Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Claas : La Lexion dope son battage et sa puissance

La seconde génération de moissonneuses-batteuses Claas Lexion hybrides et à secoueurs profite d’un nouveau système de battage et de puissances en hausse, culminant à 790 chevaux.

La nouvelle génération de moissonneuses-batteuses Lexion est le fruit de 10 ans de développement. Arborant un design commun, les sept modèles à secoueurs et les sept modèles hybrides adoptent de nouvelles motorisations d’origine Mercedes-Benz et Man, dépollués par un SCR et un FAP pour répondre à la norme Stage V. Les puissances progressent, avec un maximum de 790 ch pour la plus grosse 8900. Ces moteurs profitent de la gestion Dynamic Power qui ajuste la courbe de puissance selon 10 niveaux, en fonction des sollicitations de la machine. Ils fonctionnent à régime réduit, au profit de la consommation et du niveau sonore. Tous les modèles adoptent le système de refroidissement Dynamic Cooling, réservé jusqu’à présent aux plus grosses Lexion.

Le système APS Synflow Hybrid © Claas

 

Le système de battage des Lexion est complètement revu. Baptisé APS Synflow Walker pour les machines à secoueurs et APS Synflo Hybrid pour les machines hybrides, il reprend l’accélérateur de présépartion APS de 400 mm de diamètre, suivi désormais d’un plus gros batteur à 10 battes de 755 mm de diamètre. En aval du batteur, les modèles à secoueurs accueillent un séparateur rotatif de 600 mm de diamètre accompagné d’un tire-paille. Avec un angle d’enroulement de 132° pour le contre-batteur et de 116° pour le contre-séparateur, cette conception préserve un flux de matière rectiligne. La vitesse des trois rotors est ajustée de manière synchronisée, tout comme l’écartement des contre-APS, contre-batteur et contre-séparateur, le tout depuis la cabine. Le contre-séparateur dispose également de deux positions de base, pour le maïs ou les céréales. Un segment de battage pivotant à l’avant du contre-batteur peut-être activé depuis la cabine, afin d’intensifier le battage en conditions difficiles. À noter, le changement facilité du contre-batteur depuis le côté gauche de la machine. Les modèles hybrides reprennent les mêmes évolutions, à la différence qu’elles n’intègrent pas de séparateur rotatif, mais voient le diamètre de leur tire-paille atteindre 600 mm pour mieux alimenter les deux rotors de séparation, qui sont désormais moins inclinés.

 

Toutes les Lexion adoptent le caisson de nettoyage Jet Stream à six ou huit turbines, auparavant réservé aux modèles hybrides. Le nouveau capteur de rendement se positionne désormais au sommet de l’élévateur pour une mesure plus précise, indépendante du PS et ne nécessitant qu’un seul calibrage par saison et par type de culture récolté. La trémie, dont le volume peut être porté jusqu’à 18 000 l en option, est directement accessible depuis une échelle. Le débit de vidange atteint 110 ou 130 l/s, voire 180 l/s sur les plus gros modèles.

 

Une cabine plus spacieuse © M. Portier

En cabine, le volume progresse grâce au gain d’espace à l’arrière du siège. Une plus grande vitre améliore la vue sur la trémie. Au niveau des commandes, la Lexion adopte le même accoudoir multifonction que celui apparu sur les Tucano l’an dernier. Le paramétrage dans le terminal Cebis s’effectue soit par l’écran tactile, soit par les commandes de l’accoudoir avec les touches d’accès direct aux fonctions ou la molette de navigation. En option, le Cemos Automatic permet d’automatiser les réglages de la machine après avoir défini une stratégie de récolte. Implanté au sommet de la cabine et fonctionnant sans calibrage, le nouveau guidage laser Field Scanner peut suivre le bord de la récolte à gauche ou à droite, ou encore les passages de traitement.

 

Dix des quatorze modèles Lexion sont proposés en version Terra Trac à chenilles, dont une machine à cinq secoueurs avec la 5500. Les plus gros modèles accèdent à des roues avant de 2,15 m de diamètre et de 1,75 m à l’arrière.

 

Modèle : 5300, 5400, 5500/6600, 6700, 6800, 6900
Nombre de secoueurs : 5 / 6
Puissance : 313, 354, 408 ch/354, 408, 462, 507 ch
Trémie : 9 000 à 11 000 l/9 000 à 13 500 l
Modèle : 7400, 7500, 7600, 7700/8700, 8800, 8900
Largeur batteur : 1 420/1 700 mm
Puissance : 408, 462, 507, 549 ch/585, 653, 790 ch
Trémie : 10 000 à 13 500 l/12 500 à 18 000 l (sur 8900 Terra Trac)
 
 
 

Vidéo signée AgriTechnique HD 

Les plus lus

Vignette
Connectez vos outils !
Rendre des outils connectés est vecteur de traçabilité et de sérénité. Des start-up proposent des compteurs connectés…
Vignette
Stecomat importe Schmötzer
Stecomat cesse sa collaboration avec Steketee pour travailler avec le spécialiste du binage Schmötzer.
Vignette
247 andaineurs simple, double et quadruple rotors
Si l’offre en andaineur à dépose centrale reste majoritaire, surtout en grande largeur, l’offre en modèles à dépose latérale est…
Vignette
GPS, Glonass, Galileo : la précision s'affine
Américains, Russes, Européens et bientôt Chinois proposent des systèmes de géopositionnement à l’échelle mondiale. Quelle…
Vignette
Jusqu’à 6 hectares par heure avec la faucheuse traînée
Sébastien Selin, éleveur bio en Charente, a opté pour une faucheuse traînée de 5,20 mètres sans conditionneur, conciliant grand…
Vignette
« Le confort d'un SSV électrique »
L’Earl du Val Hebert dans le Calvados s’est doté d’un SSV électrique apprécié pour sa simplicité et son silence de fonctionnement.
Publicité