Aller au contenu principal

Pac : une perte moyenne de 6.000 € pour les céréaliers, selon l'Inra

Selon ses premières simulations, l’Inra estiment à 6.000 € en moyenne nationale par exploitation la perte des aides pour les producteurs de grandes cultures a indiqué Hervé Guyomard, directeur scientifique de l’Inra. Il s’exprimait à l’occasion d’un débat organisé lundi 16 mars par l’AFJA (association française des journalistes agricoles). Mais la situation est très variable selon les régions. Les pertes en Bretagne devraient être plutôt faibles comparées à celles de Champagne-Ardenne. Ce sont les zones intermédiaires qui vont le plus souffrir dans l’état actuel de la réforme. Les producteurs de Bourgogne, par exemple, pourraient voir leurs soutiens diminuer de 9.500 € par an. Ce ne sont pas tant les orientations elles-mêmes qui gênaient les céréaliers présents au débat que la brutalité de leur mise en œuvre. Selon Hervé Guyomard, '' il faut légitimer la PAC pour défendre le modèle agricole français auprès des autres pays européens dans le cadre de l’après 2013 ''.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Nestlé choisit la France pour tester l'agriculture régénératrice
Le groupe international associe ses partenaires agricoles français à une démarche remettant le sol au coeur de l'activité agricole
Sofiprotéol mise sur les protéines végétales et le bio en 2021
La société d'investissement Sofiprotéol a fait le point sur l'année 2020 et présenté ses ambitions pour 2021
Lustucru pourrait racheter Panzani en France
La possibilité de la cession du pôle Pâtes sèches d'Ebro Foods est à nouveau d'actualité.
1,3 Md€ de chiffre d'affaires en 2020 pour la branche agricole d’Agrial
La branche agricole de la coopérative a moins souffert que les autres segments d’activité. L’activité globale a légèrement reculé.
Dunkerque Port : un PCUF pour faciliter le contrôle des marchandises
Le Point de contact unique à la frontière (PCUF) du port de Dunkerque présente « les mêmes standards de compétitivité…
« 2021 se présente bien mais il faut refaire des stocks »
Pierre Bégoc, directeur général de Désialis, spécialiste en Europe des produits déshydratés, fait le point à la veille de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne