Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Claas
Un net recul en France en 2017 compensé par les pays de l’Est

Le constructeur allemand Claas fait le récit économique de son exercice 2017. Un marché tendu en France, sauvé par les pays de l'Est mais des améliorations sont attendues par la suite.

Si pour Claas, la France a connu une passe difficile en 2017, avec un recul de 13 % du chiffre d’affaires (657 millions d’euros) par rapport à 2016, ce sont les pays de l’Est qui tirent leur épingle du jeu avec une progression de plus de 50% (502 millions d’euros de CA). En Allemagne, le marché reste stable (785 M d’€ soit une hausse + 0,9 % par rapport à 2016).

Plus en détails, en France, dans un marché tracteurs en chute libre (-23% d’unités produites), le constructeur annonce conserver sa 3ème place avec 12 % de part de marché. En moissonneuses-batteuses, Claas reste leader avec 38% de parts, malgré une chute historique du marché de -35% (1 240 unités produites - Il faut remonter en 1994 pour retrouver un niveau de production similaire). Les ensileuses concèdent la moins forte baisse avec -3 %. Claas campe sur sa position de n°1 avec plus d'une machine sur deux de vendue.

Claas tire son épingle du jeu

Le résultat global est meilleur qu’espéré puisqu’il atteint 3,76 milliards d’euros de chiffre d’affaires, grâce à l’export notamment.

Pour 2018, le constructeur se dit être confiant avec un prix du lait en augmentation et un cours des céréales qui stagne. Il s’attend à un développement positif du chiffre d’affaire au cours de l’exercice 2018, avec un résultat stable. Le constructeur allemand compte poursuivre son investissement dans la recherche et le développement (218 millions d’euros en 2017), croyant fortement aux nouvelles technologies et à l’automatisation comme son panel de Cemos pour moissonneuse-batteuse et plus récemment pour ses tracteurs ou son système Crop view.

Les outils de production ne sont pas en reste

Dans un souci de réactivité pour faire face à la demande croissante des nouveaux marchés et afin de produire au mieux, les 60 références de tracteurs (75 pour 2018), Claas réorganise et modernise son usine du Mans avec des chariots automatisés notamment. La deuxième phase, d’un coût de 9 millions d'euros débutera en mai 2018 et s’achèvera en août de la même année, sans perturber le niveau de production actuel. La dernière phase est programmée d’ici 2 à 3 ans.

www.claas.com

Les plus lus

Vignette
Woods prend en main la distribution de ses broyeurs en France
La marque américaine Woods Equipement gère désormais la distribution de ses broyeurs depuis son siège européen localisé en…
Vignette
Fliegl - Les remorques à fond poussant s’offrent un lifting
Les remorques à fond poussant ASW de Fliegl gagnent en propreté et en sécurité.
Vignette
Väderstad : Une seule trémie à semences sur le Tempo L
Le semoir monograine Tempo L du constructeur suédois Väderstad reçoit une nouvelle distribution centralisée.
Vignette
Sitrex - Des automotrices à double vis et tapis de distribution frontal
Le constructeur italien Sitrex, qui a racheté AGM en 2010, élargit sa gamme de mélangeuses automotrices Virage à tapis frontal …
Vignette
« Nous avons monté un Speedway sans hydraulique »
Vignerons dans le Vendômois, Florent et Charles Jumert travaillent le sol sous le rang avec un intercep Belhomme, sur lequel ils…
Vignette
GRV - Des enjambeurs Delta maniables
GRV dévoile une nouvelle gamme de tracteurs enjambeurs maniables baptisée Delta.
Publicité