Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les séries S s’automatisent

Reprenant les mêmes modèles et mêmes puissances que les actuelles S600, les nouvelles S700 accèdent à un niveau d’équipements riche de série. Elles bénéficient également de nombreux automatismes, à commencer par l’ICA 2. Déclinaison de l’ICA médaillée à l’Agritechnica 2015, ce système, fonctionnel sur blé, orge colza, soja et maïs, permet à la machine de proposer au chauffeur un réglage optimisé, en fonction des caractéristiques de la récolte (taux de perte, de grains cassés et d’ôtons, notamment grâce à des caméras sur l’élévateur à grains et sur celui à ôtons). Il ajuste en permanence les réglages (régime de rotation du rotor, serrage du rotor, vitesse des vents, grilles supérieures et inférieures), afin d’optimiser les performances de la machine. John Deere annonce des performances améliorées de 20 %, tout en réduisant de 5 % le taux de perte et celui de grains cassés. À cela, s’ajoute une évolution de l’Harvestsmart (gestion de l’avancement en fonction du taux de perte et de la charge au rotor), avec un nouvel algorithme plus performant et un gain d’ergonomie avec une activation du système depuis le bouton de descente de la coupe. L’ajustement automatique des grilles et des vents en fonction de la pente (montée/descente) fait aussi partie du package d’automatismes.

Proposé sur les cinq mêmes cultures précédemment citées, le contrôleur de rendement actif propose un auto-étalonnage multipoints. Outre le gain de précision, ce système est apprécié pour son ergonomie, comparativement à un étalonnage manuel. Combinée à une antenne GPS SF3000 ou SF6000, cette solution peut équiper les S600 à partir de 2012.

En cabine, le changement concerne principalement le terminal et le levier de commandes. Le Command Center ou l’optionnelle console GSD 2630 laisse place à une nouvelle console, baptisée GSD 4600, de dimension similaire à la GSD 2630. Le nouveau monolevier CommandPro comprend un nombre plus important de boutons personnalisables (jusqu’à 7), ainsi qu’une molette pour une navigation dans le terminal sans avoir à lâcher la main du monolevier.

Enfin, le compartiment moteur bénéficie d’une meilleure isolation contre l’accumulation de résidus et donc contre les risques d’incendie.

Ludovic Vimond

Les plus lus

Vignette
Fenaison : Il andaine à 27 km/h
Accrochez-vous ! Avec son andaineur frontal Reiter Respiro R3 Profi et son tracteur Massey Ferguson 7620, l'ETA Pouliquen…
Vignette
Un jumelage qui a du cran
Lors de conditions très difficiles, le constructeur Sabatino sort les rames avec son jumelage pour le moins particulier.
Vignette
3 000 hectares en Roumanie - 8 tracteurs Fendt 724
Une exploitation roumaine démesurée : petit tour du propriétaire.
Vignette
Un déchaumeur particulier
Une combinaison de déchaumeurs pour gérer les adventices, les repousses ou encore les problèmes de pyrale.
Vignette
Embarquez à bord d'un Massey Ferguson pour les labours
Mimi Agri, Youtubeuse spécialisé en agricole a joué, pour l'occasion, les modèles au volant de sont tracteur.
Vignette
Plantation de pommes de terre : Du beau monde dans la parcelle
Les chantiers de plantation de pommes de terres sont souvent gourmands en matériel et en main-d'oeuvre et demande une…
Publicité