Aller au contenu principal

[ESSAI VIDEO] - New Holland CR10.90 Revelation - Elle impressionne par son débit de chantier

Nous avons essayé la moissonneuse-batteuse New Holland CR10.90 Revelation l’été dernier sur l’exploitation d’Alex Ressegand à Usson-du-Poitou, dans la Vienne. Compte-rendu du test de cette moissonneuse-batteuse hors-norme équipée d’une coupe de 12,50 m de large.

 

 

New Holland fête cette année les 45 ans de moissonneuses-batteuses axiales à double rotor. Introduites en 2018, les CR Revelation, répondant à la norme antipollution Stage V (sans FAP), n’ont plus rien à voir avec les premières TR70 de 168 ch. Du haut de ses 700 ch, le modèle essayé, la CR10.90, détentrice des records de tonnage récolté en huit heures, aussi bien en blé qu’en soja, était jusqu’à la saison dernière la moissonneuse-batteuse la plus puissante du marché. Pour autant, le gabarit reste limité, ne dépassant pas 3,48 m de large en chenilles de 24 pouces (61 cm). Pour gagner en performance, l’arrivée du DFR (Dynamic Feed Roll) entre le convoyeur et les rotors a participé à l’amélioration du flux de récolte. La possibilité d’inverser son sens de rotation en cas de bourrage aide également. Mais les principales améliorations des performances des CR sont à mettre au crédit du cerveau qui pilote les différentes fonctions de la machine. Outre l’autoguidage, l’Opti-Fan optimise les vents en fonction du relief. Le GrainCam analyse la qualité du grain et l’Intellisense automatise les réglages surpassant les compétences des conducteurs confirmés dont la vigilance baisse avec les longues journées.

 

Les plus

Performances

Absence de réglages

Gabarit

Les moins

Consommation

Rayon de braquage

Direction dure

Au travail - Jusqu’à 700 quintaux à l’heure

 

 
Dans du blé à 85 quintaux de moyenne et 10 tonnes de paille par hectare, la vitesse d’avancement de la CR10.90 oscille entre 4,5 et 5,5 km/h, avec sa coupe de 12,50 m, le broyeur enclenché et un taux de perte à 0,5 %. Dans les meilleures conditions, elle est montée jusqu’à 6,5 km/h, soit un débit instantané de près de 700 q/h. La machine ralentit dans les pailles plus vertes et la vitesse est encore abaissée pour ramasser correctement les cultures versées. Les rotors tournaient au régime de 1 350 tr/min avec un écartement du contre-rotor de 16 mm en journée. La vitesse des vents atteint 1 060 tr/min, tandis que la prégrille est ouverte à 22 mm. L’ouverture des grilles inférieure et supérieure est respectivement de 10 et 8 mm et celle de la grille de fin est à 11 mm.

 

 

 
La CR10.90 impressionne par le débit de chantier : les 700 ch du moteur Cursor 16 et la coupe de 12,50 m pleinement optimisée par l’autoguidage n’y sont pas étrangers. Rien que pour les opérations de détourage, le rendement moyen dépasse les 400 quintaux horaires. Le grain est propre et présente très peu de casse. La trémie de 14 500 l se vidange en un peu plus d’une minute et demie (142 l/min). À l’arrière, le broyage est fin et les résidus sont bien répartis sur toute la largeur. En revanche, la consommation se montre assez importante.

 

 

 
Sur route, les chenilles SmartTrax de 72 cm limitent le gabarit routier, mais exigent une escorte puisqu’elles dépassent les 3,50 m. De même, du fait de sa longueur totale, le convoi (moissonneuse-batteuse + coupe sur chariot) n’est pas à mettre dans toutes les mains. Adaptée pour le CTF (Controlled Trafic Farming), la vis de vidange est longue. Même repliée, elle dépasse de près de 1,5 m l’arrière de la machine, une information à intégrer pour les manœuvres dans les endroits exigus. C’est aussi le cas au champ, notamment pour les demi-tours, car la vis reste généralement dépliée.

 

Par ailleurs, le rayon de braque n’est pas le point fort de la CR10.90.

