Aller au contenu principal

Le TIM – Remède antifatigue et booster de performances de la conduite des tracteurs

La puissance de l’électronique embarquée dans les engins agricoles permet de multiplier les systèmes d’assistance améliorant la productivité et le confort. Le Tractor Implement Management (TIM) est une solution séduisante, avec laquelle la machine prend le contrôle du tracteur.

Le pilotage TIM est le plus développé sur les presses à balles rondes.
Le pilotage TIM est le plus développé sur les presses à balles rondes.
© L. Vimond

Les dispositifs de guidage automatique sont aujourd’hui courants dans les exploitations agricoles et les utilisateurs ne s’en passeraient plus. Ils apportent de la précision et du confort, tout comme les systèmes de coupure de tronçons sur les semoirs, les pulvérisateurs et les épandeurs d’engrais dont les intérêts sont réels. Le Tractor Implement Management, plus connu sous le sigle TIM, a de vraies qualités pour s’imposer dans les années à venir. Cette solution, permise par le déploiement de la technologie Isobus, consiste à confier à l’outil attelé la prise de contrôle de certaines fonctions du tracteur. Elle est pour le moment la plus répandue chez les constructeurs de presses à balles rondes et six marques la commercialisent : Fendt, Krone, Kubota, Kverneland, Massey Ferguson et Vicon.

Le chauffeur libéré des tâches répétitives

Au pressage avec la fonctionnalité TIM, le chauffeur ne se charge que de tourner le volant et de valider le redémarrage de l’avancement après l’éjection de la balle. La machine gère seule l’arrêt du tracteur, le liage et l’éjection de la balle. Des capteurs sécurisent l’utilisation en interdisant, par exemple, le lâcher automatique de la balle dans un endroit pentu. Cette réduction drastique des tâches répétitives épargne de la fatigue au chauffeur, qui conserve ainsi un bon niveau d’attention, gage de performances. De leur côté, le tracteur et la machine souffrent moins, car le TIM évite les erreurs de manipulation.

L’indispensable compatibilité du tracteur

En plus des presses à balles rondes, la fonctionnalité se retrouve sur certaines remorques autochargeuses Fendt, ainsi que sur les presses à balles cubiques Fendt et Massey Ferguson, pour adapter la vitesse sur l’andain en fonction de la charge. Elle est aussi proposée par Lemken pour gérer la largeur de travail de la charrue ou régler en continu le terrage du cultivateur. Le TIM présente ainsi de nombreux avantages, mais n’est accessible qu’avec un tracteur compatible et généralement doté d’une transmission à variation continue. Et aujourd’hui, seules les marques Claas, Deutz-Fahr, Fendt, John Deere, Kubota et Lamborghini comptent à leur catalogue des modèles certifiés TIM, selon l’AEF Isobus Database (www.aef-isobus-database.org, octobre 2022).

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Un tracteur avec un outil porté de plus de 2,55 mètres de large est limité sur la route à 25 km/h.
Quand puis-je rouler à 50 ou 60 km/h avec mon tracteur ?
Les tractoristes livrent en France des tracteurs roulant à 50 km/h ou 60 km/h, mais est-il possible de circuler sur la voie…
Le dispositif FireSafe de Siwi autorise un dételage instantané de la presse en cas de départ de feu sur celle-ci.
[VIDEO] Siwi - Sauver le tracteur en cas d’incendie de presse
Le dispositif FireSafe du danois Siwi permet de dételer instantanément une presse à balles cubiques subissant un départ de feu.…
L'hybridation des moteurs thermiques ouvre la voie à l’entraînement électrique des outils attelés derrière le tracteur, comme peut le faire le John Deere 8R 410 équipé de la transmission à variation continue électromécanique eAutoPowr.
Tracteurs : l’électrique prend le relais des moteurs thermiques
Les progrès technologiques et la démocratisation des composants électriques vont permettre le développement d’engins électriques…
L'automoteur de fauche Cutaro SR 1100 est fabriquée chez ARB-Tec en Suisse.
VIDEO - Cutaro SR 1100, l'automotrice de fauche suisse
L'entreprise suisse ARB-Tec dévoile au salon Agrama la version définitive de son automotrice de fauche Cutaro SR 1100.
De gauche à droite, Patrick Petit, président de SV-Pro, Jean-Pierre Giacomel, Didier Largy, associé des Ets Giacomel depuis 2007, et Fabien Billault, directeur général de SV-Pro.
Réseau John Deere - Giacomel repris par SV-Pro
Le rachat des Ets Giacomel par le concessionnaire John Deere SV-Pro a été officialisé le 1er novembre 2022.
Publicité