Aller au contenu principal
Font Size

Cotidienne du 13 juillet 2020
Tendance des marchés céréaliers et oléagineux du vendredi 10 juillet 2020

© Hervé Billot et La Dépêche-Le Petit Meunier

Petit recul pour le blé sur les marchés européens

Les cours du blé ont cédé un peu de terrain pendant la séance du vendredi 10 juillet, tant sur les marchés physiques en France que sur Euronext. Ils progressaient en revanche sur Chicago. Les cours du maïs reculaient outre-Atlantique mais étaient stables sur le marché physique en France ou en légère hausse sur le marché à terme européen.

Dans son rapport sur l’offre et la demande mondiales agricoles (Wasde) publié vendredi 10 juillet, l’USDA a revu à la baisse la production mondiale de blé (769,3 Mt, soit 4,1 Mt de moins que la précédente estimation), qui reste cependant à un niveau record. Ce sont surtout les prévisions de récolte étatsunienne et européenne qui sont revues à la baisse, moins la production russe. Le rapport note la quasi-stabilité de la production argentine alors que la bourse de Rosario avait estimé que le déficit hydrique ayant touché le pays avait généré une baisse des emblavements de près de 400 000 ha. Les stocks mondiaux, selon le Wasde, restent à un niveau record (314,8 Mt) malgré une révision à la baisse. Les USA ont annoncé avoir vendu 320 000 t de blé hard (d'hiver et de printemps) à la Chine pour livraison en 2020/21, selon l'USDA.

En Europe, et en France en particulier, on entame les récoltes de blé, notamment dans la partie au-dessus de la Loire. Les premiers retours de terrain font part plutôt d’agréables surprises mais avec de très grandes hétérogénéités. Difficile de poser un diagnostic sur les quantités (plutôt à la baisse ?) et qualités (semblables à l’an passé ?) pour le moment, les appréciations et constats divergeant en fonction des endroits et des états d’avancement des moissons. Des interrogations se font cependant dans certaines régions sur le potentiel de production de paille à destination des éleveurs. Les prévisions de récolte en Roumanie et en Bulgarie ont été revues à la baisse, la seconde annonçant une estimation de production de blé comprise entre 4,5 et 4,9 Mt (- 25 % par rapport à la récolte 2019/2020). Toujours en France, le rapport Céré’Obs de vendredi 10 juillet a jugé les conditions de culture bonnes à très bonnes dans 55 % des cas.

Les prix des orges se sont aussi repliés, avec des primes portuaires en baisse. Côté culture, les conditions sont bonnes à très bonnes dans 49 % des cas (contre 50 % l’an passé à date) et la moisson des orges d’hiver est réalisée à 64 %

Côté maïs, le rapport de vendredi a entériné la forte baisse des surfaces plantées aux Etats-Unis annoncée lors d’un autre rapport le 30 juin. Résultat : - 25 Mt de production prévue, à 381 Mt. De nouvelles prévisions météorologiques, plus favorables aux récoltes étatsuniennes, ont également pesé sur les cours. Le président étatsunien a une nouvelle fois vilipendé la Chine et sa relation avec son pays, citant le Coronavirus comme un élément qui a « gravement » endommagé les échanges entre les deux pays. Au point de ne pas envisager, pour le moment, de suite au début d’accord commercial signé en janvier de cette année, alors même que la Chine a annoncé de grosses commandes pour honorer cet accord, en particulier en matière de maïs et de blé dur rouge hiver et printemps. En maïs plus particulièrement, les USA ont annoncé vendredi avoir vendu 1 365 000 t de maïs à la Chine, 765 000 t pour livraison en 2019/20 et 600 000 t pour livraison en 2020/21, selon l'USDA.

 

Hervé Billot et La Dépêche Le Petit-Meunier

 

Repli des prix du colza, suite aux pluies annoncées aux Etats-Unis

Les cours du colza ont cédé du terrain sur Euronext et le marché physique français entre les séances du 9 et du 10 juillet, suivant la baisse de ceux du soja sur Chicago et du pétrole sur les places à terme de Londres et de New-York en milieu de journée.