À la loupe - Des réglages automatisés

 

 
Les deux rotors de 56 cm de diamètre et 2,64 m de long sont alimentés par le DFR de série (en option sur les modèles à petits rotors). Cet équipement améliore la régularité du flux de récolte et donc la qualité de battage, tout en aidant à l’évacuation des pierres. À l’arrière des rotors, un tire-paille de 400 mm de diamètre aide à l’évacuation des pailles. Pour le nettoyage, les vents s’ajustent automatiquement en fonction du relief, évitant les pertes excessives en montée et les surcharges de grilles en descente.

 

 

 
La CR10.90 à l’essai dispose de l’Intellisense. Cet automatisme ajuste toutes les 20 secondes les réglages de la machine. Il s’appuie sur un capteur de charge du caisson de nettoyage, ainsi que sur la nouvelle génération de GrainCam. Le capteur de charge informe du volume de récolte sur les grilles. La caméra GrainCam prend des images en temps réel de la récolte et les analyse, afin d’avoir des informations sur le pourcentage de casse de grain et le taux d’ôtons et d’impuretés. En fonction de l’une des quatre stratégies de conduite (pertes limitées, qualité maximale, débit de chantier maximal ou débit fixe) sélectionnée par le conducteur, l’Intellisense réajuste au besoin les différents réglages de battage.

 

 

 
En cabine, le conducteur dispose d’un large accoudoir multifonction intégrant le levier CommandGrip et le terminal tactile Intelliview, qui propose une navigation facile et intuitive. Les pictogrammes y sont explicites. C’est également le cas des différentes fonctions actionnées sur l’accoudoir depuis les commandes qui tombent globalement bien sous la main. Spacieux, le poste de conduite propose quelques rangements derrière le siège, ainsi qu’une glacière sous le siège passager.

 

 

 
Entretien - Seulement quatre graisseurs quotidiens

Hormis le soufflage des filtres, ainsi que la vérification de l’état des organes de coupe, l’entretien de la moissonneuse-batteuse se résume à un graissage toutes les 10 h à quatre endroits, coupe comprise. Accessible depuis une échelle escamotable, l’environnement du moteur est resté propre pendant toute la durée de l’essai.

 

 

La gamme

 

 
La gamme de moissonneuses-batteuses à double rotor CR Revelation se compose de sept modèles répartis en deux familles. Bénéficiant du DFR en option, les CR7.80, CR7.90 et CR8.80 abritent des rotors de petit diamètre (17 pouces - 43 cm) et proposent une surface de grille de 5,4 m². Compacts (3,25 m de large avec des pneus de 710 mm), ces trois modèles affichent une puissance maximale de 415, 460 et 517 ch et une trémie de 10 500, 11 500 et 12 500 l. Logeant des rotors de 22 pouces (56 cm), les CR8.90, CR9.80, CR9.90 et CR10.90 disposent de 6,5 m² de surface de nettoyage, proposent une autonomie de 12 500 l sur les deux premières et 14 500 l sur les deux autres. Elles affichent des puissances maximales respectives de 544, 600, 600 et 700 ch. À noter que pour cette dernière, une puissance supplémentaire est disponible dès lors que le broyeur et/ou la vis de vidange sont actifs. Indisponibles sur les deux plus petites machines, les chenilles SmartTrax (61, 72 et 86 cm) sont de série sur la C10.90 (en option sur les CR8.90, CR9.80 et CR9.90).

 

Enfin, pour les pentes extrêmes, les machines à pneus sont proposées en option avec le système de mise à niveau Everest. Corrigeant jusqu’à 38 % en montée, il compense en dévers jusqu’à 18 % sur les CR7.80, CR7.90 et CR8.80 et jusqu’à 17 % sur les CR8.90 et CR9.80.

Le regard de l’expert

 

 
:-) Le bidon et le savon sous l’échelle sont bien pratiques pour se laver les mains avant de monter en cabine.

 

 

 
:-) La casquette de la goulotte est vraiment ajustable à souhait.

 

 

 
:-/La CR10.90 propose un système d’accrochage rapide de la coupe. Le nombre d’actions (neuf au total) pourrait peut-être être réduit.

 

 

 
:-/En cas de bourrage, la procédure de réengagement du contre-rotor est top. Mais le message qui l’explicite n’est pas très clair.

 

 

 
:- (Sur une machine de ce gabarit, dommage que les caméras soient en option. Le modèle à l’essai n’en disposait que d’une, à l’arrière.

 

 

 
:- (Les commandes des positions 1 et 2 de la coupe devraient être sur le levier CommandGrip et non sur la console.

 

Fiche technique

New Holland CR10.90 Revelation

Moteur

Puissance maxi : 700 ch selon norme ECER120

Cylindrée : 16 l

Norme et système antipollution : Stage V avec DOC et SCR

Transmission

Type : hydrostatique

Nombre de gammes : 2

Système de battage/séparation

Type : Bi-rotor

Type d’entraînement : Variateur

Diamètre et longueur : 560 mm et 2 638 mm, dont 390 mm pour l’alimentation, 728 mm pour le battage, 1090 mm pour la séparation et 419 mm pour l’éjection

Plage de vitesse : 331 à 1 400 tr/min

Système de nettoyage

Largeur du caisson : 180 mm

Surface : 6,5 m²

Vitesse du ventilateur : 200 à 1 100 tr/min

Système de retour d’ôtons : Deux batteurs indépendants

Trémie/vidange

Capacité : 14 500 l

Vitesse de vidange : 142 l/s

Broyeur de paille et éparpilleur

Nombre de couteaux : 88

Type d’éparpilleur : Par le broyeur

Barre de coupe

Type : Varifeed

Largeur de travail : 12,50 m

Dimensions

Capacité du réservoir à carburant et AdBlue : 1 300 et 160 l

Hauteur hors tout : 4,71 m trémie ouverte

Longueur hors tout (sans la coupe) : 9,83 m avec vis repliable de 10,50 m embout replié (position transport), 13,50 m en position travail

Largeur hors tout : 3,71 m pour le modèle essayé avec chenille de 72 cm

Garde au sol : 114 cm

Empattement : 3,64 m

Poids à vide : 25 334 kg

Monte pneumatique du modèle essayé : Chenilles de 720 mm de large

Budget

Prix catalogue HT du modèle essayé au 01/07/2020 (moissonneuse-batteuse/coupe) : 683 470 en euros /82 430 en euros HT

Pays de fabrication : Belgique

Les plus lus

Claas Xerion 5000 Trac VC sur le circuit allemand de Nürburgring
[Vidéo] - Un Claas Xerion 5000 flashé sur le mythique circuit de Nürburgring
Le magazine allemand auto motor und sport a testé un Claas Xerion 5000 Trac VC sur le mythique circuit allemand de Nürburgring.
Kuhn Aura Réussir machinisme FB
[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome
Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en…
Claas bec ensileuse Orbis 900 Réussir Machinisme DP
[VIDEO] - Claas - Le bec d'ensileuse Orbis 900 se replie en cinq parties
Claas renouvelle son bec d'ensileuse Orbis 900 qui se replie désormais à 3 m de large. 
sima_annule_FB.jpg
[Covid-19] - Le Sima 2021 malheureusement annulé
Le Sima est malheureusement victime à son tour de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La prochaine édition, qui était…
JOHN_DEERE_6120M_FB
[ESSAI/VIDEO] - John Deere 6120M Premium - « Un milieu de gamme richement doté »
Éleveur à Saint-Germain-de-Montgommery, dans le Calvados, Sébastien Gautard a essayé durant une semaine le tracteur John Deere…
Vincent Reucheron délègue à l'ETA, depuis 26 ans, le transport de l'ensilage du maïs et le tassage du silo.
« Je délègue le transport et le tassage de l’ensilage à l’ETA pour limiter mes charges de mécanisation »
Chez Vincent Reucheron, le parc matériel est réduit au minimum. L’éleveur laitier préfère faire appel à l’ETA pour l’ensilage…
Publicité