Aller au contenu principal

Cotidienne du 4 mai 2020
Tendances des marchés céréaliers et oléagineux des 30 avril et 1er mai 2020

© Hervé Billot / La Dépêche - Le Petit Meunier

Blé tendre et maïs en retrait
 

Les prix du blé tendre sur le marché physique français ont perdu du terrain, entre le 29 et le 30 avril. Ceux du maïs et de l'orge fourragère n'ont pas évolué.

Aux Etats-Unis, les cours des céréales sur Chicago étaient plutôt en baisse vendredi 1er mai alors que le marché Euronext était fermé. Les prix ont vivement augmenté le jeudi 30 avril en blé et maïs.

Les exportations états-uniennes annoncées le 30 avril faisaient état de 622 500 t de blé exportées, dans les attentes des analystes, et de 1 695 600 t de maïs exportés, plutôt au-dessus des attentes.

Également, en fin de semaine dernière, le Conseil international des céréales (CIC) a fait paraître un nouveau bilan mondial pour les céréales : il a révisé à la baisse la production de blé pour la campagne 2020/2021 (à 764 Mt contre 768 Mt précédemment), sa consommation (755 Mt contre 760 Mt) et ses stocks (289 Mt contre 283 Mt). Côté maïs, le CIC prévoit une production mondiale de 1 158 Mt (contre 1 157 Mt), une consommation de 1 173 Mt (à l’égal de sa prévision précédente) et des stocks à 281 Mt (contre 274 Mt précédemment). En raison de prix moins rémunérateurs et de marges de profits moins importantes, la surface d’orge plantée dans le monde devrait décroître pour 2020/2021, selon le CIC, qui s’attend aussi à une baisse des prévisions de production à cause de conditions météorologiques défavorables (sécheresse).

Jeudi 30 avril, Céré’Obs (FranceAgriMer) a également publié son bulletin d’état des cultures en France (semaine 17, du 21 au 27 avril). Les conditions de culture "bonnes à très bonnes" du blé tendre évoluent de 58 % à 57 % (79 % en 2019). Le stade "2 nœuds" évolue de 76 % à 95 % des surfaces en place (90 % en 2019). La date médiane de ce stade est identique à la moyenne des cinq dernières années et présente une avance de trois jours par rapport à celle de l’année dernière. Le stade "épiaison" évolue de 1 % à 11 % des surfaces en place (2 % en 2019). Les conditions de culture "bonnes à très bonnes" de l’orge d’hiver évoluent de 57 % à 53 % (75 % en 2019). Le stade "2 nœuds" évolue de 90 % à 99 % des surfaces en place (97 % en 2019). La date médiane de ce stade est identique à la moyenne des cinq dernières années et présente une avance d’un jour par rapport à celle de l’année passée. Le stade" épiaison" évolue de 3 % à 42 % des surfaces en place (15 % en 2019). Pour le blé dur, les conditions de culture "bonnes à très bonnes" évoluent de 63 % à 65 % (71 % en 2019). Le stade "début tallage" évolue de 97 % à 99 % (100 % en 2019). Le stade "épi 1 cm" évolue de 96 % à 97 % (99 % en 2019) et le stade "2 nœuds" évolue de 67 % à 86 % (86 % en 2019). La date médiane de ce stade présente un retard d'un jour par rapport à la moyenne des cinq dernières années et d'un jour par rapport à celle de l’année dernière. Le stade "épiaison" évolue de 5 % à 25 % (16 % en 2019). Les conditions de culture "bonnes à très bonnes" de l’orge de printemps évoluent de 69 % à 65 % (86 % en 2019). Le stade "levée" évolue de 94 % à 98 % (100 % en 2019). Le stade "début tallage" évolue de 56 % à 82 % (99 % en 2019). La date médiane de ce stade correspond à la moyenne des cinq dernières années et présente un retard de quatorze jours par rapport à celle de l’année dernière. Le stade "épi 1 cm" évolue de 23 % à 41 % (65 % en 2019). Le stade "2 nœuds" évolue de 8 % à 19 % (13 % en 2019). Le stade "épiaison" débute avec 5 % des surfaces en place (1 % en 2019). Enfin, en maïs grain, le stade de semis évolue de 54 % à 70 % (65 % en 2019). La date médiane de ce stade présente une avance de deux jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années et à celle de l’année dernière. Le stade "levée" évolue de 14 % à 38 % des surfaces prévues (23 % en 2019).

Des interrogations se font jour en Moldavie, certes un producteur modeste mais situé tout à côté de la Roumanie, sur la future production de blé : le premier ministre du pays, Ion Chicu, a indiqué à l’agence d’informations moldave IPN un possible recul de 40 à 50 % de la production nationale par rapport à l’an passé. Dans ce sillage, certains observateurs avancent une production de blé de 7 à 7,2 Mt pour la Roumanie voisine, qui voit arriver des pluies actuellement mais trop tardivement pour améliorer le nombre de grains au mètre carré. Côté zone mer Noire, des pluies arrivent aussi après une semaine très sèche sur le sud de la Russie et l’Ukraine.

En Argentine, les exportateurs au départ des ports de Buenos Aires ont dû payer une prime de 10 % par rapport à d’autres ports en raison de basses eaux, selon la bourse du commerce de Rosario.

 

cours oléagineux 30042020

 
Colza en hausse dans le sillage du pétrole

Les prix du colza ont gagné du terrain entre les séances du 29 et du 30 avril sur Euronext et le marché physique français, soutenus par la hausse de ceux du pétrole, et du soja sur Chicago sur la même période.

Concernant le pétrole, la hausse des cours sur New York et Londres, entre les 29 et 30 avril, est liée notamment aux chiffres hebdomadaires de l'Agence états-unienne d'information sur l'Energie, rapportant une baisse des réserves d'essence aux États-Unis et d'une hausse moins importante que prévue des réserves nationales de brut. Lors de la séance du 1er mai, les prix ont poursuivi leur progression, compte tenu de l'entrée en vigueur de l'accord des pays pétroliers au sujet d'une réduction de leur production.

En soja, la hausse des prix sur Chicago entre les 29 et 30 avril (entraînant dans son sillage ceux du canola sur Winnipeg) est liée à la bonne dynamique des exportations états-uniennes ces derniers temps, à un peu plus de 1,18 Mt la semaine précédente, rapporte l'USDA. Deux traders ont indiqué, le 30 avril à Reuters, que la Chine avait commandé 300 000 t de soja pour chargement août-septembre d'origine états-unienne. Le lendemain, l'USDA révélait une vente de 264 000 t de soja états-unien à la Chine, dont la moitié pour 2019/2020 et l'autre pour 2020/2021. Les chiffres du CIC n'ont pas eu de gros impact sur le marché. L’institution table sur une baisse de la production planétaire de soja de 2 Mt pour la campagne 2020/2021 entre mars et avril, à 364 Mt, contrebalancé par un recul de la consommation mondiale du même ordre, à 363 Mt. Les stocks restent donc stables à 40 Mt sur la période.
Attention néanmoins : les prix du soja sur le marché à terme états-unien étaient en baisse lors du 1er mai par rapport à la séance du 30 avril, compte tenu des menaces de Donald Trump de relancer le conflit commercial Chine/Etats-Unis, ce dernier accusant les Chinois d'être à l'origine de la pandémie de Covid-19. La concurrence avec l'Amérique latine reste rude. Selon la Bourse de Buenos Aires, la collecte argentine de soja est faite à 68,2 % actuellement (estimation faite au 30 avril). La bourse table sur une récolte argentine de 49,5 Mt cette année.

La baisse des prix du soja sur Chicago a entraîné ceux du canola sur Winnipeg le 1er mai, et pourrait affecter les cours du colza sur Euronext en ce début de semaine.

En tournesol, les cotations sont reconduites.

