Aller au contenu principal

50 ans d'automotrices Grimme en images

En 2019, Grimme fêtera ses 50 ans d'automotrices de récolte. Petit diaporama.

Il y a bientôt 50 ans, Franz Grimme senior, le père de l'actuel propriétaire Franz Grimme, créait sa première automotrice, combinaison entre un tracteur Deutz et une arracheuse de pommes de terre un rang Europa, avec un entraînement à chaînes. Elle sera présentée à l'exposition de la DLG et en Angleterre, cette même année. Ce prototype finira dans le bassin d'un port lors de son transport, dû à une mauvaise fixation à la grue. Il sera remplacé par un second proto, sur la base d'un Massey Ferguson. 

S'ensuivra la série DS, des automotrices deux rangs de 80 et 100 chevaux (avec trémie de 3,5 tonnes pour cette dernière). 

En 1988, la série DS laisse place à la DLS 1700 jusqu'en 1994. 

En 1998, sur la base de la traînée SE 150-60 apparue l'année précédente, naît la SF 150-60 de 280 chevaux, qui sera produite pendant plus de 20 ans. 

L'année suivante voit apparaître la SF 3000 4 rangs, sur la base de la GV 3000. 

En 2001, Grimme dévoile la Tectron 415, de 490 chevaux, d'une autonomie de 15 tonnes, récoltant 4 rangs et se distinguant par des chenilles sur le train roulant arrière, précédé du bâti d'arrachage, et par un rayon de braquage d'un mètre seulement.

En 2003, Grimme dévoile sa première automotrice pour récolter les betteraves (6 rangs, 20 tonnes), se distinguant par la présence de chenilles à l'avant, précédé du bâti d'arrachage. 

En 2007, apparaît la série Varitron deux rangs, proposée avec différents kits de séparation et en trois versions : sans trémie ou avec trémie de 2 ou 7 tonnes. 

En 2009, la Maxtron 620 est jouxtée de la Rexor 620 (4 roues, 20 tonnes).

En 2009, la Tectron 410 dispose d'une trémie de seulement de 10 tonnes, mais avec une surface de tamisage plus importante que celle de la Tectron 415.

2011 marque la naissance de la Varitron 470 (chenilles arrière, 435 chevaux, 4 rangs, 7 tonnes). 

En 2012, la Rexor 630 (6 rangs, 30 tonnes, trois essieux) complète la Rexor 620.

L'intégration d'Asalift en 2013 voit se diversifier les cultures récoltées par les automotrices : oignons, ciboulette, carottes, betteraves rouges, poireaux, etc. 

En 2016, la génération  gagne en performance et en sobriété. Cette même année, Grimme propose un bâti 8 ou 9 rangs sur les Rexor. 

2017 voit poindre la Ventor 4150 (530 chevaux, 4 rangs, 15 tonnes) qui intègre, sur une machine de récolte de pommes de terre 4 rangs, la technologie des SE 2 rangs.

Enfin, les Rexor 6200 et 6300 Platinum signent une évolution importante en termes de confort, d'automatismes et de respect des betteraves. 

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Agriliant – Deux étudiantes veulent développer des filets et ficelles biodégradables
Chloé Tinel et Ines Vecten, étudiantes d’UniLasalle Rouen, ont mis à profit leur stage de fin d’étude pour initier un projet de…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Claas france Ymeray Réussir machinisme
Claas inaugure son technopôle à Ymeray
Depuis le 31 août dernier, 200 collaborateurs Claas ont investi le nouveau site d'Ymeray (Eure-et-Loir). Crise sanitaire oblige,…
Publicité