Aller au contenu principal

Cotidienne du 21 décembre 2020
Tendance Céréales/Oléagineux du 18 décembre : campagnes de vaccination contre la Covid-19 et sécheresse en Amérique latine font progresser les cours céréaliers et oléagineux

© Hervé Billot / La Dépêche - Le Petit Meunier

Vendredi 18 décembre, les marchés sont restés plutôt calmes pour le secteur des céréales. Le contrat Blé coté à Chicago a cédé un tout petit peu de terrain alors que celui sur le maïs progressait modérément. Les fonds d'investissements sur le CBOT étaient acheteurs en maïs dans la continuité de la veille. Ils étaient vendeurs en blé alors qu’ils étaient acheteurs la veille. Sur Euronext, les contrats blé et maïs les plus traités progressaient également de façon mesurée. Sur les marchés physiques hexagonaux, où les fournisseurs commencent à stopper leurs activités à l’approche des fêtes, les prix du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs ont monté un peu.

Selon les données hebdomadaires publiées jeudi 17 décembre par le ministère états-unien à l'Agriculture (USDA), les Etats-Unis ont exporté  la semaine précédente 1,92 Mt de maïs pour la campagne en cours, des volumes supérieurs aux attentes. Le blé a été pénalisé par le renforcement du dollar par rapport aux autres grandes devises.

La météo inquiète toujours en ce qui concerne les productions d’Amérique du Sud où l’eau tombée n’est pas suffisante pour rassurer les opérateurs. Autre point d’inquiétude : les reconfinements plus ou moins sévères dans certains pays suite au redémarrage du nombre de personnes touchées par la Covid-19 et l’apparition d’une nouvelle variante du virus font craindre pour la demande à venir.

En Europe, selon la Commission européenne, pour la campagne 2020/2021, la production de blé UE (hors Royaune-Uni) est estimée en légère hausse à 116,1 Mt (contre 115,8 Mt par rapport à la dernière estimation de fin novembre). Les exportations sont stables à 24 Mt, avec des stocks de fin de campagne en légère hausse à 9,3 Mt (+ 300 000 t par rapport aux dernières estimations de novembre). En orge, la production 2020/2021 ressort stable à 54,2 Mt par rapport à la dernière estimation de fin novembre, tout comme les exportations qui atteindraient 10,5 Mt et les stocks de fin de campagne à 6,3 Mt. Pour le maïs, la production 2020/2021 est révisée en légère hausse à 62,5 Mt contre 60,2 Mt à fin novembre. Les stocks de fin de campagne sont estimés en hausse à 18,4 Mt t contre 18,1 Mt le mois dernier. De leur côté, les exportations 2020/2021 sont resteraient stables à 3 Mt.

En Russie, selon l’agence Tass (reprise par Specagro et Russgrain Union) annonce que le ministère de l'Agriculture du pays prévoit de mettre en circulation au moins 13 Mha de terres agricoles en dix ans. Ce programme d'État serait effectif dès la campagne 2022.

Selon une estimation des bureaux à l’étranger de l’USDA, la Russie pourrait exporter 40 Mt de blé pour la campagne 2020/2021, les Etats-Unis 26,8 Mt, l’Union européenne 26 Mt, à égalité avec le Canada. Viendraient ensuite l’Australie avec 20 Mt, l’Ukraine avec 17,5 Mt et l’Argentine avec 12,5 Mt. Le Kazakhstan et la Turquie pourraient exporter chacun 6,7 Mt. La Serbie pourrait vendre 1 Mt hors de ses frontières.

Sur le plan du commerce international, on note un appel d’offres de la Jordanie pour 120 000 t d’orge fourragère et pour 120 000 t de blé meunier.

 

cours oléagineux 18122020

 

Les prix du colza sur le marché physique français ont progressé, vendredi 18 décembre, dans le sillage du contrat Colza sur Euronext, du soja à Chicago, du canola à Winnipeg, de l’huile de palme à Kuala Lumpur et du pétrole. Et ce, dans un contexte de repli du dollar face à l’euro, qui rend les marchandises états-uniennes plus compétitives sur la scène internationale.

Sur Chicago, c’est la demande chinoise qui tire vers le haut les cours de l’oléagineux, qui ont atteint un plus haut depuis six ans et demi. Selon les données hebdomadaires publiées jeudi 17 décembre par le ministère états-unien à l'Agriculture (USDA), les Etats-Unis ont exporté, la semaine précédente, 932 300 t de soja pour la campagne en cours, des volumes supérieurs aux attentes. De plus, en Amérique latine (notamment en Argentine), le manque d’eau devrait pénaliser le potentiel de production du soja. Les agriculteurs ukrainiens devraient, de leur côté, augmenter leurs superficies ensemencées en soja au cours de la campagne de commercialisation 2021/2022, après des rendements moyens cette année qui ont atteint environ 2,5 t/ha, largement supérieurs au seuil de rentabilité compris entre 1,17 à 1,20 t/ha. En conséquence, les superficies plantées pour la nouvelle campagne pourraient augmenter jusqu'à 10 %, sur la base d'une enquête Argus sur les attentes des agriculteurs.

Au Canada, le canola atteint des sommets sur Winnipeg, un plus haut depuis sept ans.

L’huile de palme a également enregistré un plus haut depuis huit ans. « Le marché restera haussier au cours du premier trimestre de 2021, en phase avec les autres huiles comestibles telles que le soja, le canola et le tournesol », selon Business Recorder. « Les stocks d'huile de palme en Malaisie sont à des niveaux historiquement bas de 1,4 Mt, ce qui exerce à nouveau une pression sur les prix prévalant sur le marché international. En outre, l'Inde et la Chine, les deux plus gros importateurs d'huile de palme, ont également commencé à acheter pour reconstituer leurs stocks », poursuit le média.

Concernant le pétrole, les cours du baril de brut ont enregistré vendredi 18 décembre leur cinquième hausse consécutives dans un marché qui espère des avancées sur un plan de relance aux Etats-Unis, selon l’AFP. Par ailleurs, les cours de l'or noir « continuent d'être soutenus par la campagne de vaccination et les progrès vers de nouvelles mesures d'aide aux Etats-Unis », d’après la même source.

Selon la Commission européenne, pour la campagne 2020/2021, la production européenne de colza, hors Royaume-Uni, est estimée à 15,9 Mt (stable par rapport au mois dernier), avec des stocks de fin de campagne qui restent inchangés à 800 000 t.

Les cours du tournesol sur les places hexagonales n’ont pas évolué d’un jour sur l’autre. En Ukraine, les exportations de l’oléagineux en 2019/2020 (septembre-août) se sont élevées à 6,632 Mt. Elles pourraient n’attendre que 5,78 Mt en 2020/2021, en raison d’une production limitée.

 

Marchés physiques français du 18 décembre 2020 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2020 déc.-mars 209,50 T 1,00
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2020 janv.-mars 209,50 T 1,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2020 déc.-mars 209,00 T 1,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2020 janv.-mars 213,50 A/V 1,00
Fob Moselle meunier Récolte 2020 déc.-mars 200,00 N 1,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 déc. 216,95   2,30
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2020 déc. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 déc. 219,32   2,47
Départ Marne BPMF Récolte 2020 janv.-mars 203,50 N 0,00
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2020 déc.-mars 196,00 V 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2020 déc.-mars 202,00 A/V 1,00
Départ Sud-Est meunier Récolte 2020 déc.-mars 212,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2020 déc.-mars 275,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2020 déc.-mars inc.    
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2020 déc.-mars inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2020 janv.-mars 189,00 N 1,00
Rendu La Pallice Récolte 2020 janv.-mars 188,00 T 1,00
Fob Bordeaux Récolte 2020 janv.-mars 194,00 N 1,00
Fob Rhin Récolte 2020 janv.-juin 199,00 N 1,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2020 déc.-mars 187,00 A/V 1,00
Départ Sud-Est Récolte 2020 6 de janv. 190,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2020 déc.-mars 194,00 T 1,00
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2020 déc.-mars 181,00 N 1,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 184,00 V 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2020 janv.-mars 185,00 A/V 1,00
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 182,00 V 0,00
Départ Sud Côte-d'Or 62/63 kg/hl Récolte 2020 déc.-mars 180,00 V 0,00
Départ Sud-Est 67 kg/hl Récolte 2020 déc.-mars 190,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin 204,00 N 0,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin 210,00 N 0,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2020 avr.-juin 416,50 N 1,00
Fob Moselle Récolte 2020 janv.-mars 419,00 N 1,00
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Oléique Récolte 2020 janv.-mars 490,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Oléique Récolte 2020 janv.-mars 495,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil déc. 429,00 V 11,00
  48% pellets Brésil janv. 428,00 V 10,00
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2020 déc.-mars 255,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2020 déc.-mars 257,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2020 déc.-mars 260,00 T 0,00

Cotations des issues de meunerie du 15 décembre 2020

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 162,00-164,00 T  
  pellets dispo. 173,00-175,00 T  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 176,00-178,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 184,00-186,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 17 décembre 2020

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2095,00 N  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 820,00 T  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. inc.    
  sans norme dispo. inc.    

Evolution dollar / euro du 18 décembre 2020

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8157 euro
1 euro 1,2259 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 18 décembre 2020

Matières premières Clôture Chicago
Blé 608,25 cents/bois.
Maïs 437,50 cents/bois.
Ethanol 1,320 $/gallon
Soja 1220,00 cents/bois.
Tourteaux de soja 405,50 $/t
Huile de soja 40,07 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 18 décembre 2020

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 208,50
Mai 2021 205,75
Sept. 2021 188,75
Volume 28173
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Janv. 2021 193,75
Mars 2021 191,75
Juin 2021 193,50
Volume 1560
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Févr. 2021 413,25
Mai 2021 407,25
Août 2021 390,25
Volume 5946
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 698,50
Juin 2021 698,50
Sept. 2021 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 196,25
Juin 2021 196,25
Sept. 2021 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 18 décembre 2020

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Févr. 2021 49,24 $
Indices des frets maritimes du 17 décembre Variation
Baltic Dry Index (BDI) 1301 5,00
Baltic Capesize Index (BCI) 1705 38,00
Baltic Panamax Index (BPI) 1433 -33,00
Baltic Supramax Index (BSI) 1057 3,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 676 1,00
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

InVivo et Groupe Soufflet ont signé un accord de rachat
Plusieurs autorités de concurrence se pencheront sur l’opération. Cette dernière pourrait être finalisée avant la fin de l’année.
Impact du gel : seulement 900 000 ha de colza en France en 2021, selon la Fop
Les plus fortes inquiétudes concernant l'état des cultures de colza sont concentrées dans le Sud-Ouest, le nord-Est et la…
Paulic Meunerie : capacités de production et innovation pour l'élevage d'insectes
Fort de la progression de son chiffre d’affaires en 2020, du développement de son outil industriel et de son procédé Oxygreen, le…
Groupe Avril : finances dans le vert, Saipol renoue avec les bénéfices
L’Ebitda du groupe Avril grimpe à 243 M€ en 2020, en hausse de 42,9 % par rapport à 2019. Toutefois, la pandémie de Covid-19 a…
Prix des Céréales le 4 mai : hausse généralisée des cours du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs

Les prix du blé tendre et du maïs sur le marché physique français ont progressé entre les 3 et 4 mai, à l’image des marchés à…

Ynsect achète Protifarm
Le spécialiste français de la production d’ingrédients naturels à base d’insectes acquiert l’entreprise néerlandaise produisant…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne