Aller au contenu principal

Entretien
Bien choisir son laveur à haute pression

Le choix d'un nettoyeur haute pression dépend des tâches à réaliser et de l'intensité d'utilisation.

« Avant d’investir dans un laveur haute pression, il est important de bien identifier les travaux à réaliser », indique Sébastien Large, chef produit chez Kärcher. Le choix va être guidé par différents critères, tels que la fréquence d’utilisation, le type de salissures et les supports à nettoyer (matériel, bâtiment et autres…). La pression et le débit d’eau sont les deux critères clés. Dans une exploitation agricole, un nettoyeur délivrant entre 150 et 200 bars est parfaitement adapté.

« Pour le lavage de matériels agricoles, un débit d’eau inférieur ou égal à 1 000 l/h permet d’obtenir un bon résultat. En revanche, pour nettoyer des bâtiments, mieux vaut s’orienter vers un modèle délivrant plus de 1000 l/h ». Le débit important procure une capacité à évacuer rapidement les déchets.

Privilégier les moteurs lents

« La sélection d’un nettoyeur haute pression doit aussi tenir compte, d’une part, de l’installation d’eau disponible et, d’autre part, de l’alimentation électrique, remarque Sébastien Large. Il apparait clairement inutile d’investir dans un appareil de forte puissance, si les réseaux d’eau et d’électricité ne sont pas suffisamment dimensionnés, sous peine d’abîmer l’appareil. » Les modèles en 380 volts présentent un niveau de performances supérieur aux versions monophasées et sont, par conséquent, à privilégier dans une exploitation agricole. Il est également important de prendre en compte les composants de la machine lors de l’achat. La conception est d’ailleurs différente entre un nettoyeur conçu pour être utilisé de manière intensive et un appareil prévu pour être peu sollicité. Pour les applications professionnelles, les pompes avec culasse en laiton sont incontournables. Les caractéristiques des moteurs électriques sont également à prendre en compte. Ceux tournant à 1 450 tr/min seront orientés pour des applications intensives, tandis que les modèles fonctionnant à 3 000 tr/min correspondent aux travaux ponctuels. La réduction du régime de rotation se traduit par une longévité supérieure des composants.

Enfin, les modèles à eau chaude présentent de nombreux avantages par rapport aux laveurs eau froide. Ils offrent de meilleurs résultats de nettoyage, notamment sur les graisses ou l’huile, et permettent d’éliminer plus rapidement les salissures. Ils réduisent de surcroît la consommation de détergent et le temps de séchage.

Et pour garantir la longévité du nettoyeur haute pression, un entretien régulier est nécessaire. Tous les points clés de maintenance sont décrits dans ce tuto : https://machinisme.reussir.fr/lindispensable-entretien-des-nettoyeurs-haute-pression 

 

Kärcher

 

Les plus lus

Ensileuse Krone Portée Réussir Machinisme
Krone développe une ensileuse portée
Sur les réseaux sociaux, Krone dévoile un projet d'ensileuse portée, et fait appel aux utilisateurs. 
Cédric Viallemonteil devant son bol mélangeur Trioliet Solomix 2
Insolite – « Mon bol mélangeur verbalisé sur une voie de bus à Paris »
Les usurpations de numéros d’immatriculation sont malheureusement fréquentes. Cédric Viallemonteil, agriculteur dans le…
Benne La Campagne 61-24 Réussir Machinisme
La Campagne - Une benne grand volume compacte
La Campagne étoffe son offre de bennes avec le modèle 61-24. 
DairyRotor T8900 - roto 80 places en Chine
GEA - Le roto monté en 1 mois pour traire 10 000 vaches par jour en Chine
La firme allemande GEA annonce compter à son palmarès des ventes la plus grande salle de traite rotative de Chine.
Le Kangoo monte en gamme et s’accompagne de l’Express
L’utilitaire Kangoo Van fait peau neuve avec un accès inédit pour le chargement latéral. Sa montée en gamme laisse la place à une…
Les travaux de semis imposent une correction centimétrique. © Deutz-Fahr
Choisir une correction GPS adaptée à ses besoins de précision
La précision du positionnement par satellites est dépendante du type de signal de correction utilisé. Du basique Egnos au très…
Publicité