Aller au contenu principal

Cotidienne du 18 janvier 2021
Tendance Céréales/Oléagineux du 15 janvier 2021 : la taxe russe fait grimper le prix du blé, l'huile de palme et le pétrole pèsent sur le colza

© Samuel Cauchois / La Dépêche - Le Petit Meunier

Vendredi 15 janvier, les cours du blé ont encore progressé sur les marchés internationaux et, en particulier, à Chicago et sur Euronext. Le même mouvement a été constaté sur les marchés physiques en France, où le prix de l’orge a également renchéri. Les cours du maïs ont, en revanche, cédé un peu de terrain sur le CBOT et Euronext alors qu’ils étaient stables sur les marchés physiques. Le prix du blé dur n’a pas bougé. Les fonds sur le CBOT étaient vendeurs en maïs, contrairement à la veille et acheteurs en blé dans la continuité de la veille. Les marchés sont fermés, ce lundi 18 janvier, aux Etats-Unis en raison d’un jour férié en hommage à Martin Luther King Jr.

La taxe supplémentaire (de 25 à 50 €/t), que la Russie veut mettre ne place pour limiter les exportations, a poussé les prix vers le haut, vendredi. Du coup, les prix du blé meunier origine Ukraine ont grimpé. Certains observateurs ont rapporté des augmentations aussi au départ d’Azov. Les coûts du fret international en départ mer Noire sont aussi plus élevés. Par ailleurs, certains pays qui s’approvisionnaient en Russie se tournent vers d’autres sources pour éviter d’être à court de blé si la taxe à l’exportation fait son effet. C’est le cas du Bangladesh qui a déjà annoncé vouloir acheter du blé origine Ukraine.

La Conab a revu très légèrement à la baisse la production de maïs au Brésil pour 2020/2021, à 102,313 Mt contre 102,598 Mt en décembre. Ceci est dû à une petite baisse du rendement de la première récolte en raison des mauvaises conditions météo dans le sud du pays.

Au Mexique, les négociations pour arrêter l’importation de maïs OGM, notamment à destination de l’alimentation animale, et du glyphosate se poursuivent. Le décret du gouvernement sur ce sujet fait polémique et certains acteurs de la filière font remarquer que cette décision pourrait avoir des conséquences importantes sur l’offre de maïs dans le pays en cas d’arrêt de ces importations.

Par ailleurs, APK-Inform indique que les prix à l’exportation du maïs ukrainien ont progressé de 23 à 26 $/t en janvier, atteignant un niveau record depuis sept ans (256 à 264 $/t FOB départ mer Noire). La demande en maïs a fortement augmenté ces derniers jours et se conjugue avec la décision de l’Argentine de suspendre ses livraisons et de la Russie d’augmenter ses taxes à l’export sur les grains.

Côté orge, l’agence Refinitiv indique que la Chine avait déjà réservé entre 1,8  et 2 Mt d’orge origine Ukraine sur la campagne 2021/2022, des achats très précoces dans la saison, selon l’agence d’information financière.

Sur la plan du commerce international, l’USDA a annoncé vendredi un achat de 110 000 t de maïs états-unien à destination du Mexique sur la campagne 2020/2021. De son côté, la Jordanie est de retour sur le marché avec un appel d’offres de 120 000 t pour du blé meunier en origine optionnelle et avec une clôture de l’appel le 20 janvier. Le pays est aussi à la recherche de 120 000 t d’orge (clôture le 19 janvier).

Côté météo, des chutes de neige sont prévues aux Etats-Unis avec des températures en dessous de la normale. Ce sont plutôt des pluies qui devraient apparaître en Europe (jusqu’à 50 mm localisées en Allemagne, France et Italie) avec des températures plutôt dans les normales saisonnières. Pluie et neige sont prévues sur le pourtour de la mer Noire avec des températures se réchauffant. Le modèle Visio Crop fait état de réserve hydrique dans le centre et le sud de l’Ukraine en dessous des normales. Le Brésil pourrait enfin enregistrer des pluies proches des normales de saison mais avec des températures évoluant globalement sous les normales de saison. L’Argentine devrait enregistrer des pluies toujours trop faibles pour pallier la sécheresse en cours. Enfin, l’Australie, dans les quinze prochains jours, devrait de nouveau faire face à des conditions météo plus sèches que la normale.
 

cours oléagineux 15012021

Les cours du colza se sont significativement repliés sur Euronext entre les 14 et 15 janvier, suivant la baisse de ceux du soja à Chicago, de l’huile de palme à Kuala Lumpur, mais aussi pour des raisons techniques, à la clôture des options adossées au contrat colza sur Euronext sur l'échéance février.

En soja, la baisse des prix à Chicago s’explique également par des ventes techniques, mais aussi des pluies tombées en Argentine, rassurantes pour les cultures. D’autres précipitations sont attendues. Autre élément baissier : le rapport mensuel de la Nopa (association de la trituration de soja états-unienne) estime que 183,159 millions de boisseaux (Mbu) ont été consommés en décembre, contre plus de 185 Mbu attendus par le marché. L’USDA a annoncé une vente états-unienne de 318 000 t de graine de soja pour livraison 2021/2022. Insuffisant pour inverser la tendance actuellement. Notons que des traders brésiliens - CJ Selecta, Caramuru et Imcopa - se sont engagés à ne plus vendre de soja impliqué dans la déforestation, et ce, dès la présente campagne, rapporte Reuters, le 16 janvier. Ces cabinets de trading fournissent notamment la Norvège. Cargill a félicité l’initiative et Bunge a rappelé son objectif : horizon 2025. Notons que le marché de Chicago est fermé aujourd’hui, en raison du Martin Luther King’s day.

Les prix de l’huile de palme ont cédé du terrain, en raison de la baisse de la demande internationale, notamment chinoise et indienne. La Malaisie a déposé sa plainte, le 16 janvier auprès de l’OMC, contre l’UE et sa politique de restrictions aux importations d’huile de palme au travers de la directive REDII.

Signalons également l’effritement des cours du pétrole. Prises de profits et expansion de la Covid-19 dans le monde sont à l’origine de la baisse des cours.

En canola, les cours se sont stabilisés à Winnipeg sur les échéances rapprochées, mais ont reculé à partir de l’échéance avril. La demande reculerait légèrement sur le marché physique. Néanmoins, les stocks de fin de campagne canadiens risquent de se retrouver à un niveau très bas. La Canadian Grain Commission estime, au 10 janvier, les stocks en hausse par rapport à l’an dernier à pareille époque, de 11,5 %, à un peu moins de 1,69 Mt. Mais la campagne est encore longue. Les livraisons des producteurs sont estimées à 10,53 Mt, en hausse de 15 % par rapport à l’an dernier à la même époque. Les exportations s’élèvent à 5,39 Mt, en hausse de 34 % par rapport à l’an dernier sur la même période. La consommation intérieure atteint 4,78 Mt, en hausse de 1 % par rapport à l’an dernier.

En tournesol, les cotations sur le marché physique français sont reconduites.

 

Marchés physiques français du 15 janvier 2021 (base juillet pour les céréales)

Blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Dunkerque 220/11 meunier Récolte 2020 janv.-mars 231,00 T 1,50
Rendu La Pallice 76/220/11 Récolte 2020 janv.-mars 231,00 T 2,00
Rendu Rouen 76/220/11 Récolte 2020 janv.-mars 230,00 T 1,00
Rendu Pontivy/Guingamp fourrager Récolte 2020 janv.-mars 237,00 A/V 1,00
Fob Moselle meunier Récolte 2020 janv.-mars 222,00 N 2,00
Fob Rouen FC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 janv. 235,38   0,00
  FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2020 janv. inc.    
Fob La Pallice FA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2020 janv. 237,58   0,50
Départ Marne BPMF Récolte 2020 janv.-mars 228,00 N 1,50
Départ Sud Côte-d'Or meunier Récolte 2020 janv.-juin 220,00 N 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 225,00 N 1,50
Départ Sud-Est meunier Récolte 2020 janv.-mars 230,00 N 0,00
Blé dur Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Port La Nouvelle normes semoulières Récolte 2020 janv.-mars 270,00-280,00 A/V 0,00
Départ Eure/Eure-et-Loir normes semoulières Récolte 2020 janv.-mars 265,00 N 0,00
Départ Sud-Est normes semoulières Récolte 2020 janv.-mars inc.    
Maïs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Récolte 2020 janv.-mars 207,00-209,00 N 0,00
Rendu La Pallice Récolte 2020 janv.-mars 209,00-210,00 N 0,00
Fob Bordeaux Récolte 2020 janv.-mars 212,00-213,00 N 0,00
Fob Rhin Récolte 2020 janv.-juin 224,00 N 0,00
Départ Eure-et-Loir/Loiret Récolte 2020 janv.-mars 205,00-206,00 N 0,00
Départ Sud-Est Récolte 2020 6 de janv. 205,00 N 0,00
Orge fourragère Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen 62-63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 213,00 N 0,50
Fob Moselle sans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 198,00 N 0,00
Départ Aisne 62/63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 202,00 N 1,00
Départ Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini Récolte 2020 janv.-mars 209,00 N 1,00
Départ Marne 62/63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 200,00 N 1,00
Départ Sud Côte-d'Or 62/63 kg/hl Récolte 2020 janv.-juin 205,00 N 0,00
Départ Sud-Est 63 kg/hl Récolte 2020 janv.-mars 200,00 N 0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangs Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Etincel 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin 206,00 N 1,00
Orge de brasserie - Printemps Spécifications Échéance euro/t   Variation
Fob Creil Planet 11,5% max Port 500 t Récolte 2020 janv.-juin 211,00 N 1,00
Colza Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Rouen Récolte 2020 avr.-juin 435,00 N -6,50
Fob Moselle Récolte 2020 avr.-juin 433,00 N -6,50
Tournesol Spécifications Échéance euro/t   Variation
Rendu Bordeaux Oléique Récolte 2020 avr.-juin 515,00 N 0,00
Rendu Saint-Nazaire Oléique Récolte 2020 avr.-juin 520,00 N 0,00
Tourteaux de soja Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Montoir 48% pellets Brésil 3 de févr. 487,00 V  
  48% pellets Brésil 6 de mai 454,00 V  
Pois Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Marne fourrager Récolte 2020 janv.-mars 265,00-268,00 N 0,00
Départ Aisne fourrager Récolte 2020 janv.-mars 267,00-270,00 N 0,00
Départ Somme/Oise fourrager Récolte 2020 janv.-mars 272,00 N 0,00

Cotations des issues de meunerie du 12 janvier 2021

Son fin blé tendre Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 173,00-175,00 T  
  pellets dispo. 183,00-185,00 N  
Remoulage demi-blanc Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 184,00-186,00 T  
Farine basse Spécifications Échéance euro/t   Variation
Départ Ile-de-France   dispo. 185,00-187,00 T  

Cotations commerciales des produits laitiers du 14 janvier 2021

Poudre de lait Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours 5% H BT vrac dispo. 2162,80 N  
Poudre de lactosérum Spécifications Échéance euro/t   Variation
  Départ NBPL à 60 jours, BILA pH 6 vrac dispo. 785,00 N  
Babeurre Spécifications Échéance euro/t   Variation
  normes hollandaises dispo. n.p.    
  sans norme dispo. n.p.    

Evolution dollar / euro du 15 janvier 2021

Devise Valeur à la clôture
1 dollar US 0,8249 euro
1 euro 1,2123 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 15 janvier 2021

Matières premières Clôture Chicago
Blé 675,50 cents/bois.
Maïs 531,50 cents/bois.
Ethanol 1,630 $/gallon
Soja 1416,75 cents/bois.
Tourteaux de soja 463,20 $/t
Huile de soja 41,85 cts/livre

Clôture du marché à terme Euronext du 15 janvier 2021

Blé meunier (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 231,50
Mai 2021 227,75
Sept. 2021 201,25
Volume 124338
Maïs (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 212,00
Juin 2021 210,50
Août 2021 209,50
Volume 3753
Colza (Euronext)
Echéance Clôture
Févr. 2021 432,25
Mai 2021 426,00
Août 2021 397,25
Volume 11117
Huile de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 698,50
Juin 2021 698,50
Sept. 2021 698,50
Volume 0
Tourteaux de colza (Euronext)
Echéance Clôture
Mars 2021 196,25
Juin 2021 196,25
Sept. 2021 196,25
Volume 0
Blé Union Européenne (CME)
Echéance Clôture
Sept. 2018 159,25
Déc. 2018 163,25
Mars 2019 164,75
Volume 0

Cotations des marchés internationaux du 15 janvier 2021

Energie Echéance Valeur à la clôture
Pétrole (Nymex) Févr. 2021 52,36 $
Indices des frets maritimes du 13 janvier Variation
Baltic Dry Index (BDI) 1856 7,00
Baltic Capesize Index (BCI) 3194 8,00
Baltic Panamax Index (BPI) 1645 0,00
Baltic Supramax Index (BSI) 1067 12,00
Baltic Handysize Index (BHSI) 650 0,00

le marché physique français sont reconduites.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Arterris développe son activité Meunerie en toute autonomie
Suite au rachat en totalité des Moulins pyrénéens, le groupe coopératif prend les choses en main et déploie ses filières…
Saipol annonce avoir collecté 80 000 t de graines de colza et de tournesol en 2020 via sa plateforme OleoZE
L’industriel Saipol explique avoir en moyenne rémunéré de 25 €/t supplémentaires les agriculteurs ayant vendu leurs graines en…
Axéréal : début du plan de restructuration au printemps 2021
Suppressions d'emplois, plan de départs volontaires et fermetures de sites au programme.
La Fondation Avril et Citizen Capital lancent le fonds Agri Impact
L'objectif du fonds Agri Impact est de lever 50 M€ dans les prochains mois, afin de soutenir la transition agricole, en finançant…
Baisse des chiffres d’affaires en boulangerie-viennoiserie-pâtisserie au quatrième trimestre 2020
Les chiffres d’affaires globaux, mais aussi par segment de produits, sont tous en retrait, selon la Fédération des entreprises de…
Sofiprotéol (groupe Avril) et IDIA Capital Investment (Crédit agricole) investissent dans Sodiaal
Sofiprotéol estime que l’investissement dans Sodiaal correspond à la volonté de l’entité de « développer des protéines végétales…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne