Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

DeLaval
Quatrième génération de robots VMS

Jusqu’à 7 vaches traites en plus par jour grâce au nouveau robot de traite DeLaval VMS V300.

Avec le VMS V300, DeLaval annonce jusqu’à 10 % de capacité supplémentaire par rapport au VMS actuel (de 3e génération), qui sera encore commercialisé jusqu’à la fin de l’année. Pour parvenir à ce gain de productivité, le V300 hérite de la vision 3D équipant déjà l’AMR et le TSR, abandonnant la technologie laser. Dispensant du renseignement par l’éleveur d’un certain nombre de caractéristiques physiques avant la première traite, ce capteur intervient pour la stimulation, pour la traite et pour la pulvérisation post-traite. Cette technologie se montre plus rapide et plus précise, permettant de gagner une minute par vache et par traite, soit 5 à 7 vaches de plus passées par jour. Cela se ressent sur la qualité de pulvérisation avec un taux de réussite de 99 %, contre 75 à 80 % aujourd’hui, mais aussi sur la quantité de produit (5 ml par vache, contre 7 à 10 aujourd’hui). Le bras bénéficie de tubulures et de roulements plus robustes.

Pour tirer les premiers jets, le nouveau gobelet PureFlow propose un flux d’eau tiède et de lait. Il permet une traite plus dynamique des premiers jets et autorise l’usage de savon. Transparent, il est également plus facilement démontable.

Pour la traite, le circuit de lait a été raccourci afin de réduire la lipolyse. Le cycle de lavage a été revu pour gagner du temps (2 min par cycle) et de l’eau. Le système de vision est nettoyé par un jet, limitant le lavage manuel par l’éleveur à 1 fois par mois, contre 2 fois par jour aujourd’hui.

Le VMS V300 est désormais disponible avec ou sans écran de contrôle, puisque le système de connectivité InControl, intégrant un wifi longue portée, permet de piloter et visualiser le fonctionnement depuis un smartphone ou une tablette. L’éleveur peut y visualiser notamment les images de 4 caméras.

Delaval annonce une réduction de consommation électrique de 10 %, principalement dû au gain de précision du bras.

Derrière l’armoire, DeLaval a repensé l’accessibilité afin de limiter les coûts de maintenance. Désormais, 3 offres de service de maintenance sont proposées, dont la plus étoffée, baptisée All-Inclusive + et facturée 0,9 centime du litre de lait, est contractualisée sur 4 ans (renouvelable 1 fois).

Ludovic Vimond

Les plus lus

Vignette
Freinage de remorque : l’hydraulique aussi performant que le pneumatique
Le système de freinage hydraulique à simple ligne ne sera bientôt plus autorisé sur les véhicules remorqués agricoles.…
Vignette
Vicon : La faucheuse frontale Extra 324F Alpin taillée pour la montagne
La faucheuse compacte Extra 324F Alpin de Vicon est conçue pour travailler dans les pentes et dans les terrains accidentés.
Vignette
Silofarmer - Une turbine de plus grand diamètre
Les pailleuses distributrices de la gamme RD gagnent en performances.
Vignette
Väderstad - Grande envergure pour la herse NZ Extreme
La nouvelle herse NZ Extreme de Väderstad mesure jusqu’à 14,25 m de large.
Vignette
Énergie - Quelles batteries choisir ?
Plomb, lithium-ion, lithium fer phosphate, nickel métal hydrure… Les technologies de batterie (ou accumulateurs) se multiplient.
Vignette
ESM - Un double lamier qui garde son efficacité
Le double lamier Bidux X de ESM limite la formation d’espaces entre les sections hautes et basses et réduit leur usure.
Publicité