Aller au contenu principal

Antonio Carraro - Tony V, un tracteur à pont oscillant

Avec le tracteur interligne Tony V, Antonio rompt avec la tradition des châssis articulés.

Tracteur spécialisé Antonio Carraro Tony V © L. Vimond
Tracteur spécialisé Antonio Carraro Tony V
© L. Vimond

Le constructeur a dévoilé ce nouveau tracteur sur un salon français, le Sitevi. Et pour cause, ce tracteur a été dessiné pour la France. Conçu à partir d’une feuille blanche, ce tracteur de moins d’un mètre de large (998 mm) constitue une révolution pour le constructeur italien, qui fêtera ses 110 ans l’année prochaine, puisque c’est le premier tracteur de la marque à châssis rigide et à pont oscillant, faisant ainsi une infidélité au châssis articulé Actio. Exit également le moteur en porte-à-faux. Chaussé en pneumatiques de 200/70 R16 à l’avant et en 250/85 R20, le Tony 8900 V préfigure ce qui sera une gamme de tracteurs de 75 à 100 ch, lors de sa commercialisation en 2021. Cette gamme se déclinera en versions V (vignes étroites) et VL (vignes larges, à partir de 1,20 m). Doté d’un moteur 4 cylindres conforme à la norme antipollution Stage V, ce tracteur abrite une transmission hydrostatique combinée à une boîte à quatre gammes à gestion électronique (changement depuis le joystick) permettant de circuler à 40 km/h à 2 100 tr/min. L’inverseur électrohydraulique est piloté depuis la palette au volant ou depuis le joystick sur l’accoudoir multifonction. D’un poids inférieur à 3 t, le Tony V mesure 3,40 m de long et affiche un empattement de 2,07 m pour pouvoir atteler des outils entre les roues, des prédispositions étant prévues pour faciliter les montages. Autorisant un braquage à 55 degrés, le pont avant bénéficie d’un enclenchement électrohydraulique et peut être forcé ou automatique (selon l’angle de braquage notamment). Doté de trois pompes débitant 60 l/min, le circuit hydraulique load sensing peut être boosté de deux pompes supplémentaires pour atteindre 137 l/min. Homologuée Rops et Fops, la cabine pressurisée de catégorie 4 offre une bonne visibilité sur l’avant, grâce à un capot plongeant.

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables
Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Fliegl propose un déchaumeur à disques chaînés.  © Fliegl
Fliegl - Un déchaumeur à disques chaînés de 7 m
Le déchaumeur à quatre chaînes de disques KSE de Fliegl assure un bon suivi du terrain.
Publicité