Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

New Holland : Braud 9080 N : une machine premium pour les vignes étroites

La VN 2080 était vieillissante. New Holland est reparti d’une feuille blanche pour dessiner la nouvelle tête de récolte pour vignes étroites.

Héritière de la VN 2080, la nouvelle Braud 9080 se définit comme une machine premium qui n’a plus vocation à être systématiquement vendue avec une tête de récolte. New Holland entend en effet commercialiser cet engin de 175 chevaux comme un tracteur pour vignes étroites (0,90 à 1,50 m) richement équipé. Si le châssis n’a pas foncièrement changé et se décline en deux hauteurs sous bâti (1,45 et 1,65 m), ce porteur accède à une vitesse de 30 km/h sur route, à la mémorisation et au rappel de la voie, ainsi qu’à la suspension de pont avant, désactivable en cabine. Il bénéficie de toutes les évolutions en termes de moteur, de transmission et d’hydraulique de la génération Tier 4f des machines à vendanger Braud. La puissance reste inchangée mais est désormais délivrée par un moteur 4 cylindres jouxté d’un système de dépollution SCR à l’AdBlue, en lieu et place du précédent moteur 6 cylindres. Comme toutes les machines Tier 4f de la marque, la Braud 9080 N jouit de la génération 2.0 de la régulation moteur IMS. Désormais, un inclinomètre influe sur le régime moteur, le boostant sensiblement en montée. En dévers, la traction est également connectée à l’inclinomètre, la roue arrière vers le haut de la pente bénéficiant d’un débit sensiblement accru pour contrecarrer l’effet de glissement. En pulvérisation dans du relief, l’opérateur peut choisir de privilégier le maintien soit du régime moteur, soit de la vitesse d’avancement. La Braud 9080 N intègre aussi la régulation de la vitesse. Une fois celle-ci activée, l’opérateur peut reprendre la main sur la gestion de la vitesse en appuyant sur la pédale d’accélérateur avec le pied, par exemple pour effectuer les manœuvres de bout de parcelle à vitesse réduite, puis réenclencher la vitesse régulée en rappuyant trois secondes sur la pédale d’accélérateur.

Davantage de visibilité et de confort en cabine

Bénéficiant d’une meilleure insonorisation, le poste de conduite Blue Cab 4 bénéficie du double système de filtration faisant passer la cabine d’une catégorie 2, pour la majorité des opérations, à une catégorie 4 pour la pulvérisation. À l’intérieur, le conducteur dispose d’un accoudoir réglable en hauteur et en profondeur pour s’adapter au gabarit du chauffeur et à ses habitudes de posture pour la conduite. À noter que l’arrière de cet accoudoir peut se replier vers le bas pour que le chauffeur ait une visibilité directe sur les outils placés entre les roues, notamment en travail du sol. Sur ce point, la Braud 9080 N peut recevoir des attelages rapides devant, entre et derrière les roues : chaque attelage est couplé à des commandes extérieures individuelles pour relever spécifiquement un outil au besoin.

Autres évolutions en cabine, le nouveau joystick Command Grip, qui regroupe les principales commandes, ainsi que le terminal tactile couleur Intelliview IV de 10,5 pouces. Pour les partenaires de New Holland (Berthoud et Provitis), les commandes de joystick et les affichages sur l’écran ont été personnalisés spécifiquement pour chaque outil. Pour d’autres outils, le conducteur peut personnaliser le pilotage de l’outil en attribuant à chaque commande du joystick, un distributeur hydraulique ou une commande électrique, ainsi que le mode de fonctionnement de celui-ci (débit permanent ou non).

De série, la Braud 9080 N reçoit sept distributeurs à l’avant et sur le côté et peut en disposer de trois supplémentaires. Elle dispose également de deux caméras (2 de plus en option) connectées à un écran couleur en cabine.

Une toute nouvelle tête de récolte

Pour ce nouvel opus, New Holland est reparti d’une feuille blanche en ce qui concerne la tête de récolte. Désormais, seuls les secoueurs et la chaîne de norias sont montés sur un support pendulaire. Tout le reste — convoyeur, aspirateur(s), système de tri et benne — est solidaire du châssis. Cette conception permet de limiter la transmission de vibrations sur le reste de la machine. Ajoutons également que le nouveau système d’entraînement des norias, dorénavant doté d’une masse d’inertie, participe également à la réduction des vibrations. Au transport, la montée complète de la tête pendulaire enchâsse celle-ci dans une gorge qui la rigidifie.

La chaîne de norias a été redessinée, avancée de 10 cm pour réduire les pertes de grappe vers l’avant, mais aussi inclinée à l’arrière pour éviter les pertes de grappes en cas de gros volumes. La récolte est ensuite déposée sur un premier tapis, dont la largeur a doublé (500 mm) par rapport à celui des VN 2080, facilitant ainsi le travail du premier extracteur. Une fois débarrassée d’une bonne partie des déchets, la récolte est déversée sur un tapis transversal de 400 mm de large (200 auparavant), avant de tomber soit directement dans la benne de 1 400 litres, si la machine est dépourvue du système de tri Opti-Grape — un deuxième extracteur élimine alors quelques corps étrangers restants au moment de la chute — soit vers le système de tri Opti-Grape, comprenant un pré-tri, un engreneur et une table de tri avec soufflerie. L’opérateur peut déplier la tablette pour visualiser ce qui est éjecté par le tapis d’air et éventuellement ajuster la soufflerie.

La Braud 9080 N adopte une nouvelle fonction combinée à l’inclinomètre. Baptisée Intellispeed, elle augmente le régime de rotation du convoyeur en montée.

La benne bénéficie d’une indication précise du niveau de remplissage et active le gyrophare à partir d’un seuil paramétré par le chauffeur pour informer l’opérateur en charge du transport de se placer pour la vidange. Lors de la vidange, le ventilateur viscostatique du moteur inverse son sens de rotation pour évacuer les éventuels résidus qui seraient collés sur la grille. Ce mécanisme fonctionne également en polyvalence lors des manœuvres de bout de champ. Ces dernières ont été simplifiées, une pression simultanée sur le bout S du joystick et sur la palette derrière ce dernier compilant toutes les manœuvres en bout de rang, une seconde pression réactivant l’ensemble.

On notera par ailleurs que toutes les connectiques hydrauliques sont désormais positionnées pour ne pas polluer la récolte en cas de section de l’une d’elles.

Cette machine premium bénéficie de quelques options, comme le GPS, notamment pour suivre les rangs travaillés, ou la télématique pour éditer des rapports (et établir la facturation derrière), mais aussi pour visualiser à distance et en direct les principaux paramètres de fonctionnement (réglages, niveau de GNR).

Des réglages et un entretien simplifié

En attendant de devenir hydraulique, le réglage de pincement a été simplifié. Après avoir enlevé une tôle maintenue par deux vis papillons, deux clés suffisent à régler mécaniquement le pincement d’un côté, l’autre côté s’écartant symétriquement. De même, la tension de norias a été simplifiée, deux carrés à l’arrière permettant de tendre le mécanisme avec une manivelle. Les trois hérissons jouissent également d’un réglage facilité, l’opérateur ajustant la hauteur du premier, puis l’inclinaison et donc la hauteur des deux autres.

Pour le graissage, dorénavant deux points de graissage, à l’avant et à l’arrière, suffisent à lubrifier l’ensemble de la machine.

Une lance et une colonne intégrées pour brancher une arrivée d'eau

Pour le lavage, la Braud 9080 N intègre une lance et une colonne en bout de laquelle l’opérateur peut brancher une arrivée d’eau grâce à un raccord pompier. Plus besoin d’escalader la machine avec une lance et un tuyau : ceux-ci sont déjà intégrés. Se donnant pour objectif de ne pas dépasser 20 minutes de lavage, New Holland a également tenu à maximiser l’espace sur la plateforme, beaucoup plus grande pour faciliter les déplacements, et l’ergonomie. Dorénavant, l’opérateur peut déléguer un certain nombre de fonctions sur une télécommande mobile, afin d'éviter de revenir en cabine pendant les différentes phases de lavage. New Holland va même jusqu’à fournir à l’achat une combinaison comprenant sur la manche droite une poche dans laquelle la télécommande peur se loger.

En poursuivant dans les fonctions de lavage, la Braud 9080 N dispose aussi d’une cuve en inox connectée à un système de lavage automatique du système Opti-Grape. Sa contenance autorise jusqu’à trois cycles.

Une consommation presque divisée par deux

Si sur route, la nouvelle gestion moteur-transmission permet de réduire la consommation en roulant à régime moteur plus faible, c’est au champ que l’impact de l’IMS 2.0 (régime de 1 700 tr/min en vendange contre 2 100 auparavant) et du redimensionnement à la hausse des organes hydrauliques se fait le plus ressentir. « Nous avons travaillé avec une VN 2080 et la nouvelle Braud 9080 N dans les mêmes parcelles, explique Alexandre Colmart de New Holland. Sur du plat, la consommation est de 16 litres/heure pour la première et 9 litres/heure sur la seconde. Et en pente, nous passons de 20 à 13 litres/heure. »

Les plus lus

Vignette
Fenaison : Il andaine à 27 km/h
Accrochez-vous ! Avec son andaineur frontal Reiter Respiro R3 Profi et son tracteur Massey Ferguson 7620, l'ETA Pouliquen…
Vignette
Un jumelage qui a du cran
Lors de conditions très difficiles, le constructeur Sabatino sort les rames avec son jumelage pour le moins particulier.
Vignette
Visite d'une ferme de 3 000 hectares en Roumanie - 8 tracteurs Fendt 724 et 2 modèles 936
Une exploitation roumaine démesurée : petit tour du propriétaire.
Vignette
Un déchaumeur particulier
Une combinaison de déchaumeurs pour gérer les adventices, les repousses ou encore les problèmes de pyrale.
Vignette
Plantation de pommes de terre : Du beau monde dans la parcelle
Les chantiers de plantation de pommes de terres sont souvent gourmands en matériel et en main-d'oeuvre et demande une…
Vignette
Une cureuse de fossés qui récupère les résidus
Une Entreprise de travaux agricole propose un service de curage des fossés avec récupération des résidus
Publicité