Aller au contenu principal

Economie
L'Argentine développe un système de compensation des taxes à l'exportation pour les petits producteurs de grains

Les services détachés du département états-unien à l'Agriculture (USDA), basés à Buenos Aires, décrivent le nouveau système argentin de compensation des taxes sur les exportations de grains, implanté début novembre. Ce dispositif a pour but de protéger les producteurs les plus vulnérables, et de réduire les stocks argentins.

© yaninaamira-Pixabay

Le 2 novembre, les autorités argentines ont décidé de mettre en place un système de compensation des taxes à l'exportation pour les petits producteurs de grains du pays, dont les détails ont été publiés le surlendemain, rapportent les services détachés du département états-unien à l'Agriculture, basés à Buenos Aires, le 5 novembre.

Rappelons que les taxes sur les exportations de grains (soja, maïs…) ont été relevées par le nouveau gouvernement argentin péroniste élu fin 2019, afin de lutter contre la crise financière que traverse le pays, et de remplir les caisses de l’Etat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Société des Malteries d’Alsace devient la propriété de Groupe Soufflet

Suite aux difficultés rencontrées par la société Grands Moulins de Strasbourg (cessation de paiement puis liquidation…

Alors que les consommateurs se ruent sur la farine, la Meunerie française veut les rassurer
Particulièrement sollicitée lors des premiers jours du confinement de printemps, la Meunerie française est confiante pour celui…
[Covid-19] Les filières de la transformation des grains sereines sur les livraisons pendant le reconfinement
Si des inquiétudes sur l'impact économique de ce nouveau confinement se font sentir, les transformateurs de grains se veulent…
Intersnack entre au capital de Nataïs à hauteur de 35 %
Nouvel actionnaire pour Nataïs qui devrait réaliser une bonne année 2020.
« Naturalité et clean label dominent partout »
Dirigeant du laboratoire d’essai des matériels et des produits alimentaire (Lempa) basé à Rouen, Pierre-Tristan Fleury…
Une protéine de levure développée par Biospringer
La filiale de Lesaffre lance une protéine pour les nouveaux marchés alimentaires.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne