Aller au contenu principal

Cotidienne du 17 février
Tendance des marchés céréaliers et oléagineux du vendredi 14 février 2020

© Hervé Billot - La Dépêche Le Petit Meunier

Baisse à New-York, hausse en Europe pour les céréales. 

Alors que les prix se repliaient légèrement outre-Atlantique vendredi pour le blé tendre et le maïs, ils étaient légèrement en hausse pour le blé et stables pour le maïs sur Euronext. 

Les opérateurs, même s’il s’agit du mois de février traditionnellement calme, s’étonnent toujours de ne pas voir se concrétiser de commandes chinoises dans le cadre du nouveau traité commercial sino-états-unien. Ni maïs, ni drêches sèches de distillerie (pour l’alimentation animale) note un spécialiste. De plus, il ne semble même pas y avoir une once d’intérêt pour les origines US de la part des Chinois. A l’opposé, les annonces d’achats autres origines ont l’air de se multiplier : certains traders ont noté, en toute fin de semaine passée, l’achat de six bateaux (entre 200 000 et 500 000 t selon les observateurs) de maïs ukrainien par la Chine pour livraison en février-mars à 212-215 $/t Caf. L’explication reste la même : les Chinois privilégient le prix que proposent les marchés. Les semaines à venir vont être particulièrement importantes pour cet accord commercial entré en vigueur le 15 février. 

Les opérateurs de marché ont également en tête le fait que les moissons devraient être plutôt bonnes en Amérique du Sud (l’Argentine vient de relever sa prévision de production de maïs d’1 Mt à 50 Mt) en raison de conditions météo plutôt favorables. Ceci est vrai pour la quasi-totalité des zones de production de la planète à, l’heure actuelle. Enfin, les conséquences réelles de l’impact du coronavirus sur la croissance mondiale, le cours du pétrole ou encore le fret et la demande en produits agricoles à travers le monde, sont loin d’être mesurées de façon viables. 

Les marchés financiers seront fermés aujourd'hui aux Etats-Unis en raison d'un jour férié (President’s Day). 

En France, le dernier rapport Céré’Obs de FranceAgriMer est paru : au 10 février, 73 % des blés tendres et 85 % des orges d’hiver sont en stade de début de tallage (respectivement +10 % et + 6 % sur la semaine, - 17 % et - 11 % par rapport à 2019 à la même date). Les conditions de culture "bonnes à très bonnes" sont stable pour le blé tendre et l’orge d’hiver sur la semaine, à 65 % et 67 % (contre 65 % et 67 % la semaine d’avant et contre 85 % et 79 % à la même date en 2019). En blé tendre, on note en plus des écarts importants entre les régions de production : stade début tallage à 58 % pour Centre-Val de Loire et Normandie et 59 % en Aquitaine, très en retard par rapport à février 2019 ; 90-91 % pour les régions Île-de-France, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte-d’Azur. 

Au niveau international, la Turquie a confirmé avoir importé 3,59 Mt de maïs en 2019, majoritairement en provenance d’Ukraine (51 %) mais aussi de Roumanie, de Russie et de Moldavie. De son côté, l’agence APK-Inform a annoncé que l’Ukraine avait écoulé 1,17 Mt de grains (dont 888 000 t de maïs et 205 000 t de blé) pour la semaine du 8 au 14 février contre 755 000 t la semaine précédente.

 

Oléagineux14022020

Stabilisation des prix du colza sur le rapproché, tiraillés par des vents contraires

Les cotations du colza se sont stabilisées sur l'échéance mai sur Euronext entre les séances du 13 et du 14 février, tout comme celles sur le marché physique français. Ceci en raison de divers éléments haussiers et baissiers qui se sont contrebalancés. Les replis des prix du soja sur Chicago et du canola sur Winnipeg ont tiré les cours vers le bas. En revanche, la hausse de l'huile de palme sur Kuala Lumpur, du pétrole sur Londres et New-York et la baisse de l'euro face au dollar, ont soutenu les cours des graines européennes sur la scène internationale.

Concernant le soja sur le marché à terme de Chicago, la baisse des prix est liée à des ventes techniques sur le marché à terme états-unien, mais aussi aux incertitudes quant aux exportations US sur la Chine. Des analystes privés ont rapporté à Reuters qu'ils espéraient des ventes cette semaine. De plus, la concurrence en provenance de l'Amérique latine s'avère farouche. Les conditions climatiques en Argentine et au Brésil sont favorables aux cultures. Les Brésiliens se montrent très agressifs à la vente: ces derniers auraient déjà vendu 68% de leur récolte 2019/2020 dans le plus important état producteur, le Mato Grosso, contre 54% l'an dernier à pareille époque et sur les cinq dernières années, d'après Reuters. Et le réal (monnaie brésilienne) a bien reculé par rapport au dollar, rendant les origines brésiliennes très attractives sur la scène mondiale.

Les cours du canola canadien sur Winnipeg ont reculé, en conséquence des manifestations contre le projet de gazoduc Coastal GasLink, qui bloquent le transport ferroviaire canadien, ralentissant le chargement et les exportations nationales. D'après la Canadian Grain Commission, ces dernières ont reculé de 0,5 Mt entre 2018/2019 et 2019/2020, tombant à 4,7 Mt.

Du côté du pétrole, le marché se montre optimiste quant à une réduction de la production des pays de l'Opep, principal facteur de hausse des prix sur New-York et Londres.

Enfin, concernant l'huile de palme, le rebond des cours sur Kuala Lumpur est attribué à l'optimisme du marché quant à la baisse du nombre de morts liée à l’épidémie de coronavirus en Chine. Néanmoins, ce rebond ne pourrait être que temporaire, les exportations malaisiennes étant réduites, notamment en raison des tensions politiques avec l'Inde, qui ont réduit de 85% les exportations du pays sur cette destination entre janvier 2019 et 2020.

En tournesol, les cotations sont reconduites.

 

Marchés physiques français du 14 février 2020 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2019 févr.-mars 189,00 N 1,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2019 févr.-mars 188,50 N 1,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2019 févr.-mars 189,00 N 1,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2019 févr.-mars 187,00 N  
Fob Moselle meunier Récolte 2019 févr.-mars 177,00 N 1,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 févr. 199,31   1,75
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2019 févr. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 févr. 200,26   1,50
Départ Marne BPMF Récolte 2019 févr.-mai 174,00 V 1,00
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2019 févr.-juin 176,00 N 1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 178,00 N 1,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2019 févr.-mars 185,00-190,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2019 mars-avr. 260,00 V 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2019 févr.-mai 245,00 N 0,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2019 févr.-mars inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 févr.-avr. 164,00 N 2,00
Rendu La Pallice Récolte 2019 févr.-mars 164,00 N 2,00
Fob Bordeaux Récolte 2019 févr.-avr. 168,00 N 1,00
Fob Rhin Récolte 2019 févr.-juin 171,00 N 1,50
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2019 févr.-juin 163,00 N 1,50
Départ Sud-Est Récolte 2019 févr.-juin 165,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2019 févr.-mars 164,00 N 1,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2019 févr.-mars 155,00 N 1,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 148,00 N 1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2019 févr.-mars 152,00 N 1,00
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 146,00 N 1,00
Départ Sud Côte-d'Or 62 kg/hl Récolte 2019 févr.-mai 149,00 N 1,00
Départ Sud-Est 67-68 kg/hl Récolte 2019 févr.-juin 165,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 160,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 161,00 N 0,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2019 avr.-juin 395,00-397,00 N 0,00
Fob Moselle Récolte 2019 avr.-juin 402,00 N 0,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 mars-juin inc.    
Rendu Saint-Nazaire Récolte 2019 avr.-juin 360,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil févr. 340,00 V 1,00
  48% pellets Brésil mars 340,00 V 4,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2019 févr.-mars 224,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2019 févr.-mars 226,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2019 févr.-mars 230,00 N 0,00

Orges de brasserie du 13 février 2020

French Malting Barley (FMB) Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Rouen Channel Spring Barley Récolte 2019 févr. inc.    
  Channel Winter Barley 6 rows Récolte 2019 févr. inc.    
Fob La Pallice Atlantic Spring Barley Récolte 2019 févr. inc.    
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-mars inc.    
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 160,00 N  
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 172,00-173,00 A/V  
Fob Moselle Etincel 11,5% max Récolte 2019 févr.-juin 162,00 N  
  Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 177,00-178,00 A/V  
Rendu Rouen Etincel Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars inc.    
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Sebastian Port 500 t Récolte 2019 févr.-mars inc.    
  Irina 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin 161,00 N  
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 176,00 V  
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 175,00-177,00 A/V  
Fob Moselle Sebastian Récolte 2019 févr.-mars inc.    
  Irina 11,5% max Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet 11,5% max Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Récolte 2019 févr.-juin 161,00-164,00 A/V  
  Planet 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 185,00-186,00 A/V  
Rendu Rouen Sebastian Récolte 2019 févr.-mars inc.    
  Irina Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 févr.-mars inc.    
  Irina Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet Sans garantie minimum de protéine Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet 9,5% mini Récolte 2019 févr.-juin inc.    
  Planet Récolte 2020 oct.-mars inc.    

Cotations des issues de meunerie du 11 février 2020

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 130,00-132,00 T  
  pellets dispo. 140,00-142,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 144,00-146,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 156,00-158,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 13 février 2020

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2570,00 N 0,00
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 820,00 N 0,00
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. inc.    
  sans norme dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 14 février 2020

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,9223 euro
1 euro 1,0842 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 14 février 2020

Matières premières Clôture Chicago
Blé 542,75 cents/bois.
Maïs 377,75 cents/bois.
Ethanol 1,358 $/gallon
Soja 893,75 cents/bois.
Tourteaux de soja 291,10 $/t
Huile de soja 30,57 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 14 février 2020

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 194,00
Mai 2020 192,75
Sept. 2020 184,25
Volume 44049
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 168,25
Juin 2020 172,25
Août 2020 176,50
Volume 898
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mai 2020 399,50
Août 2020 388,00
Nov. 2020 389,75
Volume 4795
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 698,50
Juin 2020 698,50
Sept. 2020 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2020 196,25
Juin 2020 196,25
Sept. 2020 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 14 février 2020

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Mars 2020 52,05 $
Indices des frets maritimes du 13 février Variation
Baltic Dry Index (BDI) 421 0,00
Baltic Panamax Index (BPI) 612 30,00
Baltic Capesize Index (BCI) n.p.  
Baltic Supramax Index (BSI) 468 -4,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 292 -1,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’Algérie ouverte au blé russe dès le prochain appel d’offres ?
Thierry de Boussac, représentant du Synacomex au sein du conseil spécialisé des céréales, a expliqué qu’il n’était pas impossible…
Céréales bio : récolte française hétérogène, en baisse d'une année sur l'autre
Hormis en Hauts-de-France et dans le Nord-Est, la collecte 2020 de céréales bio est estimée en moyenne entre 25 à 35 % inférieure…
Récolte de blé tendre, morne campagne !
La récolte française de blé tendre et celles des pays de l’UE apparaissent globalement décevantes en volume. La qualité est…
OleoZE : Objectif de commercialisation de 300 000 t de graines de colza et de tournesol à l’horizon 2023 via la plateforme digitale
La société industrielle Saipol a détaillé la stratégie à moyen terme de sa plateforme de commercialisation en ligne de graines…
Un tournesol bas carbone pour Axéréal
Après le colza, c’est au tour du tournesol de rentrer dans une logique de transition agroécologique.
La Fop appelle le gouvernement à aider la filière oléagineux et protéagineux
Entre premiers chiffres de production et plan de relance économique, la Fop interpelle le gouvernement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne