Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales le 1er août : la reprise de l'export mer Noire et la hausse de l'euro font reculer les prix du blé et du maïs

  

© Samuel Cauchois / La Dépêche Le petit meunier

Alors que le premier navire à s’engager sur la mer Noire, depuis le début du confit en Ukraine, a quitté le port d’Odessa chargé de maïs (lire https://urlz.fr/iUsx), les cours des céréales ont marqué un retrait sur le marché à terme Euronext, en sympathie avec celui de Chicago.   

Une cargaison a en effet embarqué à bord du navire Razoni avec 26 000 t de maïs destiné au Liban. Le navire fera l’objet d’un contrôle par les autorités turques dans le port d’Istanbul, conformément aux accords signés par l’Ukraine, la Russie, la Turquie et les Nations unies le 22 juillet. Le possible retour des deux poids lourds que sont la Russie et l’Ukraine sur le marché mondial des céréales, après plusieurs mois d’absence, a conduit à une baisse des prix du blé tendre, de l’orge fourragère et du maïs sur le marché physique français.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

La remise en cause des exportations ukrainiennes par Vladimir Poutine dope les prix du blé et du maïs
Le Président russe, Vladimir Poutine a laissé entendre le 7 septembre que les conditions des accords du 24 juillet sur la…
Nutrition animale : le groupe Michel affiche une croissance de 2% pour la période 2021-2022
  Dans un marché en berne, le groupe familial breton Michel annonce une belle croissance en 2021-2022.
Hausse des prix de la farine insuffisante pour compenser la flambée des coûts, alertent les meuniers
Une lettre d’information de l’ANMF (association nationale de la meunerie française) fait le point sur la hausse des coûts de…
Marché mondial des céréales - Sebastien Abis : « Le danger, c’est l’interdépendance sans coopération ni solidarité »
Spécialiste de la sécurité alimentaire mondiale et prospectiviste, Sébastien Abis répond à nos questions dans le contexte de…
La nutrition animale recherche plus de sobriété énergétique
La nutrition animale, consommatrice d’électricité mais aussi de gaz pour la granulation, cherche des solutions pour une plus…
Le groupe Avril lève 1,18 milliard d'euros
Le groupe Avril espère accélérer son développement et "devenir le leader des solutions végétales". Les fonds levés auprès des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne