Aller au contenu principal

Contractualisation
PPL Egalim 2/Grégory Besson-Moreau : « Il ne s’agit pas de pénaliser une filière qui fonctionne bien »

Le rapporteur de la proposition de loi « visant à protéger la rémunération des agriculteurs » travaille sur des ajustements pour une loi « moins contraignante », et apporte quelques compléments concernant la filière Grains.

Gregory Besson-Moreau, député LREM de l'Aube, auteur et futur rapporteur de la proposition de loi « visant à protéger la rémunération des agriculteurs »,
© Assembée nationale

Grégory Besson-Moreau, auteur et rapporteur de la proposition de loi (PPL) « visant à protéger la rémunération des agriculteurs », a affirmé avoir « rassuré » les acteurs des filières alimentaires émettant des craintes sur le texte, lors d'une interview réalisée par Agra Presse le 8 juin.


« Nous avons travaillé sur des propositions d’amendements pour faire en sorte que le texte de loi soit moins contraignant tout en gardant l’objectif de meilleure transparence pour une meilleure rémunération des agriculteurs en sécurisant le secret des affaires »,  a t-il annoncé. Et d'ajouter « travailler pour plus de transparence auprès de la grande distribution, plus de protection sur la construction du tarif pour les industriels et pour le monde agricole, pour plus de protection lorsqu’il souhaite saisir le médiateur ».

Des précisions concernant la filière céréalière

« Il ne s’agit pas de pénaliser une filière fonctionnant bien pour en sécuriser d’autres plus sensibles », a assuré le député Grégory Besson-Moreau à La Dépêche-Le Petit Meunier lors d’un entretien le 10 juin, faisant référence au secteur céréalier « déjà très organisé ».

Pour le rapporteur de la PPL, le texte « ne vise pas à déstructurer ce qui marche bien ». Et notamment l’export : « La loi ne s’appliquera qu’aux produits vendus sur le sol français », a-t-il expliqué.
Concernant le comité de règlements des litiges (article 3), l’idée n’est pas de remplacer une organisation qui a fait ses preuves, à savoir le recours à la chambre arbitrale internationale de Paris compétente dans le cadre des contrats Incograin (largement utilisé et mis à disposition par le Syndicat de Paris du commerce et des industries des grains), a développé en substance le député.

Sur les questions de la contractualisation à trois ans ou sur les renégociations et les indicateurs, le député estime que les filières devraient plutôt intégrer le PPL, avec ses amendements à venir et ses potentiels décrets plutôt qu’essayer de sortir de son champ d’application.

L’examen de la PPL commencera le 15 juin en commission des affaires économiques, et se poursuivra en plénière le 24 juin.

Lire aussi : Intercéréales espère faire évoluer le PPL de Gregory Besson Moreau, "non adapté à la filière céréalière française"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Thierry Blandinières plaide pour la création d'un contrat Blé premium à Chicago
A l'occasion du congrès de l'Association générale des producteurs de blé, le patron du groupe In Vivo a défendu la création d'un…
« La HVE n’est pas contre les autres certifications mais à côté et s’adresse au plus grand nombre »
Josselin Saint-Raymond, secrétaire général de l’Association nationale de développement de la HVE – HVE et directeur à l’…
Ÿnsect : partenariat avec Noriap pour livrer en nourriture sa future usine d'insectes près d’Amiens
Ce site de fabrication d'ingrédients à base de larve de scarabée Molitor, à la capacité de production record, « consolidera sa…
Danone s’intéresse à l’huile et la protéine de pongamia
Les produits à base de cette légumineuse sont développés par une jeune entreprise étatsunienne.
Comparateur Agricole vise 500 000 t de céréales vendues en 2021
Comparateur Agricole, société de négoce de céréales spécialisée dans la commercialisation en ligne, annonce de nouveaux services…
LSDH : création de l’Atelier INOVé, une unité d’extraction de jus à base de grains
Le groupe familial, en partenariat avec Sofiprotéol, compte construire une usine dédiée à la production de jus végétaux et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne