Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales - Les prises de profit font reculer les prix du blé et du maïs

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 25 et le 26 mars, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Réussir SA

Les cours des principaux contrats à terme sur le blé et sur le maïs ont cédé du terrain ce mardi 26 mars 2024, sur le Cbot comme sur Euronext, en campagne actuelle comme en nouvelle récolte. Le maïs était moins concerné par ce mouvement que le blé, en particulier en Europe. Le blé US se retrouve donc en-dessous des 550 cts$/boiss. sur l’échéance mai  et en-dessous des 560 cts$/boiss. pour celle de septembre. On demeure au-dessus des 200 €/t sur mai et des 214 €/t sur septembre pour le blé européen. Sur les marchés physiques hexagonaux, les prix ont plus reculé en orge fourragère (variation de la prime) qu’en blé tendre. Ils sont stables en maïs et en blé dur.

Pas grand-chose de nouveau sur les marchés de céréales ce mardi, les acteurs préférant les prises de profit et les opérations techniques, dans l’attente de différents rapports à paraître jeudi aux Etats-Unis (stocks, semis…) et à la veille d’un long week-end de Pâques (Chicago fermé vendredi ; Euronext fermé vendredi et lundi). Les fonds étaient nettement à la vente à Chicago. Les exportations européennes en blé prennent du retard à la fin de la semaine 39 (au 23 mars) de la campagne en cours par rapport à la précédente. Les prix du blé FOB origine Russie continuent de s’apprécier alors que ceux des origines Europe sont toujours plutôt en baisse, d’où un début de phénomène de convergence entre les deux.   

Côté maïs, à ce jour, un consensus d’analystes s’établit autour d’un recul de 3 % de la sole de maïs US alors que l’Afrique du Sud a publié une récolte en baisse de 19,3 %. La Corée du Sud est aux achats et les importations européennes, mises à jour pour la semaine 39 (au 23 mars) par la Commission européenne, s’affichent bien plus basses que l’an passé à pareille époque. 

Au niveau de l’UE, les pays-membres ne sont toujours pas d’accord pour inclure le blé dans la liste des produits agricoles dont les volumes seraient limités à l’importation en provenance d’Ukraine, la France faisant des pays qui insistent pour qu’il soit inclut dans cette liste. Une réunion des ambassadeurs des Etats membres est prévue pour travailler sur ce sujet et Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture française a indiqué à l’AFP que « nous sommes suffisamment de pays pour avoir une minorité de blocage, pour demander l'évolution » 

A l’international, en Russie, l’opérateur RIF, concerné par la décision de blocage des certificats de conformité sanitaire à l’exportation, a indiqué que 400 000 t de céréales sont bloqués dans des ports du pays, ne pouvant pas être expédiées. Certaines autres sources parlent de 4 à 5 bateaux. Certains opérateurs internationaux demandent à l’autorité russe compétente de transférer les quotas bloqués à d’autres acteurs afin de fluidifier les flux d’échanges commerciaux. En Zambie, une grave sécheresse provoque des coupures d’électricité, empêchant les meuneries de fonctionner normalement.   

Les cours du pétrole ont terminé en baisse mardi, les raffineries étatsuniennes voyant leur volume d’activité reprendre avec l’arrivée du printemps. La parité €/$ s’est établie à 1,0825 mardi contre 1,083 la veille.

Côté météorologie, certains observateurs aux Etats-Unis se satisfont du retour de la pluie dans certaines régions cette semaine mais redoutent un léger épisode de gel à partir du milieu de la semaine. Globalement, il existe toujours un déficit de pluie outre Atlantique en blé au mois de mars et un début de sécheresse apparaît dans certaines zones de culture. Les températures reviennent dans les normales de saison. En France et sur la péninsule ibérique, on s’attend à des pluies plus fortes que celles tombées récemment. Elles seront assez faibles en zone mer Noire et en Russie, les cultures ayant besoin de plus d’eau en ce moment. Le thermomètre sera nettement au-dessus des normales de saison.

Fondamentaux :

Afrique du Sud, maïs, production : 13,26 Mt, en baisse de 19,3 % versus l’an passé et le plus bas niveau depuis cinq ans (source : CEC) ;

Kazakhstan, blé, production : entre 13 et 14 Mt, en forte hausse par rapport à l’année dernière (source : ministère kazakh de l’Agriculture).

Commerce international :

Corée du Sud, maïs, achat : 134 000 t origine majoritairement Amérique du Sud (source : USDA) ;

Jordanie, blé meunier, achat : le pays n’aurait rien acheter lors de son dernier appel d’offres qui portait sur 120 000 t ; CHS, Cargill et Al Dahra participaient à l’appel d’offres ; un autre appel d’offre est prévu avec clôture le 2 avril (source : ministère jordanien de l’Agriculture).

 

Marchés physiques français du 26 mars 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2023avr.-juin189,50N-2,50
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2023avr.-juin190,00N-2,50
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2023avr.-juin189,50N-2,50
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin188,00N-3,00
Fob Mosellemeunier Récolte 2023mars-juin175,00N-3,00
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mars201,74 -5,60
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023marsinc.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023mars202,94 -5,60
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2023mars-mai181,00N-3,00
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2023mars-juin183,00N-3,00
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2023mars-juin195,00N0,00
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2023mars-juin305,00N0,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2023mars-juin290,00N0,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2023mars-juin300,00N0,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023mars-juin182,00N0,00
Rendu La PalliceRécolte 2023mars-juin182,00N0,00
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023mars-juin186,00N0,00
Fob BordeauxRécolte 2023mars-juin186,00N0,00
Fob RhinRécolte 2023mars-juin191,00N 
 Récolte 2023juil.-sept.193,00N 
Départ Sud-EstRécolte 2023mars-juin185,00N0,00
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2023mars-juin176,50N-5,50
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin180,00N-4,00
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2023mars-juin160,00N 
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2023mars-juin166,00N-4,00
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2023mars-juin180,00N0,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mars-juin185,00N-5,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mars-juin275,00N-5,00

Cotations des issues de meunerie du 26 mars 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.124,00-126,00T-2,00
 pelletsdispo.129,00-131,00T0,00
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.128,00-130,00T-6,00
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.174,00-176,00T0,00

Evolution dollar / euro du 26 mars 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9212 euro
1 euro1,0855 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 26 mars 2024 Clôture du marché à terme Euronext du 26 mars 2024

 
Matières premièresClôtureChicago
Blé543,50cents/bois.
Maïs432,50cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon
Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Mai 2024201,00
Sept. 2024214,50
Déc. 2024221,00
Volume76010
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Juin 2024191,50
Août 2024194,00
Nov. 2024196,50
Volume1574
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 26 mars 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Mai 202481,62 $
Indices des frets maritimesdu 26 marsVariation
Baltic Dry Index (BDI)1989-134,00
Baltic Panamax Index (BPI)2044-76,00
Baltic Capesize Index (BCI)2964-331,00
Baltic Supramax Index (BSI)1375-11,00
Baltic Handysize Index (BHSI)784-8,00

Les plus lus

Moissons 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Épandage d'engrais sur blé tendre au printemps
InVivo s’attend à une taxation des engrais produits à partir d’énergies fossiles à l’horizon 2026

L’entreprise FertigHy, dont le groupe InVivo et Heineken sont actionnaires, prévoit la mise en place de taxes européennes sur…

Nutrition animale : vers une révision à la baisse des teneurs en mycotoxines

A l’occasion de sa journée annuelle de restitution, Oqualim s’est particulièrement concentré sur les mycotoxines pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne