Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

John Deere : Les moissonneuses-batteuses T et W plus performantes

© G. Coisel

Lancées en 2007, les moissonneuses-batteuses des gammes T et W adoptent un nouveau châssis. Il est désormais plus grand, plus robuste, plus facile d’entretien et bénéficie de trappes d’accès mieux étudiées. Côté motorisation, les deux gammes passent les normes antipollution tier 4 final (EGR, DOC, FAP et SCR). Concernant le battage, la W conserve son batteur et contre batteur traditionnel de 660 mm, en revanche la T bénéficie d’une surface de contre batteur accrue de 7 %, d’un diamètre de séparateur de 800 mm, soit 20 % de mieux et d’une surface de contre séparateur en deux parties, également plus grande de 20 %, ainsi que de plus larges grilles.

Le caisson de nettoyage est commun aux deux gammes mais totalement renouvelé par rapport aux anciennes générations. Il est 41 % plus grand et atteint 5,2 m2 pour les machines cinq secoueurs et 6,3 m2 pour les six secoueurs. Le châssis du caisson est en aluminium. Les quatre turbines de ventilation disparaissent au profit d’un ventilateur à pâles, 35 % plus performant avec une meilleure répartition de l’air. Les réglages ont quant à eux été simplifiés. Le diamètre des vis à grain a été augmenté. La vidange atteint 125 l/s, en option, contre 88 l/s, de série pour vidanger les 8 à 10 000 l des machines cinq secoureurs et 9 à 11 000 l des six secoueurs. Par ailleurs, les deux gammes T et W peuvent recevoir jusqu’à trois types d’essieu : standard, renforcé ou quatre roues motrices (avec contrôle du patinage - également disponible avec la transmission ProDrive). Ces machines sont bien évidemment connectées pour faciliter le transfert de données de la récolte et contrôler les différents paramètres à distance. Pour limiter le tassement au sol, le plus gros modèle de la série W et les trois plus gros de la T peuvent bénéficier de chenilles de 660 mm.

Par ailleurs, les modèles S680, S685 et S690 accèdent eux aussi à une motorisation Tier4 final. Côté battage, elles sont désormais dotées d’une suspension active du contre-batteur.

Modèle : W540, W550, W650, W660/T550, T560, T660, T670

Nombre de secoueurs : 5, 5, 6, 6 / 5, 5, 6, 6

Puissance : 235, 271, 302, 334/271, 334, 334, 392 ch

www.deere.fr

Les plus lus

Le châssis très épuré des bineuses Razol utilise une poutre principale carrée, inclinée à 45 degrés. © M. Portier
Razol - Une bineuse entièrement revue
Razol renouvelle sa gamme de bineuses.
 © L. Vimond
Assa - Un châssis incliné pour l’épandage de compost dans les pentes
L’entreprise marnaise propose un châssis basculant pour compenser l’effet de la pente sur le flux du compost dans l’épandeur.
Le broyeur d'accotements Quivogne est sisponible de 1,6 à 2,5 m de large.  © D. Laisney
Quivogne - Un broyeur à multiples positions de travail
Le broyeur Quivogne s’utilise pour l’entretien des fossés et des accotements.
Abreuvoir La Gée Ployclean © M. Portier
La Gée - Trois abreuvoirs en polyéthylène
La gamme d’abreuvoirs en polyéthylène La Gée se complète par les modèles Polyclean, Polyflap et PE10.
Équipées de compresseurs Hertell ou Jurop, les tonnes à lisier Gili reçoivent un bras de pompage (avec accélérateur en option) de 150 ou 200 mm de diamètre. © M. Portier
Gili - Les tonnes à lisier importées en France
Le constructeur espagnol Gili commercialise sa gamme de tonnes à lisier de 7 300 à 26 800 l
Essai Citroën Berlingo 2019 Réussir machinisme
[ESSAI/VIDEO] Citroën Berlingo Van 1.6 BlueHDI 100 - Une troisième génération très aboutie
Nous avons pris les commandes d’un Berlingo Van dans sa version Worker à l’équipement fourni et orienté « chantier ». Notre…
Publicité