Aller au contenu principal

Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables

Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de fabrication de filets et ficelles de balles en matière biodégradable et comestibles pour les animaux.

« Les filets et ficelles en matière plastique utilisés pour lier les balles sont encore trop peu recyclés et sont contraignants à utiliser par les agriculteurs, qui ont parfois du mal à les retirer intégralement. On en retrouve ainsi des morceaux dans le fourrage ou la litière, et ensuite dans les champs, où ils mettent 400 ans à se dégrader. Ces fragments de plastique peuvent aussi être ingérés par les animaux ou endommager certains matériels », constate Chloé Tinel, étudiante à l’école d’ingénieur UniLasalle Rouen. Avec sa collègue de promotion Ines Vecten, toutes deux filles d’éleveur, elles ont travaillé durant leur stage de fin d’étude sur un projet baptisé Agriliant, visant à développer des ficelles et filets construits en matière biodégradable et comestible pour les animaux.

Etablir un cahier des charges

« Nous nous sommes pour l’instant concentrés sur un travail de bibliographie. Nous allons poursuivre avec des enquêtes auprès d’agriculteurs et de distributeurs. Nous sommes également en contact avec un fabricant. Ces étapes vont ensuite nous permettre d’établir un cahier des charges. Notre but est de réussir à trouver un matériau suffisamment résistant et compatible avec les procédés de fabrication actuels. Des tests en laboratoire seront nécessaires. »

Le projet des deux étudiantes a été récompensé par un troisième prix au concours Agreen Startup de Normandie et par une seconde place au Rotary Green Startup Weekend. « Ces deux expériences nous ont permis de mûrir notre projet, en côtoyant des experts issus de différents secteurs. »

RMA2105_Agriliant2

 

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Fliegl propose un déchaumeur à disques chaînés.  © Fliegl
Fliegl - Un déchaumeur à disques chaînés de 7 m
Le déchaumeur à quatre chaînes de disques KSE de Fliegl assure un bon suivi du terrain.
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Claas france Ymeray Réussir machinisme
Claas inaugure son technopôle à Ymeray
Depuis le 31 août dernier, 200 collaborateurs Claas ont investi le nouveau site d'Ymeray (Eure-et-Loir). Crise sanitaire oblige,…
Publicité