 

Marchés physiques français du 30 avril 2020 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2019 avr.-juin 188,00 N -2,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2019 avr.-juin 186,50 N -1,50
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2019 avr.-juin 187,50 N -1,50
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2019 avr.-juin 187,00 N 0,00
Fob Moselle meunier Récolte 2019 avr.-juin 182,00 N -1,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 avr. 199,17   -2,50
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2019 avr. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 avr. 199,37   -2,50
Départ Marne BPMF Récolte 2019 avr.-juin 178,00 N -1,00
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2019 avr.-juin 176,00 N -1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 178,00 N -2,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2019 avr.-juin 190,00 N -1,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2019 avr.-juin 280,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2019 avr.-mai 270,00-275,00 N 0,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2019 avr.-juin 275,00 N 0,00
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 mai-juin 154,00 N 0,00
Rendu La Pallice Récolte 2019 avr.-juin 155,00 N 0,00
Fob Bordeaux Récolte 2019 mai-juin 158,00 N 0,00
Fob Rhin Récolte 2019 avr.-juin 162,00 N 0,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2019 avr.-juin 157,00-158,00 N 0,50
Départ Sud-Est Récolte 2019 avr.-juin 160,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 148,00 N 0,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 141,00 N 0,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 139,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2019 avr.-juin 140,00 N 1,00
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 137,00 N 0,00
Départ Sud Côte-d'Or 62 kg/hl Récolte 2019 avr.-mai 142,00 N 0,00
Départ Sud-Est 67 kg/hl Récolte 2019 avr.-juin 160,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 162,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 167,00-170,00 A/V  
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2019 avr.-juin inc.    
Fob Moselle Récolte 2019 avr.-juin 382,00 N 2,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 avr.-juin 340,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Récolte 2019 juil.-août 335,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil mai 336,00 V 1,00
  48% pellets Brésil juin 335,00 V 3,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2019 avr.-mai 224,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2019 avr.-mai 226,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2019 avr.-juin 226,00 N 0,00

Orges de brasserie du 29 avril 2020

French Malting Barley (FMB) Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Rouen Channel Spring Barley Récolte 2019 avr. inc.    
  Channel Winter Barley 6 rows Récolte 2019 avr. inc.    
Fob La Pallice Atlantic Spring Barley Récolte 2019 avr. inc.    
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 162,00 N  
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Fob Moselle Etincel 11,5% max Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 167,00 N  
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Rendu Rouen Etincel Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars inc.    
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars inc.    
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 167,00-170,00 A/V  
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Fob Moselle Planet 11,5% max Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Planet 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 178,00 T  
  Planet 11,5% max Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Rendu Rouen Planet Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Planet 9,5% mini Récolte 2019 avr.-juin inc.    
  Planet Récolte 2020 oct.-mars inc.    
  Planet 11,5% max Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    

Cotations des issues de meunerie du 28 avril 2020

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 134,00-136,00 T  
  pellets dispo. 146,00-148,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 150,00-152,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 163,00-165,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 30 avril 2020

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 1810,00 T  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 690,00 T  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. inc.    
  sans norme dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 30 avril 2020

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,9195 euro
1 euro 1,0876 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 1 mai 2020

Matières premières Clôture Chicago
Blé 521,50 cents/bois.
Maïs 311,50 cents/bois.
Ethanol 1,014 $/gallon
Soja 847,25 cents/bois.
Tourteaux de soja 287,40 $/t
Huile de soja 26,14 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 30 avril 2020

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2020 195,75
Sept. 2020 184,50
Déc. 2020 186,50
Volume 55563
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2020 165,25
Août 2020 168,25
Nov. 2020 165,25
Volume 643
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2020 379,50
Août 2020 367,50
Nov. 2020 370,50
Volume 4949
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2020 698,50
Sept. 2020 698,50
Déc. 2020 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Juin 2020 196,25
Sept. 2020 196,25
Déc. 2020 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 1 mai 2020

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Juin 2020 19,78 $
Indices des frets maritimes du 29 avril Variation
Baltic Dry Index (BDI) 643 -12,00
Baltic Capesize Index (BCI) 926 -19,00
Baltic Panamax Index (BPI) 720 -11,00
Baltic Supramax Index (BSI) 404 7,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 239 -2,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne