Aller au contenu principal

[SONDAGE] - Le Sima doit-il rester à Paris ?

Sur les réseaux sociaux, nous vous avons soumis un sondage sur l'emplacement à Paris du Sima. Résultats et commentaires.

© L. Vimond

À la question "Le Sima doit-il rester sur Paris ?", posée sur les réseaux sociaux, vous avez répondu non à 66 %. Vous avez également commenté et argumenté vos réponses. 

Sortir de Paris et de sa région permet de se libérer des bouchons et autres "problèmes liés à la circulation", ainsi que des "difficultés à se loger", signalent plusieurs commentaires. Quitter la capitale, c'est aussi "se rapprocher des campagnes" et "réduire les coûts"

Dans une dynamique positive avec le Sommet de l'Elevage, le parc des expositions de Cournon-D'Auvergne est régulièrement cité comme alternative à Paris.

Lire aussi : Sima - L'édition 2024 du salon annulée

Il reste que la capitale garde de nombreux arguments. La "proximité d'un aéroport international", "l'attrait touristique" notamment pour les visiteurs internationaux. Et surtout que la région parisienne possède les deux plus gros parcs des expositions de l'Hexagone, avec 246 000 et 202 000 m² de surfaces couvertes respectivement pour Villepinte et la Porte de Versailles. Même si seulement quatre des sept halls étaient partiellement occupés à Villepinte lors de la dernière édition du Sima, ceux-ci représentent une surface de près de 168 000 m², soit 30 000 m² que le plus gros parc en province, à savoir Eurexpo Lyon. La tenue dans un lieu couvert reste un prérequis pour bon nombre d'entre vous, à ce moment de l'année... A moins de changer à nouveau la date ? Un autre sujet à débat dans vos commentaires. 

Bref, l'avenir du Sima et sa forme font débat non seulement dans la filière de l'agroéquipement, mais aussi au sein de nos lecteurs. Si ce report de deux ans n'est pas sans inquiéter quant à "sa survie", souhaitons que les professionnels puissent trouver une formule d'ici-là qui satisfasse au maintien de cette vitrine française sur le premier marché en Europe.

Rappelons que ce sondage, tant par le nombre que par la qualification des personnes sondées, n'a pas vocation à donner une représentation réaliste de l'opinion globale des visiteurs du Sima.

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

L'édition 2024 du Sima est annulée. Rendez-vous en 2026.
Sima - L'édition 2024 du salon annulée

L'Axema vient d'annoncer que le prochain Sima qui devait avoir lieu fin novembre 2024 est reporté en 2026. 

Siège social de la concession Bretagri Emil Frey à Saint-Gilles en Ille-et-Vilaine.
Reprise de Bretagri Case IH par Emil Frey : pourquoi ce géant de l’automobile se lance-t-il dans le matériel agricole ?

Les établissements Bretagri, concessionnaires Case IH en Ille-et-Vilaine, viennent d’être rachetée par la filiale française du…

Le concept de traite par lots Batch Milking permet de déléguer la traite à des robots sans être soumis à une astreinte 24h/24.
Quel intérêt d'utiliser les robots de traite comme une salle de traite avec le procédé Batch Milking ?

DeLaval a développé le concept de traite par lots Batch Milking consistant à utiliser les robots de traite VMS comme une salle…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Kevin Le Vouedec : «Le Valtra Q305 est un tracteur très polyvalent, à l’aise en traction comme sur la route.»
Essai : Valtra Q305 Direct – « Un tracteur confortable et bien équilibré »

Kevin Le Vouedec, chef de cultures de l’EARL Choubard à Lainsecq dans l’Yonne, nous donne son avis après deux semaines au…

Publicité