Aller au contenu principal

Au Danemark
Agco teste le double essieu à l'avant des moiss-batt

© Maskinbladet.tv

Nos confrères danois de Maskinbladet sont allés au centre de recherche et développement d'Agco de Randers, au Danemark, découvrir une moissonneuse-batteuse un peu spéciale. Initié en 2011, ce projet vise à mesurer l'impact sur le sol d'un train roulant à trois essieux, comparativement à des moissonneuses-batteuses à pneus basse pression classiques ou à des moissonneuses-batteuses à train de chenilles à l'avant.

Le centre de recherche et développement a, dans un premier temps, réalisé des essais en laboratoire, puis au champ, mesurant les impacts en termes de traction, de pression au sol et de résistance au roulement. Pour les tests au champ, trois moissonneuses-batteuses ont été utilisées, la première dotée de pneumatiques de 900 mm, la seconde de chenilles de 635 mm et la troisième d'un tandem de pneus 710/50 R26.5. Si seul, cette dernière dimension offre une surface au sol équivalent à 60 % de celle d'un pneu de 900 mm, le montage en tandem est avantageux. 

Face à la chenille, la surface de contact du tandem est moins importante. Mais le tandem tire son épingle du jeu en termes de compaction profonde, au-delà de 50 cm. En effet, selon Agco, sous les chenilles, il y a convergence de la pression en un point unique, alors que le tandem distribue la pression en deux points. 

Néanmoins, en conditions humides, lorsque la priorité est la récolte du grain, les chenilles gardent leur longueur d'avance. Lorsque le taux de patinage atteint 20 %, la traction avec des pneus de 900 mm n'atteint que 61 % de celle de chenilles, alors que la traction du tandem en pneus de 710 mm parvient à 78 % de celle de chenilles. 

Massey-Ferguson Moissonneuse-batteuse tandem Réussir machinisme

Mais les résultats les plus intéressants concernent la résistance au roulement 50% plus faible avec le tandem face aux pneus de 900 mm. Et la différence est encore plus flagrante quand on compare tandem et chenilles, toujours à l'avantage de l'essieu double. Par conséquent, la consommation de carburant pour l'avancement est clairement à l'avantage du tandem.

En conclusion, cette nouvelle configuration, en plus d'offrir un gabarit routier compact, se montre avantageuses notamment aux conditions sèches. Agco pourrait présenter cette solution sur le marché dans un futur proche. 

Retrouvez toutes les informations dans une vidéo sur Maskinbladet.tv

Les plus lus

Ensileuse Krone Portée Réussir Machinisme
Krone développe une ensileuse portée
Sur les réseaux sociaux, Krone dévoile un projet d'ensileuse portée, et fait appel aux utilisateurs. 
Cédric Viallemonteil devant son bol mélangeur Trioliet Solomix 2
Insolite – « Mon bol mélangeur verbalisé sur une voie de bus à Paris »
Les usurpations de numéros d’immatriculation sont malheureusement fréquentes. Cédric Viallemonteil, agriculteur dans le…
Benne La Campagne 61-24 Réussir Machinisme
La Campagne - Une benne grand volume compacte
La Campagne étoffe son offre de bennes avec le modèle 61-24. 
DairyRotor T8900 - roto 80 places en Chine
GEA - Le roto monté en 1 mois pour traire 10 000 vaches par jour en Chine
La firme allemande GEA annonce compter à son palmarès des ventes la plus grande salle de traite rotative de Chine.
Le Kangoo monte en gamme et s’accompagne de l’Express
L’utilitaire Kangoo Van fait peau neuve avec un accès inédit pour le chargement latéral. Sa montée en gamme laisse la place à une…
Les travaux de semis imposent une correction centimétrique. © Deutz-Fahr
Choisir une correction GPS adaptée à ses besoins de précision
La précision du positionnement par satellites est dépendante du type de signal de correction utilisé. Du basique Egnos au très…
Publicité