Aller au contenu principal

Jérôme Rey, éleveur et rugbyman professionnel - Le challenge de concilier deux passions

Jérôme Rey, pilier gauche du LOU Rugby, retrace son parcours d’agriculteur et de rugbyman et revient sur sa rencontre avec McCormick.

Jérôme Rey : « j’ai commencé à jouer à l’âge de 8 ans, au plus bas niveau puis j’ai gravi peu à peu les échelons ».
Jérôme Rey : « j’ai commencé à jouer à l’âge de 8 ans, au plus bas niveau puis j’ai gravi peu à peu les échelons ».
© Argo Tractors France

Parlez-nous de votre ferme ?

« Je me suis installé à Saint Vital, près d’Albertville en Savoie, il y a dix ans après l’obtention de mon bac pro, j’avais tout juste 18 ans. Hors cadre familial, j’ai créé mon activité de A à Z : j’ai monté mon cheptel, qui compte actuellement 95 bovins en races charolaise et blonde d’Aquitaine, plus 250 poules pondeuses et investi dans des bâtiments. Ma production est vendue en direct. J’emploie deux salariés et mon père me donne des coups de main. »

Et racontez-nous votre parcours de rugbyman ?

« J’ai commencé à jouer à l’âge de 8 ans, au plus bas niveau, puis j’ai gravi peu à peu les échelons. J’ai signé mon premier contrat professionnel à 18 ans au club de Bourgoin Jallieu, quelques mois après mon installation. Après avoir joué à Bourgoin, Chambéry, Grenoble, j’ai signé à Lyon au LOU Rugby, il y a deux ans. »

Comment conciliez-vous vos deux métiers ?

« Je ne réfléchis pas trop, je fais ce qu’il y a à faire ! Et je suis aidé sur la ferme. En général, je passe deux jours sur mon exploitation et cinq jours au rugby, sans oublier que je suis le père de deux enfants en bas âge. Je fais de mon mieux de tous les côtés ! »

Et comment vous êtes-vous retrouvé porte-parole de McCormick ?

« À la fin d’un match, en signant le ballon McCormick, j’ai rencontré des membres de leur équipe, on a commencé à parler rugby et agriculture. On a sympathisé et ils m’ont dit que j’étais probablement le seul rugbyman professionnel à être agriculteur. En parallèle, j’avais un projet d’achat de tracteur et McCormick est une marque qui me plaît. Ses valeurs correspondent aux miennes : humilité, amitié, etc. Je peux donc les véhiculer à bord du tracteur McCormick X7.624 que je vais utiliser sur mon exploitation. »

 

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?

Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…

Tracteur embourbé - Benne Jeantil et quatre tracteurs pour la tirer
Entreprises de travaux agricoles : un risque de faillite en cascade lié aux intempéries, selon la FNEDT

Confrontées aux intempéries qui désorganisent les travaux agricoles, certaines ETA sont confrontées à des situations…

Matériels éligibles à l'enveloppe de 47 millions d'euros d'aide de FranceAgriMer
Quels sont les matériels éligibles à l'aide FranceAgriMer de 47 millions d'euros visant à réduire l'utilisation des produits phyto ?

FranceAgriMer vient d'ouvrir un programme d’aide de 47 millions d’euros pour encourager les agriculteurs, ETA et…

Agriculteur remplissant le réservoir de GNR de son tracteur
GNR agricole : comment bénéficier du tarif réduit dès le 1er juillet 2024 ? où trouver l’attestation ?

Pour en finir avec les avances de la TICPE remboursable sur le prix du GNR, les agriculteurs vont devoir présenter une…

Carte de France des immatriculations de tracteurs en France en 2023
Quels départements français ont immatriculé le plus de tracteurs en 2023

Axema vient de dévoiler le classement des immatriculations de tracteurs standards en 2023 par département. Les cinq premiers…

Remplissage du réservoir d'AdBlue d'un tracteur
Comment évolue le prix de l'AdBlue ?

Au coût du carburant qui pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs, s’ajoute l’AdBlue nécessaire dans tous les…

Publicité