Aller au contenu principal

Fendt : Le 1000 Vario livre ses secrets

© Fendt

Un an après avoir été dévoilé, le 1000 Vario arrive dans sa livrée définitive. Le tractoriste bavarois détaille désormais les particularités techniques du plus gros tracteur standard du marché. Son moteur Man de 12,4 l utilisant un turbo à géométrie variable se caractérise par son fonctionnement à bas régime sur lequel repose le concept ProDrive. Le régime nominal est limité à 1 700 tr/min et le couple maxi (2 400 Nm sur le 1050) est atteint à seulement 1 100 tr/min. Le 1000 Vario est capable de rouler à 40 km/h à un régime de 950 tr/min. Ce moteur profite d’un système de refroidissement original (CAS) employant un ventilateur à entraînement hydraulique placé à l’avant des radiateurs et forçant l’air frais à traverser ces derniers. Placé à l’aplomb du pont avant et de dimension relativement compacte, ce système de refroidissement autorise une forme très échancrée du large capot, favorable au rayon de braquage. Accompagnant le concept ProDrive, la nouvelle transmission VarioDrive permet une gestion indépendante du transfert de la puissance aux ponts avant et arrière. Elle utilise une pompe hydraulique alimentant deux moteurs hydrauliques. Le premier, dédié au pont arrière, agit à la manière d’une transmission Vario, en lien avec un train épicycloïdal. Le second entraîne directement le pont avant jusqu’à une vitesse de 25 km/h. Cette gestion indépendante des deux ponts permet d’optimiser la traction, régulant le couple sur l’un ou l’autre en fonction du taux de patinage et aussi la maniabilité en accélérant les roues avant dans les courbes. Concernant le circuit hydraulique, celui-ci utilise deux pompes indépendantes alimentant chacune leurs propres distributeurs. Les détails concernant la cabine seront dévoilés au salon Agritechnica. Si le poste de conduite ne semble guère évoluer par rapport aux Vario actuels, la suspension de cabine inaugure un système à quatre points et la surface vitrée progresse. Avec 14 tonnes à vide, le 1000 Vario est relativement léger au regard de sa puissance. Pour les applications de traction, son lestage peut atteindre les sept tonnes.

Modèle : 1038, 1042, 1046 et 1050 Vario

Puissance maxi : 380, 420, 460 et 500 ch

Hydraulique : 210+220 l/min

www.fendt.com

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables
Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Fliegl propose un déchaumeur à disques chaînés.  © Fliegl
Fliegl - Un déchaumeur à disques chaînés de 7 m
Le déchaumeur à quatre chaînes de disques KSE de Fliegl assure un bon suivi du terrain.
Publicité