Aller au contenu principal

Hugo Drappier – « Un enjambeur électrique en autoconsommation »

Le tracteur électrique Kremer T4E a permis de réduire l’empreinte carbone tout en exploitant judicieusement une partie de l’électricité produite sur le domaine.

Hugo Drappier : "Notre tracteur électrique consomme notre surplus de production d'électricité." © L.Vimond
Hugo Drappier : "Notre tracteur électrique consomme notre surplus de production d'électricité."
© L.Vimond

Hugo Drappier fait partie de la huitième génération de la maison de champagne Drappier. Basé à Urville dans l’Aube, le domaine s’étale sur 65 hectares, dont un tiers en viticulture biologique, le reste étant en viticulture raisonnée. L’exploitation a acquis cette année un tracteur électrique T4E de Kremer Energie, en fonction depuis juin. « Cet équipement s’intègre dans notre démarche environnementale de neutralité en carbone, explique Hugo Drappier. Nous utilisons l’outil d’autodiagnostic du CIVC, qui permet le calcul du bilan carbone, depuis le début de son existence et nous sommes certifiés neutre en carbone depuis quatre ans. » Pour y parvenir, le domaine s’est équipé de véhicules électriques en alternative aux thermiques ou encore de pompes à chaleur pour remplacer le fuel. Trois bâtiments sont recouverts de panneaux photovoltaïques, de façon à compenser le carbone fossile consommé sur l’exploitation. Pour les deux premiers, l’électricité produite est revendue à EDF. Pour le troisième, le domaine a fait le choix de l’autoconsommer, en raison de l’évolution des tarifs de rachat d’électricité. « Ce qui est aberrant dans le cadre d’une autoconsommation, c’est que le surplus d’électricité produite n’est pas réinjecté dans le réseau, regrette Hugo Drappier. Elle est tout simplement perdue. » C’est pendant la pause déjeuner que ce surplus d’électricité est le plus important.

Le tracteur rechargé le midi

« Parallèlement, la réduction drastique ces dernières années de l’usage de la chimie, remplacée par du travail du sol, a eu comme conséquence d’augmenter considérablement la consommation de GNR, qui pesait lourd dans l’empreinte carbone, poursuit le vigneron. L’enjambeur électrique nous est alors apparu comme la solution permettant de réduire en même temps la consommation de GNR et les pertes d’électricité. » Depuis l’arrivée en juin, le tracteur est donc rechargé exclusivement pendant les deux heures de la pause du midi. Même si le rechargement est partiel, il permet d’obtenir une autonomie d’un peu moins de huit heures, suffisante pour le travail du sol qui a été jusqu’à maintenant sa principale utilisation. Hugo Drappier estime à 1 000 litres de volume de GNR économisé depuis l’arrivée du tracteur dans le parc. Le domaine aimerait encore améliorer l’autonomie en équipant le tracteur d’outils directement entraînés électriquement, plutôt que de passer par une centrale hydraulique qui mange de la puissance : un broyeur Boisselet électrique est d’ailleurs prévu pour la prochaine campagne.

Hugo Drappier avoue aujourd’hui que sa principale crainte était la réceptivité de cette nouvelle technologie par ses tractoristes. Il se montre aujourd’hui rassuré, les tractoristes plus jeunes (mais aussi parmi les anciens) ayant pris goût à l’absence de bruit et de vibrations, ainsi qu’à l’entretien très réduit.

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Charles Crapard, agriculteur à Villiers-Saint-Georges : « L'écimeuse est une solution pour lutter contre les adventices résistantes. »
[VIDEO] « J’écime mes céréales avec un microtracteur »
Charles Crapard écime ses céréales à l’aide d’un tracteur de 36 chevaux et d’une écimeuse Bouillé Concept de 12 mètres.
Plusieurs sites d'Agco dans le Monde ont été concernés par cette cyber-attaque.
Agco - Après trois jours d'arrêt, l'usine de Beauvais, victime d'une cyber-attaque, redémarre.
Des sites de production d'Agco ont été victimes d'une cyber-attaque, dont ceux de Beauvais. Ces derniers ont redémarré mardi 10…
Guerre en Ukraine - Quand la télématique permet de neutraliser les machines agricoles volées par les Russes
Le contrôle à distance des engins agricoles par la télématique est devenu une arme de défense pour un concessionnaire Ukrainien…
Le filtre à particules (FAP) et le catalyseur SCR, équipant la plupart des moteurs récents, sont très fiables à condition de prendre quelques précautions.
Les conseils pour bien faire vieillir les FAP et SCR
Les dispositifs de dépollution (catalyseur SCR et filtres à particules) montés sur l’échappement des moteurs se généralisent sur…
Les remorques autochargeuses Claas Cargos cesseront d'être produites à la fin de l'année.
Claas arrête la production des remorques autochargeuses Cargos
Claas annonce la fin de la production des remorques autochargeuses Cargos. Explications. 
Publicité