Aller au contenu principal

Cotidienne
Prix des céréales - La météo en Russie fait grimper les cours

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 16 et le 20 mai 2024, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Réussir SA
Les prix du blé tendre ont fortement progressé entre le 16 et le 20 mai sur Euronext et le marché physique français, compte tenu des inquiétudes climatiques qui règnent sur les pays de la zone mer Noire, et tout particulièrement en Russie. Ceux du maïs et de l'orge fourragère sur les places hexagonales ont suivi la hausse du blé tendre 

L'analyste StoneX confirme que l'attention des opérateurs est concentrée sur la situation en Russie, qui souffre du déficit hydrique. Il rappelle que le consensus du marché concernant la récolte nationale de blé 2024 tourne autour des 84-86 Mt, contre plus de 90 Mt antérieurement, sachant que certains craignent un décrochage à 80 Mt. L'Ukraine est également touchée par le manque d'eau, idem en Australie (zones Ouest et Sud), ce qui perturbe les travaux de semis locaux. Face à ces nouvelles, les fonds se sont portés aux achats sur les marchés à terme.

Des attaques russes dans la région ukrainienne d'Odessa ont également joué à la hausse.

Autre élément haussier, la baisse annuelle d'environ 8 % de la sole de blé tendre pour la récolte 2024 en Allemagne, selon une source privée.

Les bonnes perspectives de rendements de blé d'hiver dans le Kansas (Etats-Unis) semblent passer au second plan désormais. Les prix sur le CBOT à Chicago avaient d'ailleurs reculé entre les 16 et 17 mai suite aux résultats de l'enquête publiée par le Wheat Quality Council jeudi 16 mai. 

Notons que le Crop Progress établi par l'USDA estime une succincte dégradation des conditions de culture aux États-Unis de 1 % d'une semaine sur l'autre, les jugeant désormais "bonnes à excellentes" dans 49 % des cas. Ce taux reste tout de même largement supérieur à celui observé l'an dernier à pareille époque (31 %).

Les cours du maïs n'ont guère eu d'autre choix que de suivre le renchérissement du blé. De plus, le déficit hydrique affecte également les semis en Ukraine. La sécheresse frappe par ailleurs le Mexique selon StoneX, ce qui pourrait accroître les besoins du pays en marchandises états-uniennes.

Les semis aux États-Unis avancent bien, réalisés à hauteur de  70 % au 20 mai selon l'USDA, contre 71 % en moyenne lors des cinq dernières années, ce qui constitue une bonne performance, tant les pluies ont ralenti les travaux ces dernières semaines. Mais d'autres précipitations sont attendues dans le pays cette semaine, ce qui pourrait encore perturber la fin des opérations d'emblavement.

Fondamentaux :
  • États-Unis, blé tendre, rendements : 46,5 boisseaux par acre (bu/a) dans le Kansas, un plus haut depuis 2021, et contre 42,4 bu/a en moyenne sur la période 2018-2023 (source : Wheat Quality Council).
     

Marchés physiques français du 20 mai 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2024juil.-sept.250,50N10,00
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2024juil.-sept.251,00N10,00
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2024juil.-sept.250,50N10,00
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.252,00N10,00
Fob Mosellemeunier Récolte 2024oct.-déc.246,00N10,00
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023main.p.  
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023main.p.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023main.p.  
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2024juil.-sept.244,00N10,00
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.246,00N10,00
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2024juil.-sept.inc.  
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.330,00N10,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.327,50N10,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2024juil.-sept.320,00N10,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023mai-juin213,00N11,00
Rendu La PalliceRécolte 2023mai-juin213,00N11,00
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023mai-juin218,00N11,00
Fob BordeauxRécolte 2023mai-juin217,00N11,00
Fob RhinRécolte 2023mai-juin228,00N11,00
 Récolte 2023juil.-sept.229,00N10,00
Départ Sud-EstRécolte 2023mai-juininc.  
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.219,00N10,00
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.221,00N10,00
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.208,00N10,00
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2024juil.-sept.207,00N10,00
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2024juil.-sept.inc.  
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mai-juin220,00N10,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023mai-juin360,00N10,00

Cotations des issues de meunerie du 14 mai 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.138,00-140,00T 
 pelletsdispo.148,00-150,00T 
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.150,00-152,00T 
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.205,00-207,00T 

Cotations commerciales des produits laitiers du 16 mai 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.n.p.  
 normes hollandaisesdispo.n.p.  

Evolution dollar / euro du 20 mai 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9207 euro
1 euro1,0861 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 20 mai 2024

Matières premièresClôtureChicago
Blé688,75cents/bois.
Maïs460,50cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon

Clôture du marché à terme Euronext du 20 mai 2024

Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Sept. 2024256,50
Déc. 2024262,00
Mars 2025263,75
Volume63612
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Juin 2024224,25
Août 2024228,00
Nov. 2024223,50
Volume3725
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 20 mai 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Juil. 202479,30 $
Indices des frets maritimesdu 20 maiVariation
Baltic Dry Index (BDI)18473,00
Baltic Panamax Index (BPI)1811-14,00
Baltic Capesize Index (BCI)270833,00
Baltic Supramax Index (BSI)1392-13,00
Baltic Handysize Index (BHSI)6911,00

Les plus lus

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

Moisson 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Moisson française 2024 – Hausse des surfaces prévues en maïs, stabilité en tournesol, conditions de culture contrastées en céréales d’hiver

Le service de Statistique et prospective du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (Agreste) vient de…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne