Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

New Holland T7.225 AutoCommand : Confortable et bien équilibré

Agriculteur à Saint-Pardoux dans les Deux-Sèvres, Jean-Luc Guinard a pris en main pendant une semaine le New Holland T7.225 AutoCommand.

Dévoilé au Sima, le T7.225 est le plus puissant des T7 à empattement court. Lorsque les autres modèles à empattement court se déclinent en trois offres de transmission (semi-powershift Range Command, full powershift Power Command, et CVT Auto Command), le T7.225 est uniquement proposé avec la transmission à variation continue. Il affiche les mêmes valeurs de puissance que le T7.230, dont l’empattement est 15 cm plus long. Les T7 à empattement long se déclinent en quatre modèles (cinq auparavant) à transmission Power Command (sauf T7.270) ou Auto Command. Tous intègrent un moteur 6 cylindres de 6,7 l répondant aux normes antipollution Tier 4f sans FAP, ni EGR, uniquement grâce à un DOC et un SCR.

Le design évolue avec des grilles d’aération plus imposantes et des ouïes sur les côtés du capot. Les optiques sont à leds, de série pour les feux de travail, en option sur les autres optiques offrant un éclairage à 360°, dont la puissance a été fortement accrue. Notons que les feux situés dans les angles peuvent être éteints individuellement pour ne pas éblouir les opérateurs à côté. Autres signes distinctifs de la nouvelle gamme, le toit affiné et le pare-brise intégral.

Parmi les autres évolutions, signalons le terminal Intelliview IV désormais de série, la nouvelle génération d’Isobus permettant à un outil de gérer par exemple la vitesse du tracteur, ainsi que la nouvelle gestion des fourrières HTS II, intégrant des séquences plus complexes (contrôle des outils avant notamment) pouvant être paramétrées au travail comme à l’arrêt.

LES CONDITIONS DE L’ESSAI

Testé fin octobre, le New Holland T7.225 a réalisé du travail du sol, attelé à un cover-crop de 4,40 m de large, mais aussi du semis avec un cultivateur frontal C2M et un combiné herse rotative-semoir de 3,50 m de large.

LES PLUS

Confort

Visibilité

Finition

Éclairage leds

LES MOINS

Insonorisation

Absence de frigo en cabine

Rayon de braquage

En cabine "Une visibilité panoramique agréable"

L’accès en cabine est facilité par trois marches bien positionnées et par une poignée à l’intérieur de la porte. L’espace en cabine est important avec quelques rangements. Manque juste un frigo pour y loger une bouteille pendant la belle saison. Avec ses quatre montants et son pare-brise intégral, la visibilité est très bonne. Le système de retraitement des gaz d’échappement est discret et ne gêne pas la visibilité. La position de la cabine et la forme des ailes offrent une très bonne vision sur l’outil arrière. Seul le capot avant un peu large entrave la visibilité frontale, même si on continue à voir les bras de relevage avant.

La finition en cabine est de qualité, ils ont mis le paquet. Le siège du conducteur et celui du passager sont en cuir. La climatisation automatique est efficace. J’aime bien également les boutons pour les optiques, permettant d’allumer ou d’éteindre tel ou tel feu de toit. En revanche, l’insonorisation n’a rien d’extraordinaire. Et le frein de parking, que je n'ai pas utilisé, est également bruyant.

L’accoudoir est très ergonomique et dispose d’un réglage électrique, pour s’adapter à la taille du conducteur. Le levier de transmission est agréable à manipuler. Avec les boutons +/-, il propose un passage d’une plage de vitesse à une autre très facilement. Et le paramétrage de la vitesse maximale pour chaque plage s’ajuste rapidement avec la molette. Seul bémol sur le levier, je trouve les commandes d’inverseur et du relevage trop proches.

Le grand terminal n’est utile que si le tracteur est doté de l’autoguidage et/ou couplé à une caméra. Mais quand on a l’autoguidage, on l’apprécie.

Au travail "Une bonne traction"

Au cover-crop, le tracteur a fait preuve d’une bonne traction. Malgré son empattement court, il montre un bon équilibre même lorsque le sol a été humidifié en surface à la suite d’une petite averse. J’avais abaissé la pression des pneus à 900 g. Ceux-ci sont bien dessinés car ils débourrent bien.

J’ai bien aimé la possibilité de bloquer le relevage (ou le relevage et l’hydraulique) depuis le montant arrière : avec le cover-crop attelé sur les bras de relevage, c’est bien pratique : on ne dérègle pas tout.

En revanche, concernant le rayon de braquage, ce n’est pas un foudre de guerre. Il faut préciser que la dimension des pneus avant n’y aide pas. Après, comme il est équipé de l’autoguidage, on peut se passer de braquer court.

Attelé à un cultivateur frontal et un combiné de semis, le New Holland T7.225 affiche une bonne puissance hydraulique. Les deux régimes moteur programmés sont très intuitifs. Ils peuvent être intégrés dans la séquence de bout de champ, tout comme la transmission, ce qui est bien appréciable. Le relevage est très réactif : c’est un confort de travail. Équipé du pack led complet, le T7.225 offre une lumière blanche très puissante. C’est le top : on se croirait comme en plein jour.

