Aller au contenu principal

Oléagineux
La graine de colza à plus de 1 000 €/t sur le marché physique français !

La guerre en Ukraine réduit drastiquement les disponibilités en huile de tournesol au départ de la zone mer Noire, obligeant la demande internationale à se reporter sur d'autres produits, tels que l'huile de colza ou l'huile de soja.

© GuentherDillingen-Pixabay

La séance du 22 mars a été marquée par un événement unique : les prix de la graine de colza hexagonale, que ce soit en FOB Moselle ou en Rendu Rouen, ont dépassé la barre symbolique des 1 000 €/t !

Dans le détail, la cotation en FOB Moselle s'affichait à 1 014 €/t (prime évaluée à +20 €/t par rapport à l'échéance mai d'Euronext) et à 1 004 €/t en Rendu Rouen (prime évaluée à +10 €/t par rapport à l'échéance mai d'Euronext).

Notons que le tournesol avait le premier franchi le pas, dépassant ce niveau psychologique des 1 000 €/t dès le 17 mars, compte tenu de la guerre en Ukraine, qui freine drastiquement les exportations d'huile de tournesol depuis la zone mer Noire, alors que l'Ukraine et la Russie sont les deux premiers exportateurs mondiaux. « Le marché mondial, c'est 60 Mt de graines de tournesol. dont 30 Mt sont produites par l'Ukraine et la Russie », rappelle un courtier. 

Le manque d'huile de tournesol sur la scène internationale oblige les importateurs internationaux (Inde, Chine, etc.) à se tourner vers d'autres produits, dont l'huile de colza, l'huile de soja ou encore l'huile de palme. Dans ce contexte, les cours des graines oléagineuses grimpent par ricochet, notamment ceux de colza en France. Le tout, avec des disponibilités mondiales qui étaient déjà sous tension avant le début de la guerre le 24 février, compte tenu de la faiblesse de la récolte canadienne de canola l'an dernier, ou encore de la sécheresse qui a dégradé les cultures de soja au Brésil et en Argentine fin 2021 - début 2022.

Toutefois, les courtiers contactés rapportent que ces valeurs de graine de colza sont surtout nominales. En effet, très peu d'affaires se concluent en ancienne récolte sur le marché physique, les volumes hexagonaux étant épuisés ou presque. Alors que nous sommes au printemps, les opérateurs se tournent déjà vers la commercialisation de la nouvelle récolte. Ce constat est sensiblement le même concernant la graine de tournesol.

Les prix de la graine de colza sur Euronext ont d'ailleurs dégringolé, le 23 mars, perdant 68 €/t sur l'échéance mai, à 926,50 €/t et entraînant dans son sillage le Rendu Rouen et le FOB Moselle, à respectivement 936,50 €/t et 946,5 €/t. Les cotations du tournesol en Rendu Bordeaux et rendu Saint-Nazaire ont eux aussi décrochés, s'affichant à 930 €/t.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout La dépêche - le petit meunier.

Les plus lus

Moisson 2022 : rendements de colza attendus dans la moyenne historique, selon Terres Inovia
La sécheresse printanière ainsi que la vague de chaleur devraient occasionner moins de dégâts sur les colzas qu’en céréales, la…
Moisson 2022 : « des rendements de céréales encore plus hétérogènes que d’habitude »
Le président de l’AGPB (Association générale des producteurs de blé) Eric Thirouin craint une forte variabilité des situations…
Canicule 2022 : Peu d’effet sur les rendements de blé tendre et d’orge d’hiver, attention aux orges de printemps
Jean-Charles Deswartes, ingénieur d'Arvalis-Institut du végétal, explique que les blés tendres et les orges d’hiver sont…
Stocks mondiaux de blé en hausse entre 2021/2022 et 2022/2023, selon Amis
L’indice des prix du blé de la FAO (organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) a augmenté entre avril…
« Ce n’est pas le blé produit qui est à surveiller mais sa mobilité »
Le cabinet d’analyse Agritel estime qu’une baisse des prix du blé tendre ne sera possible qu’en cas d’amélioration de la…
Céréales et oléoprotéagineux bio : la volatilité du marché conventionnel perturbe le bio

La fixation des prix pour la nouvelle récolte est d’autant plus compliquée que la marché du conventionnel fait le yoyo…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne