Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Conjoncture économique
Marché du machinisme agricole en croissance et moral en hausse au premier semestre 2019

Les résultats communiqués par le Sedima lors de sa conférence de presse d’été font état d’une dynamique positive dans les secteurs de la grande culture, de la polyculture élevage et de la viti-viniculture.

Enquête Sedima sur le moral des distributeurs et des clients
Résultats de l'enquête réalisée par le Sedima auprès de ses adhérents entre le 14 juin et le 4 juillet 2019 (229 réponses).
© Sedima

Le Sedima, syndicat national des entreprises de service et distribution du machinisme agricole, d’espaces verts et des métiers spécialisés, a dévoilé, lors de sa conférence de presse du 11 juillet, des résultats plutôt encourageants pour le premier semestre 2019, par rapport à la même période de 2018. En effet, les estimations établies à partir de l’enquête, menée en juin auprès des adhérents (229 réponses), révèlent une croissance des prises de commandes de matériels neufs de l’ordre de 7,5 à 8,5 %, et de 4,5 à 5,5 % pour les occasions. Le chiffre d’affaires pièces profite de la même dynamique, avec une progression de 5,5 à 6,5 %. Les prestations d’atelier enregistrent aussi une évolution, de + 6,5 à + 7,5 %. Ces tendances concernent surtout les secteurs d’activité de la grande culture, de la polyculture élevage et de la viti-viniculture. Le domaine des équipements d’élevage ne connaît pas la même embellie, ni celui des espaces verts, dont la progression des prises de commandes de matériels neufs se situe entre 0 et + 1 %.

 

Le moral des concessionnaires en hausse

Pour le second semestre 2019, le Sedima projette, par rapport aux six derniers mois de 2018, une croissance des prises de commandes de machines agricoles de l’ordre de 2 à 3 % en neuf comme en occasion, avec une tendance particulièrement positive en polyculture élevage. Avec ces chiffres positifs, le moral des concessionnaires agricoles remonte. Il est annoncé bon par 45 % d’entre-eux, contre 28 % en juin 2018. En contrepartie, ceux qui annoncent un moral moyen sont moins nombreux : 48 % contre 58 % l’an dernier. Les principales préoccupations des distributeurs restent le recrutement, la trésorerie, l’évolution des marchés et des ventes, l’évolution des entreprises et les relations avec les fournisseurs.

Dans l’enquête, les concessionnaires se prononcent également sur le moral de leurs clients. Celui-ci est jugé bon, voire très bon, par 27 % des entreprises en grande culture, mais en revanche 60 % l’estiment moyen. Les chiffres sont plus flatteurs en polyculture-élevage, où 45 % des distributeurs estiment que le moral des clients est bon. Ils sont 44 % à partager le même sentiment dans le domaine des équipements d’élevage et plus de 60 % en viti-viniculture.

www.sedima.fr

Les plus lus

Vignette
Rabaud - Une remorque forestière à assistance hydraulique
La remorque Xylotrail de Rabaud est conçu pour le tranport de grumes.
Vignette
Des heures de manutention en moins grâce aux groupeurs de balles
Les bénéfices des groupeurs de balles combinés aux presses à balles rondes ou cubiques sont multiples : gain de temps, réduction…
Vignette
Pasdelou - Des citernes monoblocs en entrée de gamme
Pasdelou enrichit sa gamme de citernes à eau par le bas avec deux modèles à châssis soudé sur la cuve.
Vignette
Prime à l’ergonomie pour les chargeuses et télescos

Les engins de manutention, comme les chariots télescopiques et les chargeuses articulées, sont utilisés au quotidien et…

Vignette
Bednar - Le Strip Master enfouit le lisier
Le strip-tiller à dents Strip Master de Bednar s’utilise pour enfouir le lisier.
Vignette
Ventes de matériel – Le marché reste dynamique en France
Les ventes de matériels neufs ont progressé de 15 % au 1er semestre. Une croissance qui devrait ralentir en fin d’…
Publicité