Le seul reproche concerne le frein de prise de force : il est en fonction par défaut (après avoir redémarré le tracteur), quand on arrête la prise de force. Il faut activer la roue libre, si on ne veut pas un arrêt brutal. C’est une question de sécurité, mais la roue libre par défaut serait plus intéressant à mon sens.

Je n’ai pas pu tester le tracteur au transport, mais la transmission permet de rouler à 40 km/h à 1 400 tr/min, un régime économique. Avec l’outil de travail du sol à l’avant et le combiné à l’arrière, la combinaison des suspensions de pont et de cabine et le siège, procure un excellent confort. Il en est de même au champ et plus on est lourd, plus c’est confortable. J’ai trouvé les doubles rétrovisieurs électriques à la fois ergonomiques et pratiques : on passe de la route au champ et du champ à la route sans dérégler quoi que ce soit. Le tracteur est équipé d’un frein sur échappement, piloté depuis une quatrième pédale en cabine. Mais je n’étais pas suffisamment chargé pour vraiment tester son efficacité.

J’ai bien apprécié le dessin des ailes qui évitent l’accumulation de terre.

La transmission propose trois niveaux de réactivité. Par défaut, lorsqu’on démarre, c’est le niveau le moins réactif qui est enclenché. Mais quand on sélectionne le niveau le plus fort, la transmission devient très vive et la pédale très sensible. Dommage que l’on ne reste pas sur le niveau sélectionné avant l’arrêt du tracteur.

Autre point positif, le système de piton sur crémaillère, facile à changer pour le remplacer par une boule de 80, par exemple.

Enfin, le simple rangement des boules à l’arrière constitue un atout supplémentaire.

Entretien " Tout est à portée de main"

Comme le tracteur est compact, il ne faut pas oublier de braquer les roues pour accéder à la jauge de l’huile moteur. Sinon, l’accès aux pièces d’entretien courant est facile sous le capot monobloc. Les différents refroidisseurs s’inclinent et se déplient selon un faux parallélogramme avec une course un peu limitée. Il n’y a pas de graissage centralisé du pont avant, mais les points de graissage sont peu nombreux.

Quant à la fermeture du capot, il manque une vraie poignée, idéalement de chaque côté.

FICHE TECHNIQUE

New Holland T7.225 AutoCommand

MOTEUR

Puissance au régime nominale (ISO TR 14396) : 180 ch à XXXX tr/min

Puissance maxi sans/avec boost (ISO TR 14396) : 220/225 ch à 1900 tr/min

Couple maxi avec boost : 940 Nm à 1 500 tr/min

Cylindrée : 6 728 cm3

Norme et système de dépollution : Tier 4f avec DOC et SCR

Capacité d’huile du moteur : XX l

Espace entre chaque vidange : 600 h

TRANSMISSION

Type : variation continue

Régime moteur à 40 km/h : XXXX tr/min

Régimes de prise de force (tr/min) et régime moteur correspondant : 540/540E/1000E

à 1969/1546/1893 tr/min

CIRCUIT HYDRAULIQUE

Type : load sensing, pompe à pistons à débit variable

Débit et pression : 140 l/min (160 en option) à XXX bars

Volume d’huile hydraulique exportable : XX l

Nbre de distributeurs : 4 (5 en option)

RELEVAGE

Capacité aux rotules sur toute la course (arrière/avant) : 8 258/3 566 kg

DIMENSIONS

Capacité du réservoir de GNR/AdBlue : 330/48 l

Hauteur hors tout : XXX m

Empattement : XXX m

Poids réel à vide : 6,3 t

Rayon de braquage : XXX m

Monte pneumatique du modèle essayé : 650/75 R38 - 600/65 R28

PRIX

XXX XXX euros hors taxe, prix catalogue au 01/03/2016, modèle essayé avec les options

Les plus lus

Vignette
Fenaison : Il andaine à 27 km/h
Accrochez-vous ! Avec son andaineur frontal Reiter Respiro R3 Profi et son tracteur Massey Ferguson 7620, l'ETA Pouliquen…
Vignette
Un jumelage qui a du cran
Lors de conditions très difficiles, le constructeur Sabatino sort les rames avec son jumelage pour le moins particulier.
Vignette
3 000 hectares en Roumanie - 8 tracteurs Fendt 724
Une exploitation roumaine démesurée : petit tour du propriétaire.
Vignette
Un déchaumeur particulier
Une combinaison de déchaumeurs pour gérer les adventices, les repousses ou encore les problèmes de pyrale.
Vignette
Embarquez à bord d'un Massey Ferguson pour les labours
Mimi Agri, Youtubeuse spécialisé en agricole a joué, pour l'occasion, les modèles au volant de sont tracteur.
Vignette
Plantation de pommes de terre : Du beau monde dans la parcelle
Les chantiers de plantation de pommes de terres sont souvent gourmands en matériel et en main-d'oeuvre et demande une…
Publicité