Aller au contenu principal

Bridgestone - Une gamme premium appelée à se développer

Le manufacturier Bridgestone présentait au champ deux gammes de pneumatiques premium tracteur. 

Le 16 mai dernier, Brisdgestone présentait au champ ses deux gammes de pneumatiques premium tracteurs VT-Tractor et VX-Tractor. La première se positionne comme une offre de pneus VF (à flanc à très haute flexion) combinant forte charge, faible compaction des sols et bonne tenue de route à faible pression. Conçu pour évoluer être dégonflés, ces pneus augmentent leur longueur d'empreinte à mesure que la pression diminue. Réduire la pression de 1,6 à 1 bar augmente la surface d'empreinte de 18 % et diminue la pression au sol de 15 %. Ces deux chiffres montent respectivement à des valeurs de 24 % et -18 % quand on abaisse encore à 0,7 bar.

S'il ne figurait pas parmi les pionniers des pneus VF, le manufacturier a démontré au champ, dans des conditions identiques et sous le contrôle du centre indépendant belge PCLT, que ses pneumatiques n'avaient pas à rougir, affichant une meilleure traction et donc un taux de patinage moindre (-3,7 % dans les conditions de l'essai) et une consommation à l'hectare réduite (-1,95 %), face à un concurrent pionnier des pneus VF. Bridgestone insiste également sur le fait que ses pneus peuvent être montés sur des jantes classiques.

Bridgestone mettait également en avant sa gamme VX-Tractor, présentée à Innovagri 2018. Si les pneumatiques basse pression conventionnels du marché sont développés pour une pression optimale de 1,6 bar, le VX-Tractor l'a été pour une pression optimale de 2,4 bars. Bridgestone positionne ce pneu dans un objectif de durabilité, avec une carcasse renforcée et des barrettes plus larges, plus longues et plus hautes. Le dessin de barrette à profil tout en courbe permet d'offrir une bonne traction, ce qui se confirme au champ lors d'un essai comparatif (patinage réduit de 6 % et consommation réduite de 1,4% dans les conditions de l'essai). Le VX-Tractor est destiné à des tracteurs évoluant plus de 50 % du temps sur la route. Sur macadam, le pneu se démarque par sa bonne tenue de route. 

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables
Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Claas france Ymeray Réussir machinisme
Claas inaugure son technopôle à Ymeray
Depuis le 31 août dernier, 200 collaborateurs Claas ont investi le nouveau site d'Ymeray (Eure-et-Loir). Crise sanitaire oblige,…
Publicité