Aller au contenu principal

Claas dépasse pour la première fois les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires

L’industriel allemand Claas a, semble-t-il, bien géré la crise liée à la Covid-19, car il enregistre une progression de 3,7 % de son chiffre d’affaires pour l’exercice 2019/2020, clos au 30 septembre.

Moissonneuse-batteuse Claas Lexion 7700 en cours de vidange de trémie
L'exercice 2020 de Claas aura notamment été marqué par l'entrée en commercialisation de la dernière génération de moissonneuses-batteuses Lexion.
© Claas

La pandémie liée à la Covid-19 n’aura pas enrayé la machine Claas. La firme familiale allemande termine en effet son exercice 2019/2020 (clôture au 30 septembre) avec un chiffre d’affaires, encore jamais atteint, de 4,042 milliards d’euros, en augmentation de 3,7 % par rapport à l’année fiscale précédente (3,898 milliards d’euros). Cette performance s’accompagne d’un résultat avant impôts de 158 millions d’euros, également en progression (136 millions d'euros en 2018/2019). Si l'Allemagne et la France ont enregistré un chiffres d'affaires de 806 et 752 millions d'euros, en baisse de 0,6 %, la bonne dynamique des marchés en Russie et en Amérique du Nord ont activement contribué à cette évolutions positive.  

Evolution du chiffre d'affaires de Claas entre 2011 et 2020

A lire aussi : Claas investit son technopôle à Ymeray

 

Répartitions du chiffre d'affaires de Claas en 2020 dans les régions du monde

20 % des salariés de Claas sur le territoire français

Durant l'exercice 2019/2020, le constructeur a employé 11 395 salariés répartis dans le monde, un chiffre en baisse de 0,5 % par rapport à l'année précédente. En toute logique, les sites allemands rassemblent près de la moitié de l'effectif avec 5 596 employés, mais la France occupe toutefois une place importante avec 2 279 personnes, soit un salarié sur cinq. En plus de son récent Technopôle d'Ymeray (Eure-et-Loir) regroupant tous les services de Claas France, y compris les pièces détachées, l'industriel compte également deux usines dans l'Hexagone : Woippy, près de Metz (Moselle), où sont fabriquées les presses, et Le Mans (Sarthe) d'où sortent l'ensemble des tracteurs, à l'exception des Xerion et des spécialisés. 

Les plus lus

Ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650 à l'ensilage de maïs avec tracteur Fendt et remorque Chevance
[VIDEO] - L'avis de l'ETA Tual sur l'ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650
En exclusivité, la rédaction Réussir Machinisme a fait tester l'ensileuse automotrice Rostselmash RSM F 2650 à l'entreprise de…
[Sommet de l'élevage 2021] Les 10 nouveautés marquantes dévoilées sur le salon
Les constructeurs ont répondu présent pour la 30ème édition du Sommet de l'élevage qui fermera ses portes demain à l'issue de 4…
Plusieurs usines de groupes motopropulseurs et de machines agricoles du groupe CNH Industrial sont fermées pour une durée maximale de huit jours ouvrables.
Fermeture temporaire d'usines CNH Industrial en Europe, faute de composants
CNH Industrial a annoncé la fermeture de plusieurs usines en Europe, faute de composants.
Le GNR à plus d’un euro le litre
Le tarif du gazole non routier poursuit sa hausse amorcée depuis la fin 2020. Après une relative accalmie cet été, il a augmenté…
Chef produit tracteur Massey Ferguson, Quentin Catherine détaille du concept Protect-U récompensé d'un Sommet d'Or.
[VIDEO/SOMMET DE L'ELEVAGE 2021] - Découvrez pourquoi le Massey Ferguson MF 8S a été récompensé d'un Sommet d'Or
Massey Ferguson s'est vu décerner un Sommet d'Or au salon de l'élevage de Clermont-Ferrand pour le système Protect-U sur les MF…
Andaineur à tapis Roc et andaineur à quatre rotors Kverneland - Kubota
Kubota et Kverneland acquierent 80 % du constructeur d'andaineurs à tapis Roc
Kubota et Kverneland ont annoncé avoir acquis 80 % des parts du constructeur italien Roc.
Publicité