Aller au contenu principal

« Nous cherchons de bonnes opportunités pour réintroduire la marque Steyr en France »

Si un bon partenaire se présentait, la marque autrichienne Steyr pourrait bien faire son retour en France.

Depuis près de 20 ans, la marque n’est plus distribuée en France. Pendant plusieurs années, la distribution de la marque autrichienne, appartenant au groupe CNH Industrial, est restée cantonnée à trois pays, dans lesquels sa présence était historiquement forte, à savoir l’Autriche, l’Allemagne et la Suisse. Mais depuis quelques années, CNH Industrial redéploye Steyr en Europe. « Aujourd’hui, Steyr est présent dans 60 % du territoire européen », explique Thierry Panadero, vice-président CNH Industrial. La marque s’est progressivement introduite en Tchéquie, en Slovaquie, en Serbie, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Croatie, Pologne, Roumanie, Bulgarie, en Lettonie… « L’année dernière, Steyr a débarqué en Espagne, poursuit le vice-président. C’est l’importateur d’Amazone et de Krone qui en assure la distribution sur tout le territoire. »

Quant à la France, CNH Industrial reste ouvert à toutes les bonnes opportunités. « Steyr est une marque de niche spécialisée, ne proposant que des tracteurs, avec des spécifications techniques plutôt hautes (90% vendus en CVT), explique Thierry Panadero. Les tracteurs sont garantis trois ans de série. Si nous trouvons la bonne opportunité, le bon partenaire, nous voulons qu’il ait une vraie stratégie, qu’il soit capable de vendre certains volumes pour justifier un support produit et technique dans l’Hexagone. Cela peut être un importateur d’outils, comme en Espagne, mais aussi des concessionnaires qui ne font pas de tracteurs, pour pouvoir rivaliser avec les full-liners, ou encore d’autres concessionnaires prêts à réellement investir dans la marque. »

 

Retour Steyr France Réussir Machinisme

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Charles Crapard, agriculteur à Villiers-Saint-Georges : « L'écimeuse est une solution pour lutter contre les adventices résistantes. »
[VIDEO] « J’écime mes céréales avec un microtracteur »
Charles Crapard écime ses céréales à l’aide d’un tracteur de 36 chevaux et d’une écimeuse Bouillé Concept de 12 mètres.
Les quads et SSV homologués tracteurs sont-ils réellement concernés par le contrôle technique.
Votre quad ou SSV agricole soumis au contrôle technique dès le 1er octobre 2022 ?
Initialement suspendu par le Président de la République, le décret du 11 août dernier, instaurant l’obligation de contrôle…
Plusieurs sites d'Agco dans le Monde ont été concernés par cette cyber-attaque.
Agco - Après trois jours d'arrêt, l'usine de Beauvais, victime d'une cyber-attaque, redémarre.
Des sites de production d'Agco ont été victimes d'une cyber-attaque, dont ceux de Beauvais. Ces derniers ont redémarré mardi 10…
Guerre en Ukraine - Quand la télématique permet de neutraliser les machines agricoles volées par les Russes
Le contrôle à distance des engins agricoles par la télématique est devenu une arme de défense pour un concessionnaire Ukrainien…
Les tracteurs McCormick X6.125 Xtrashift et X6.135 Xtrashift développe 119 et 126 chevaux.
McCormick - Un nouveau motoriste pour les tracteurs X6 Xtrashift
Le passage des tracteurs X6 Xtrashift à la norme antipollution Stage V a conduit McCormick a changé de fournisseur de moteur.
Publicité