Aller au contenu principal

Salon - Le Sima se met en mouvement pour 2020

Comexposium et Axema repositionnent le Sima en élargissant ses champs d’applications, afin d’apporter des solutions technologiques plus transversales aux agriculteurs, ne se cantonnant pas qu’aux machines.

Sima 2020
Le Sima affiche une nouvelle identitée
© Sima

Nouvelles dates (8 au 12 novembre 2020), nouvelle signalétique, nouveau slogan « L’agriculture en mouvement », nouvelle ambition… le Sima change tout pour sa prochaine édition. Conscients des enjeux économiques et sociétaux auxquels doivent faire face les agriculteurs, les organisateurs estiment que le salon doit désormais être vecteur de solutions plus transversales et ne plus se limiter uniquement à l’exposition de matériels agricoles. Le Sima devient ainsi le « Salon international des solutions et technologies pour une agriculture performante et durable ». La nouvelle nomenclature traduit ce virage avec notamment l’arrivée des acteurs de l’agrofourniture (engrais, semences, phytos) et des produits pour l’élevage (alimentation, santé). Cette ouverture à de nouveaux exposants contraste avec les incertitudes sur la présence de certains constructeurs pour la prochaine édition, qui aura lieu à la même période que le salon italien Eima.

Les organisateurs se veulent toutefois confiants, estimant que le repositionnement du Sima à l’automne satisfait une majorité de constructeurs. La fin d’année est en effet plus propice aux investissements et aux lancements de nouveaux produits.

Rendez-vous le 8 novembre 2020 au parc des expositions de Villepinte pour découvrir cette nouvelle mouture du Sima, avant l’édition 2022, qui marquera le centenaire du salon.

www.simaonline.com

nomenclature Sima 2020

L’innovation et l’emploi à l’honneur

Le Sima poursuit la mise en avant de l’innovation avec, outre le Village de l’innovation, le renforcement du Village Start-up en lien avec La Ferme Digitale et l’apparition d’un Village robotique organisé en partenariat avec le FIRA, le salon de la robotique agricole.

L’emploi et la formation sont au cœur des préoccupations de la filière des agroéquipements. Trois espaces leur seront dédiés : Job dating, Expérience et Formation.

Les plus lus

Lucas Cornet, chef de cultures. « J’ai demandé au concessionnaire quelques adaptations, pour avoir une machine répondant précisément à mes besoins. » © L. Cornet
« Le scalpeur remplace les herbicides et sème les couverts »
Lucas Cornet, chef de cultures à la Rg Vallée Patatas dans l’Aube, apprécie l’efficacité du scalpeur pour détruire les adventices…
Enquête ISC concessionnaire constructeur Réussir Machinisme
Enquête satisfaction concessionnaires-constructeurs : Claas passe devant John Deere et Kubota
Si Fendt reste en première place d'une courte tête, le Sedima constate un nivellement des notes dans le cadre de l'enquête de…
Régis Le Métayer, céréalier à Saint-Lambert dans les Yvelines. "L'organisation particulière de nos chantiers de récolte justifie l'investissement dans notre propre moissonneuse-batteuse." © M. Portier
« Une moissonneuse-batteuse en propre pour répondre à nos exigences de récolte »
En renouvelant tous les cinq ans sa machine à 6 secoueurs, Régis Le Métayer, céréalier à Saint-Lambert dans les Yvelines, s’…
Fabrice Chesnais observe de meilleures levées en colza et maïs depuis qu’il pratique le semis en strip-till.  © F. Chesnais
Fabrice Chesnais économise de l’eau et du carburant grâce au strip-till
Céréalier et entrepreneur de travaux agricoles dans la Beauce, Fabrice Chesnais implante le colza et le maïs grain avec un strip-…
Bétaillère Ponge XXL Réussir Machinisme
Ponge - Une bétaillère de 12 m de long
Le constructeur de la Nièvre a dévoilé une bétaillère aux dimensions XXL. 
John Deere GridCon2 Joker Réussir machinisme
[VIDEO] - John Deere - Deux tracteurs électriques connectés par un câble
Le constructeur américain John Deere associe les concepts GridCon et Joker.     
Publicité