En soja, la baisse des prix sur Chicago est liée à de nouvelles prévisions météo aux Etats-Unis faisant état de pluies plus importantes que prévues. De son côté, le rapport USDA a estimé des réserves US 2020/2021 plus importantes qu'attendues par le marché, à 425 millions de boisseaux (Mbu) en juillet, contre 395 Mbu en juin. En revanche, les stocks mondiaux tombent à 95,1 Mt, contre 96,3 Mt le mois antérieur. Des foyers d'épidémie de peste porcine africaine sont rapportés dans certains secteurs dans le sud de la Chine, susceptible de perturber la reformation du cheptel national, et donc de pénaliser par ricochet la consommation de soja localement, rapporte Reuters. Le média rappelle que l'an dernier la Chine a perdu 40% de son cheptel porcin, soit une perte de 180 millions de têtes, due à l'épidémie. Toutefois, les autorités chinoises ont annoncé le 10 juillet avoir révisé à la hausse leurs prévisions d'importations de graines de soja pour la campagne commerciale 2019/2020 s'achevant le 1er septembre, notamment d'origine US, afin de satisfaire la demande croissante des triturateurs. Dans le détail, les chinois devraient importer 94 Mt de graines, contre 91 Mt le mois précédent. De son côté, le rapport mensuel de l'USDA table sur une consommation chinoise 2020/2021 de graine de soja à 113,4 Mt en juillet, contre 111,9 Mt en juin.

L'effritement des prix mondiaux de l'or noir en milieu de session s'est justifié par la recrudescence de la pandémie de Covid-19, qui pourrait provoquer de nouvelles mesures de confinement. Le record de contamination aux Etats-Unis enregistré en fin de semaine 28 a été un des éléments déclencheurs de la baisse des cours, tout comme les mesures de reconfinement en Australie, dans la ville de Melbourne. Par ailleurs, l'AIE (Agence internationale de l'énergie) table sur un rebond de l'excès d'offre de pétrole dès le mois de juillet, avec notamment la reprise de la production libyenne. Cette dernière a repris le 10 juillet, ont annoncé les autorités locales. Néanmoins, les cours du pétrole ont rebondi en fin de séance, des espoirs quant à l'apparition d'un vaccin contre le Covid-19 ayant émergé.

Le rapport du Malaysian Palm Oil Board est tombé le 10 juillet. Il s'avère plutôt haussier, dans la mesure où les stocks malaisiens d'huile de palme tombent à 1,901 Mt en juin, un chiffre inférieur aux attentes du marché, contre 2,034 Mt en mai et 2,410 Mt en juin 2019. Ceci en raison d'une hausse des exportations du pays, passant de 1,368 Mt en mai à 1,709 Mt en juin, chiffre au-dessus des attentes du marché. 

En tournesol, les cotations sont reconduites.

 

 

Marchés physiques français du 10 juillet 2020 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2020 juil.-sept. 187,00 N -0,50
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2020 juil. 188,00 N -1,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2020 juil.-sept. 187,00 N 0,50
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2020 juil.-sept. 188,00 N 1,50
Fob Moselle meunier Récolte 2020 août-sept. 180,00 N 0,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 juil. 192,80   2,75
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2019 juil. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2019 juil. 194,00   2,75
Départ Marne BPMF Récolte 2020 août-déc. 178,00 N 0,00
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2020 juil.-déc. 181,00 N 2,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2020 juil.-sept. 178,00 N 0,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2020 6 de juil. 187,00-190,00 N -1,50
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2020 juil.-sept. 285,00-290,00 N -5,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2020 juil.-sept. 275,00 N -5,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2020 juil.-sept. inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2019 juil.-sept. 162,00-165,00 N 1,50
Rendu La Pallice Récolte 2019 juil.-sept. 163,00 N 1,00
Fob Bordeaux Récolte 2019 juil.-sept. 169,00 N 3,00
Fob Rhin Récolte 2019 juil.-sept. 170,00 N 1,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2019 juil.-sept. 165,00-166,00 N -3,50
Départ Sud-Est Récolte 2019 juil.-sept. 160,00 N 2,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2020 juil.-sept. 164,00 N -6,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2020 juil.-sept. 157,00 N -6,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2020 août-déc. 156,00 N -4,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2020 juil.-sept. 154,00 N -4,00
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2020 août-déc. 154,00 N -4,00
Départ Sud Côte-d'Or 62 kg/hl Récolte 2020 juil.-déc. 160,00 N 5,00
Départ Sud-Est 65 kg/hl Récolte 2020 juil.-déc. 170,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 165,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-juin 175,00-176,00 N 0,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2020 juil.-sept. 374,50 N 0,50
Fob Moselle Récolte 2020 juil.-sept. 384,00 N -1,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Oléique Récolte 2020 oct.-déc. 340,00 N 2,50
Rendu Saint-Nazaire Oléique Récolte 2020 oct.-déc. 345,00 N 2,50
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil juil. 333,00 V 4,00
  48% pellets Brésil 3 d’août 330,00 V 2,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2020 août-déc. 215,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2020 août-déc. 217,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2020 août-déc. 219,00 N 0,00

Orges de brasserie du 8 juillet 2020

French Malting Barley (FMB) Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Rouen Channel Spring Barley Récolte 2020 juil. inc.    
  Channel Winter Barley 6 rows Récolte 2020 juil. inc.    
Fob La Pallice Atlantic Spring Barley Récolte 2020 juil. inc.    
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars 165,00 A -3,00
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin 165,00 A  
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Fob Moselle Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 165,00 A  
  Etincel 11,5% max Récolte 2020 janv.-juin 165,00 A -1,00
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Rendu Rouen Etincel 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 172,00 N  
  Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 oct.-mars inc.    
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin inc.    
  Planet 9,5% mini - 11,5% max Port 500 t Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
  Planet 11,5% max Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Fob Moselle Planet 11,5% max Récolte 2020 oct.-mars 175,00 A 0,00
  Planet 11,5% max Récolte 2020 janv.-juin 175,00 A  
  Planet 11,5% max Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    
Rendu Rouen Planet Récolte 2020 oct.-mars 182,00 N  
  Planet Récolte 2020 janv.-juin 182,00 N  
  Planet 11,5% max Récolte 2021 oct.-mars n+1 inc.    

Cotations des issues de meunerie du 7 juillet 2020

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 125,00-127,00 T  
  pellets dispo. 136,00-138,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 138,00-140,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 160,00-162,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 9 juillet 2020

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2039,00 N  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 703,33 N  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. inc.    
  sans norme dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 10 juillet 2020

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8868 euro
1 euro 1,1276 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 10 juillet 2020

Matières premières Clôture Chicago
Blé 535,75 cents/bois.
Maïs 340,50 cents/bois.
Ethanol 1,300 $/gallon
Soja 891,50 cents/bois.
Tourteaux de soja 290,80 $/t
Huile de soja 28,11 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 10 juillet 2020

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Sept. 2020 187,00
Déc. 2020 188,00
Mars 2021 189,75
Volume 62460
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Août 2020 176,75
Nov. 2020 166,75
Janv. 2021 169,25
Volume 1728
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Août 2020 383,25
Nov. 2020 382,00
Févr. 2021 381,75
Volume 9219
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Sept. 2020 698,50
Déc. 2020 698,50
Mars 2021 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Sept. 2020 196,25
Déc. 2020 196,25
Mars 2021 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 10 juillet 2020

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Août 2020 40,55 $
Indices des frets maritimes du 9 juillet Variation
Baltic Dry Index (BDI) 1810 -39,00
Baltic Capesize Index (BCI) 3386 -184,00
Baltic Panamax Index (BPI) 1557 40,00
Baltic Supramax Index (BSI) 809 36,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 426 6,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Blé tendre : vers une récolte biologique 2020 qualitative à défaut de quantité
Comme pour les blés non-bio, les conditions météos de l’automne-hiver puis du printemps ont marqué les semis et les conditions de…
De la farine et du blé de France pour le Liban
Les meuniers français et certains producteurs de blé proposent d’aider le Liban.  
Une récolte française 2020 de blé tendre à 29-31 Mt ?
Le chiffre de 32-33 Mt de blé tendre récolté en France en 2020 n’est plus d’actualité. Les surfaces sont revues à la baisse, et…
Agreste abaisse son estimation de récolte française de blé tendre 2020 à 29,7 Mt
Le ministère de l'agriculture français a également revu en repli ses prévisions en orges et en colza.
Jean-François Lépy (Soufflet Négoce) : Peu de disponibilité en blé tendre et en orge pour l'export d'ici la fin de l'année
Les prix de l'orge et potentiellement du blé tendre pourraient trouver du soutien auprès de la demande chinoise, d'après Jean-…
Ca bouge dans les boissons à base d’avoine
Surfant sur les aspects nutrition, santé et allergène, l’avoine a le vent en poupe en alimentation humaine, en particulier aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 30€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne