Aller au contenu principal

COTidienne
Prix des céréales - Hausse générale des cours du blé et du maïs dans le monde grâce au retour de la Chine aux achats

L’évolution des prix du blé, de l’orge et du maïs français entre le 26 et le 27 février, expliquée par La Dépêche Le petit meunier. 

© Réussir SA

Les cours des principaux contrats à terme en blé et en maïs ont progressé ce mardi 27 février 2024 à la fois sur le CBOT et sur Euronext et pour toutes les échéances (sauf mars 2024 en blé européen). A noter que sur mai, l’échéance la plus travaillée sur Euronext, le cours du blé repasse au-dessus de la barre des 200 €/t. Le blé états-unien demeure toutefois nettement en-dessous du niveau des 600 cts$/boisseau jusqu’à l’échéance de septembre 2024. Sur les marchés physiques hexagonaux, les prix ont progressé en blé tendre, orge fourragère et maïs. Ils sont stables en blé dur.

En blé, des achats techniques et des couvertures courtes ont animé le marché outre-Atlantique, tout comme le retour de la Chine aux achats sur l’ensemble des céréales (orge notamment) et des places de marché. D’autres achats internationaux ont également participé à cette dynamique de marché, y compris pour le blé coté en Europe. Le dollar a également un peu reculé face à l’euro (1,084 ce mardi 27 février contre 1,085 la veille et 1,082 à l’ouverture le 28 février). La vague de froid annoncée sur certaines zones de culture états-uniennes (Midwest et plaines) et les conditions pluvieuses observées en France (avec cependant une baisse prévue dans les jours à venir, tout comme en Allemagne) en ce début de semis de printemps ont également animé les séances.

Côté maïs, les opérateurs continuent d’observer de très près la météorologie sud-américaine. Le retour de la Chine a également fait rebondir les prix du grain jaune en origine Ukraine, qui sont passés de 135-140 $/t la semaine précédente à 140-145 $/t, à comparer aux 120-130 $/t pour les origines Europe de l’Ouest. Par ailleurs, la raréfaction de l’offre consécutive au recul des prix a également conduit les traders à payer plus cher pour des grains pour des livraisons rapides. La Bourse de Buenos Aires a fait savoir qu’au 21 février, en raison de pluies intenses, la proportion des parcelles présentant des conditions de culture "bonnes et excellentes" s’élève à 28 % contre 9 % seulement l’an passé à la même date. 

La morosité demeure pourtant, pour preuve la toujours très grande faiblesse des exportations hebdomadaires (semaine 35 de la campagne en cours) de l’UE vers pays tiers en blé tendre, orge et maïs. 

Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie des exportations d'essence russe qui a encore un peu plus raffermi les prix des produits raffinés.

Fondamentaux 

  • Russie, grains, exportations : 46 % des grains exportés par la Fédération de Russie partent vers le Moyen-Orient, 30 % vers l’Afrique et 15 % vers l’Asie ; la Turquie et l’Egypte sont les deux plus gros destinataires (source : Rusgrain Union).

Commerce international 

  • Taïwan, maïs, appel d’offres : 165 000 t ;
  • Algérie, maïs, appel d’offres : 80 000 t pour l’alimentation animale, origine Brésil ou Argentine, pour chargements entre mi-mars et mi-avril (source : Onab) ;
  • Jordanie, blé de force, achat : 60 000 t, origine optionnelle pour chargement pendant la première moitié de juillet ; vendeur : MC Food à 240 $/t C&F (source : traders).

Export et import européens au 27 février 
(source : Commission européenne)

en tonnesCumulé 2023/24S35 2023/24Cumulé 2022/23S35 2022/23
Blé tendre 
(export)
20 496 52749 64121 125 723333 348
Orge
(export)
3 617 9306324 185 775237 217
Maïs
(export)
2 658 6855 8121 465 26980 735
Maïs
(import)
11 516 645160 23519 351 095499 590
Colza
(import)
3 600 72014 7845 397 354226 740

 

Marchés physiques français du 27 février 2024 (base juillet pour les céréales)

Blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Dunkerque220/11 meunier Récolte 2023févr.-mars194,00N2,00
Rendu La Pallice76/220/11 Récolte 2023févr.-mars195,00N2,00
Rendu Rouen76/220/11 Récolte 2023févr.-mars194,00N2,00
Rendu Pontivy/Guingampfourrager 74 kg/hl base, 72 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars200,00N2,00
Fob Mosellemeunier Récolte 2023févr.-mars173,00N2,00
Fob RouenFC Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.203,99 1,95
 FC Médium A3 classe 2 majo. incluses Récolte 2023févr.inc.  
Fob La PalliceFA Supérieur A2 classe 1 majo. incluses Récolte 2023févr.206,44 1,00
Départ MarneBPMF 220 Hagberg Récolte 2023févr.-mai180,00N2,00
Départ Eure/Eure-et-LoirBPMF 76 kg/hl Récolte 2023févr.-mars185,00N2,00
Départ Sud-Estmeunier Récolte 2023févr.-juin200,00N5,00
Blé durSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Port-la-Nouvellenormes semoulières Récolte 2023févr.-juin340,00N0,00
Départ Eure/Eure-et-Loirnormes semoulières Récolte 2023févr.-mai335,00N0,00
Départ Sud-Estnormes semoulières Récolte 2023févr.-juin335,00N0,00
MaïsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu BordeauxRécolte 2023févr.-mars170,00N3,00
Rendu La PalliceRécolte 2023févr.-mars170,00N3,00
Rendu Pontivy/GuingampRécolte 2023févr.-mars172,00N3,00
Fob BordeauxRécolte 2023févr.-mars174,00N3,00
Fob RhinRécolte 2023févr.-juin176,00N4,00
 Récolte 2023juil.-sept.178,00N4,00
Départ Sud-EstRécolte 2023févr.-mars180,00N5,00
Orge fourragèreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Rendu Rouen62-63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars176,00N2,00
Rendu Pontivy/Guingamp63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars179,00N2,00
Fob Mosellesans limit. d'orgettes 61/62 kg/hl Récolte 2023févr.-mars154,00N2,00
Départ Eure/Eure-et-Loir63 kg/hl mini Récolte 2023févr.-mars165,00N2,00
Départ Sud-Est62/63 kg/hl Récolte 2023févr.-mars180,00N5,00
Orge de brasserie - Hiver 6 rangsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilFaro 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin179,00N0,00
Orge de brasserie - PrintempsSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Fob CreilPlanet 11,5% max Port 500 t Récolte 2023févr.-juin255,00N0,00

Cotations des issues de meunerie du 27 février 2024

Son fin blé tendreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.124,00-126,00T 
 pelletsdispo.129,00-131,00T 
Remoulage demi-blancSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.134,00-136,00T 
Farine basseSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
Départ Ile-de-France dispo.179,00-181,00T 

Cotations commerciales des produits laitiers du 22 février 2024

BabeurreSpécificationsÉchéanceeuro/t Variation
 sans normedispo.n.p.  
 normes hollandaisesdispo.n.p.  

Evolution dollar / euro du 27 février 2024

DeviseValeur à la clôture
1 dollar US0,9211 euro
1 euro1,0856 dollar

Clôture du marché à terme de Chicago du 27 février 2024

Matières premièresClôtureChicago
Blé586,00cents/bois.
Maïs408,25cents/bois.
Ethanol2,161$/gallon

Clôture du marché à terme Euronext du 27 février 2024

Blé meunier (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024201,00
Mai 2024200,75
Sept. 2024206,75
Volume70028
Maïs (Euronext)
EchéanceClôture
Mars 2024173,00
Juin 2024176,75
Août 2024181,50
Volume3832
Blé Union Européenne (CME)
EchéanceClôture
Sept. 2018159,25
Déc. 2018163,25
Mars 2019164,75
Volume0

Cotations des marchés internationaux du 27 février 2024

EnergieEchéanceValeur à la clôture
Pétrole (Nymex)Avr. 202478,87 $
Indices des frets maritimesdu 27 févrierVariation
Baltic Dry Index (BDI)189928,00
Baltic Panamax Index (BPI)15813,00
Baltic Capesize Index (BCI)322461,00
Baltic Supramax Index (BSI)122022,00
Baltic Handysize Index (BHSI)66728,00

Les plus lus

À qui profitent vraiment les dons de blé russe?

Li Zhao Yu, Yann Lebeau, Roland Guiraguossian et Delphine Drignon, experts du département relations internationales…

Crues dans l'Yonne : quelques questionnements sur les rendements à venir

Les pics de crues atteints, tout va dépendre maintenant de la rapidité des eaux à baisser.

Pourquoi le Maroc devrait encore importer beaucoup de céréales en 2024/2025?

Yann Lebeau, responsable du bureau de Casablanca au sein du département relations internationales d’Intercéréales, a fait le…

Coopérative - Un nouveau directeur général chez Cerevia

Via cette nomination, Cerevia espère insuffler "une nouvelle dynamique" à son union de commercialisation.

 

La filière oléoprotéagineuse française dévoile sa vision de l'agriculture avant les élections européennes

Un communiqué commun de la FOP (fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux) et de Terres Univia (…

L'Inde redevient importateur en blé malgré une production record

L'Inde continue d'être un gros consommateur de blé.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne