Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Distribution
Oria Agriculture – Les produits Dickey-John et de multiples technologies d'outre-Atlantique au service de la productivité de l’agriculture

La société française Oria Agriculture vient de signer récemment avec l’équipementier Dickey-John. Elle multiplie les partenariats avec des firmes américaines, canadiennes, voire australiennes, comme FarmTRX, Headsight, Highline, Honey Bee, Primary et Shergain, afin de proposer aux agriculteurs français des solutions innovantes pour notamment améliorer leurs performances en semis et récolte.

Fondée par la Canadienne Danea Armstrong et le Français Bertrand Plessis, deux anciens salariés de Norac puis de Topcon, la société Oria Agriculture, installée à Saint-Étienne-sur-Chalaronne dans l’Ain, à 60 km au nord de Lyon, commercialise différents matériels importés d’outre-Atlantique et d’Australie, censés optimiser la productivité des exploitations européennes. Son offre se compose d’équipements électroniques pour améliorer la qualité de semis et de pulvérisation, contrôler les rendements ou assurer le guidage automatique de machines. Elle comprend également des matériels pour le paillage et le ramassage de pierres, ainsi que des coupes, éparpilleurs ou broyeurs de menues pailles pour moissonneuses-batteuses. Le dernier partenariat a été signé avec Dickey-John pour la France et l’Espagne. Cet accord lui permet de proposer toute une panoplie de composants dédiés aux semoirs en lignes ou monograines, tels que des capteurs pour surveiller les bouchages et des contrôleurs de débit. Il comprend aussi la commercialisation de la solution IntelliAg® ISO6 pour équiper les pulvérisateurs d’une régulation Isobus certifiée AEF, compatible avec la gestion par débitmètre ou capteur de pression. Oria Agriculture distribue aussi les outils Dickey-John de mesure d’humidité du grain miniGac (portable), GAC® 2100 AGRI et GAC® 2500 INTL, ainsi que le pénétromètre pour évaluer le compactage du sol.

Un contrôleur de rendement accessible

Dans le domaine de l’autoguidage, Oria Agriculture retient les solutions à palpeurs de la marque Headsight. Ces équipements s’adaptent sur les moissonneuses-batteuses et les enjambeurs viticoles. Pour le contrôle en temps réel et la cartographie du rendement sur les moissonneuses-batteuses, la société française s’appuie sur la firme canadienne FarmTRX. Son produit se veut accessible économiquement et simple à installer pour l’agriculteur. Compatible avec les différentes marques de machines, ce dispositif détermine le rendement à l’aide de capteurs optiques montés sur l’élévateur à grains. Il intègre une antenne GPS, une connectivité bluetooth et sa mémoire permet de mémoriser plus de cinq années de données.

Honey Bee pour les coupes draper et les plateformes flexibles

Oria Agriculture représente également la société Honey Bee spécialisée dans les têtes de récolte. Elle commercialise ainsi les coupes draper Grain Belt à tapis convergents de 6,4 à 12,8 mètres d’envergure, les coupes flexibles AirFlex de 7,6 à 15 mètres de large et les plateformes spéciales riz de 6,4 à 10,9 mètres. Elle compte aussi à son catalogue l’andaineur ST composé d’un lamier à sections, de rabatteurs et de tapis pour faucher la récolte, afin de la laisser sécher avant de la ramasser avec la moissonneuse-batteuse. Ce matériel, s’accrochant sur le relevage avant ou arrière du tracteur, dispose au choix de tapis fixes (dépose à gauche et à droite) ou coulissants (andainage au centre, à gauche et/ou à droite). Il est disponible de 4,6 à 10,9 mètres d’envergure.

Des outils pour la gestion des menues pailles

La société française propose deux systèmes innovants pour la gestion des menues pailles, afin de réduire la pression des adventices dans les parcelles. Le premier, fourni par l’Australien Primary et dénommé EMAR Chaff Deck, dépose les menues pailles et graines d’adventices dans les passages de roues de la moissonneuse-batteuse. Son installation permettrait de réduire jusqu’à 80% l’utilisation de phytos en concentrant le traitement uniquement sur les repousses dans les traces de roue. Le second dispositif est le broyeur de graines d’adventices Seed Control Unit du Canadien Redekop. Cet appareil à entraînement mécanique, composé de deux rotors à axes verticaux, est annoncé pour un taux de destruction de 98 %, quelles que soient les graines et proposé à un tarif allant de 60 000 à 70 000 euros selon la moissonneuse-batteuse. Oria Agriculture distribue également le broyeur de paille MAV de Redekop promettant un hachage plus fin que les modèles d’origine et une répartition plus uniforme du produit sur 6 à 15 mètres de large.

Un bac pour contrôler les pertes des moissonneuses-batteuses

Le catalogue Oria Agriculture s'est récemment enrichi du bac de contrôle de pertes pour moissonneuses-batteuses de la firme canadienne Shergain. Cet équipement s'accroche à l'arrière de la machine et est lâché par le chauffeur au moment voulu à l'aide d'une télécommande. Il tombe alors au sol et collecte les grains. Pour faciliter la mesure du résultat, la firme française commercialise des tamis pour séparer manuellement le grain des menues-pailles. Toujours dans le domaine de la récolte, elle distribue également des pièces détachées et accessoires, tels que des couteaux au carbure pour les broyeurs de moissonneuses-batteuses et des rouleaux défibreurs pour cueilleurs à maïs. par ailleurs, la structure travaille avec la firme Highline pour proposer des pailleuses acceptant, selon les modèles, des balles rondes ou cubiques. Elle commercialise également la ramasseuse de pierres NT 60E Rock Picker de cette marque canadienne, division de Bourgault Industries.

www.oriaagriculture.com

 

Les plus lus

_RMA2005_ART_ESSAI_KUBOTA_DM3087_DM4032_FB
[Essai] - Combiné de fauche Kubota DM3087 et DM 4032 - Simplicité et efficacité
Nos journalistes essayeurs ont fauché plusieurs hectares d’herbe à différents stades. Bilan de l’essai de ce combiné de fauche de…
Kevin Hengouet Ecimeuse automotrice Réussir machinisme
Une écimeuse automotrice récupératrice en autoconstruction
Céréalier à Saint-Ouen-sur-Iton, dans l'Orne, Kévin Hengouet a fait construire par Romain Bouillé une écimeuse automotrice à…
Le décompacteur strip-tiller TerraStrip de Bednar se décline en version de 8 rangs à 75 cm. © M. Portier
Bednar - Le décompacteur TerraStrip en interligne de 75 cm
Bednar complète son offre en décompacteur strip-tiller TerraStrip avec un modèle offrant un interligne de 75 cm et disposant de…
Grégoire Besson trouve un repreneur pour l'usine Rabe
Le groupe Grégoire Besson a finalement trouvé un repreneur Germano-Chinois pour son usine Rabe en Allemagne, dont il a cessé la…
Le broyeur à axe horizontal MU-Pro/F Trail de Müthing offre une largeur de 8,60 m. © Müthing
Müthing - Un broyeur semi-porté de 8,60 mètres
Le broyeur à axe horizontal MU-Pro/F Trail de Müthing combine trois unités sur un châssis semi-porté.
Issu d'un partenariat avec Deutz, le prototype de chargeur télescopique Manitou MT1135 entièrement électrique est équipé d'une alimentation de 360 volts et d'un moteur électrique de 60 kW. En version hybride, la batterie de 30 kWh est installée sous le compartiment moteur et associée à un bloc diesel de 55 kW (75 kW sur le modèle d'origine). © Manitou
Le moteur de demain se précise
À court ou moyen terme, le moteur diesel n’est pas près de disparaître pour les véhicules lourds et puissants qui exigent une…
Publicité