Aller au contenu principal

Quand puis-je rouler à 50 ou 60 km/h avec mon tracteur ?

Les tractoristes livrent en France des tracteurs roulant à 50 km/h ou 60 km/h, mais est-il possible de circuler sur la voie publique à cette allure en toute légalité ? Le Code de la route est assez restrictif à ce sujet.

Les tracteurs ont longtemps été limités par construction à 30 km/h, afin de satisfaire à la réglementation. En 1998, l’évolution de la législation a permis de porter leur allure maximale à 40 km/h et, depuis 2018, le règlement européen autorise leur homologation à 50 ou 60 km/h, voire plus pour les modèles équipés notamment du freinage ABS. Le fait que le tracteur soit réceptionné pour rouler à une vitesse supérieure à 40 km/h ne donne en aucun cas le droit de s’affranchir du Code de la route français. Celui-ci prévoit d’ailleurs, dans l’article R.413-12-1, que : « La vitesse des ensembles agricoles constitués d'un véhicule à moteur et d'un véhicule remorqué est limitée sur route à 25 km/h. Toutefois, pour ces ensembles agricoles, la vitesse limite est portée à 40 km/h si chaque véhicule constituant l'ensemble a été réceptionné pour cette vitesse et si leur largeur hors tout est inférieure ou égale à 2,55 mètres ».

La remorque définit l’allure maximale

En clair, c’est l’homologation à 25 ou 40 km/h de la remorque qui définit l’allure maximale sur la voie publique. Pas question donc de rouler à plus de 40 km/h avec un tracteur attelé. Une exception est toutefois accordée aux véhicules remorqués homologués à 40 km/h qui mesurent moins de 2,55 mètres de large par construction et atteignent au maximum 3 mètres en raison de la taille de leurs pneumatiques. Ceux-ci peuvent en effet circuler à 40 km/h. Avec les outils portés, la limite de 2,55 mètres de large s’applique également pour rouler à 40 km/h. Pour les matériels de plus grande envergure, c’est 25 km/h.

Un flou dans la réglementation

Concernant les tracteurs homologués à plus de 40 km/h, le Code de la route manque de clarté quant à leur vitesse maximale autorisée sur route. En effet, en février 2020, questionné à ce sujet par Axema (Syndicat français des acteurs industriels des agroéquipements de l’agroenvironnement), le ministère de l’intérieur a écrit que l’article R.413-12-1 […] ne vise que les « ensembles agricoles » - définis par cet article comme étant « constitués d’un véhicule à moteur et d’un véhicule remorqué » - et que par conséquent un véhicule agricole non attelé peut être autorisé à rouler au-delà de 40 km/h. « Nous déduisons de ce message qu’un tracteur utilisé en solo peut circuler à sa vitesse d’homologation (50, 60 km/h…), en respectant la limite indiquée les panneaux de signalisation routière. Cependant, le terme non attelé appelle à l’interprétation. Si nous considérons qu’un tracteur avec un outil porté à l’avant et/ou à l’arrière entre dans cette catégorie, la vitesse pourrait alors être supérieure à 40 km/h avec un matériel mesurant moins de 2,55 mètres large », souligne Guillaume Bocquet, responsable technique à Axema.

Vitesse maximale autorisée de circulation des convois agricoles sur la route (en km/h)(1) 

Homologation Tracteur 30 km/h Tracteur 40 km/h Tracteur 50 km/h Tracteur 60 km/h Tracteur >60 km/h(2)
Tracteur en solo (non attelé) 30 40 50 60 >60
Outil porté < 2,55 m 30 40 50(3) 60(3) >60(3)
Outil porté >2,55 m 25 25 25 25 25
Véhicule remorqué < 2,55 m homologué à 25 km/h 25 25 25 25 25
Véhicule remorqué < 2,55 m homologué à 40 km/h 30 40 40 40 40
Véhicule remorqué < 2,55 m homologué à 25 km/h avec pneu dépassant jusqu'à 3 m  25 25 25 25 25
Véhicule remorqué < 2,55 m homologué à 40 km/h avec pneu dépassant jusqu'à 3 m 30 40 40 40 40
Véhicule remorqué < 2,55 m dépassant 3 m avec les pneus 25 25 25 25 25
Véhicule remorqué > 2,55 m 25 25 25 25 25

(1) Les convois agricoles doivent respecter les vitesses indiquées sur les panneaux de signalisation.

(2) Les tracteurs homologuées à plus de 60 km/h sont obligatoirement équipées du freinage ABS.

(3) Un flou dans le Code de la route prête à interprêter qu'un tracteur avec un outil porté peut être considéré comme un tracteur non attelé.

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Un tracteur avec un outil porté de plus de 2,55 mètres de large est limité sur la route à 25 km/h.
Quand puis-je rouler à 50 ou 60 km/h avec mon tracteur ?
Les tractoristes livrent en France des tracteurs roulant à 50 km/h ou 60 km/h, mais est-il possible de circuler sur la voie…
Le dispositif FireSafe de Siwi autorise un dételage instantané de la presse en cas de départ de feu sur celle-ci.
[VIDEO] Siwi - Sauver le tracteur en cas d’incendie de presse
Le dispositif FireSafe du danois Siwi permet de dételer instantanément une presse à balles cubiques subissant un départ de feu.…
[SIMA/VIDEO] - Case IH - Le Puma passe la barre des 300 ch
Case IH lance la nouvelle génération de Puma, avec un nouveau modèle, le Puma 260.
L'automoteur de fauche Cutaro SR 1100 est fabriquée chez ARB-Tec en Suisse.
VIDEO - Cutaro SR 1100, l'automotrice de fauche suisse
L'entreprise suisse ARB-Tec dévoile au salon Agrama la version définitive de son automotrice de fauche Cutaro SR 1100.
L'hybridation des moteurs thermiques ouvre la voie à l’entraînement électrique des outils attelés derrière le tracteur, comme peut le faire le John Deere 8R 410 équipé de la transmission à variation continue électromécanique eAutoPowr.
Engins agricoles : L’électrification prend le relais des moteurs thermiques
Les progrès technologiques et la démocratisation des composants électriques vont permettre le développement d’engins électriques…
Publicité