseignement agricole qui en sont équipés, 80 à 90 % de l'apprentissage de la conduite s'effectue à l'aide du simulateur, explique Logan Godefroy. L'enseignement de conduite se termine sur le terrain avec les machines réelles. Mais toutes les erreurs de débutant ont été faites en salle, sans générer ni casse ni accident."

En perpétuel développement et forte de 600 simulateurs vendus à travers le monde, l'entreprise suédoise cherche à étoffer le panel d'engins agricoles déclinés dans leur simulateur. "Nous cherchons à nous rapprocher des constructeurs de machines, afin qu'ils nous fassent parvenir des modèles 3D, mais également qu'ils nous partagent les expériences, les comportements associés à ces machines", poursuit Logan Godefroy. 

Le simulateur comprend bien entendu une section circulation routière, dans laquelle une intelligence artificielle fait circuler en même temps 220 véhicules de tout gabarit et tout type de comportement de conduite : véhicules lents, rapides, qui doublent, qui ne respectent pas une intersection... ainsi que dans tout type de conditions météorologiques. Ceci, afin de mieux préparer les futurs chauffeurs agricoles aux différents événements auxquels ils pourront être confrontés à l'avenir. 

Parmi les évolutions, la firme suédoise prévoit l'arrivée prochaine d'une signalisation française.

Les plus lus

Gazole agricole fin GNR Réussir machinisme
Le GNR remplacé par un gazole agricole en 2023
Le projet de loi de finances rectificative repousse de 18 mois l'arrêt du GNR.  
Lucas Cornet, chef de cultures. « J’ai demandé au concessionnaire quelques adaptations, pour avoir une machine répondant précisément à mes besoins. » © L. Cornet
« Le scalpeur remplace les herbicides et sème les couverts »
Lucas Cornet, chef de cultures à la Rg Vallée Patatas dans l’Aube, apprécie l’efficacité du scalpeur pour détruire les adventices…
Régis Le Métayer, céréalier à Saint-Lambert dans les Yvelines. "L'organisation particulière de nos chantiers de récolte justifie l'investissement dans notre propre moissonneuse-batteuse." © M. Portier
« Une moissonneuse-batteuse en propre pour répondre à nos exigences de récolte »
En renouvelant tous les cinq ans sa machine à 6 secoueurs, Régis Le Métayer, céréalier à Saint-Lambert dans les Yvelines, s’…
Fabrice Chesnais observe de meilleures levées en colza et maïs depuis qu’il pratique le semis en strip-till.  © F. Chesnais
Fabrice Chesnais économise de l’eau et du carburant grâce au strip-till
Céréalier et entrepreneur de travaux agricoles dans la Beauce, Fabrice Chesnais implante le colza et le maïs grain avec un strip-…
Bétaillère Ponge XXL Réussir Machinisme
Ponge - Une bétaillère de 12 m de long
Le constructeur de la Nièvre a dévoilé une bétaillère aux dimensions XXL. 
New Holland T7 HD PLM Connect Réussir Machinisme
New Holland présente sa nouvelle génération de tracteur T7 HD
New Holland dévoile la nouvelle génération de tracteurs T7 HD qui se veulent plus confortables et plus connectés.
Publicité