Aller au contenu principal

Finances
Pichon cherche un repreneur et Gilibert cesse son activité

Le Finistérien Pichon Industries traverse un grave épisode financier et cherche désormais un repreneur.

La décision a été prise le mercredi 7 novembre 2018 par le tribunal de commerce de Rennes. Le fabricant de bennes et d’épandeurs à fumier Gilibert, racheté en 2015 par Pichon Industries, est mis en liquidation judiciaire avec une cessation d’activité immédiate. L’entreprise Pichon, qui emploie 150 personnes, est, elle, placée en redressement judiciaire pour une durée de 6 mois. L’objectif est de continuer l’activité et de chercher un repreneur à cette structure familiale, dont le chiffre d’affaires dépasse les 30 M€ (32 M€ en 2016). Pichon Industries, fondée par Michel Pichon en 1970, à Guipavas près de Brest, est reconnue pour ses fabrications de tonnes à lisier et d’épandeurs à fumier. Elle est installée depuis 2016 dans une usine moderne de 22 000 m2 édifiée à Landivisiau (Finistère), dont l’investissement frôle les 15 M€.

Pichon

Des ventes en constante progression

Depuis son arrivée dans le nouveau site, Pichon Industries rencontrait des difficultés à retrouver le niveau de productivité de ses anciens bâtiments, pourtant vétustes et deux fois moins grands. Ses dirigeants cherchaient des solutions et ont alors cédé à Mecalac, en juillet 2018, l’activité de fabrication de chargeuses articulées et valets de ferme, afin de se concentrer pleinement sur la production des matériels de transport et d'épandage d'effluents. Ils ont en revanche gardé l’exclusivité de la commercialisation de ces engins de manutention sous les couleurs de Pichon dans le secteur agricole. L’industriel rencontrait également de réels soucis de rentabilité avec l’entreprise Gilibert, historiquement localisée à Faramans en Isère, qui employait jusqu’alors une trentaine de personnes. La combinaison de ces difficultés aura malheureusement eu raison de la santé financière de ce constructeur au savoir-faire reconnu. Cette situation est particulièrement regrettable, car Pichon Industries bénéficie d’une belle image de marque et de résultats commerciaux plutôt bons avec des ventes en constante progression. Des éléments qui, souhaitons-le, séduiront les futurs repreneurs.

www.pichonindustries.com

Pichon
Pichon

 

Les plus lus

Tracteur McCormick X7.460 sur la route
Conduite des tracteurs en dehors des activités agricoles - Le permis B ne suffit pas toujours
La commercialisation de tracteurs homologués à 50 ou 60 km/h change la donne en matière de permis de conduire.
Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Innovagri 2022 - Dix nouveautés à ne pas manquer sur le salon
Nous vous proposons un avant-goût des nouveautés du salon Innovagri qui a lieu cette année à Ondes dans le Sud Ouest.
Dispositif de maintien latéral du chargement par sangles sur plateau à paille Ponge
Ponge - Les plateaux fourragers sanglés automatiquement
Ponge dévoile sur ses plateaux fourragers un dispositif de maintien latéral du chargement par sangles.
La fourche éjectable Lenormand se monte sur des tracteurs développant jusqu'à 300 chevaux.
Lenormand - Une fourche à ensilage à fond poussant pour les tracteurs de forte puissance
Le constructeur manchois Lenormand propose une fourche à ensilage à fond poussant conçue pour être utilisée avec des tracteurs de…
Ensileuse New Holland au travail
Quelle taille de bec à maïs faut-il monter sur l’ensileuse ?
La vitesse de travail de l’ensileuse dépend de la puissance du moteur, de la largeur du bec à maïs et du rendement en fourrage.…
Publicité