Aller au contenu principal

Financement
Cérèsia vient de souscrire un prêt de 185 M€, conditionné à des critères RSE

Le Crédit agricole du Nord Est et six autres banques* ont accordé au groupe coopératif un contrat de financement syndiqué, pour une période de quatre ans, indexé à quatre critères relevant de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Issu de la fusion des coopératives Acolyance et Céréna en juin 2019, Cérèsia est un groupe coopératif présent sur huit départements du nord-est de la France, qui compte 4400 agriculteurs et 630 collaborateurs.
© Cérèsia

Le contrat de financement, d’un montant de 185 M€ sur la période initiale de 2021-2024 (avec possibilité d’extension d’un an, renouvelable trois fois), est établi entre le groupe coopératif Cérèsia et sept banques, selon le communiqué en date du 15 juillet. « Par cette opération, notre groupe a sécurisé le financement de quatre campagnes au minimum. Le fait que l’ensemble de nos partenaires bancaires aient renouvelé à l’identique leurs engagements, démontre la confiance qu’ils ont en notre modèle », a déclaré Olivier Trubert, secrétaire général du groupe Cérèsia.

Des intérêts bancaires modulables selon les performances RSE

En tant que « premier préteur », le Crédit agricole du Nord Est est le coordinateur et agent de facilité. Autrement-dit, outre la constitution du pool bancaire et la rédaction de la documentation, ce dernier aura en charge la gestion administrative du crédit, dont le respect des engagements et le suivi des ratios.

De fait, ce prêt est indexé à quatre critères relevant de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) que sont l’« éthique », les « achats responsables », l’« environnement », le « social et droit de l’Homme ». « Les performances [obtenues dans ces domaines] vont s’appliquer sous forme de bonus ou malus sur la marge du financement », explique le communiqué de presse. « Si le score de Cérèsia en matière de RSE est bon et dépasse les objectifs, Cérèsia paye moins d’intérêts sur son emprunt. Et vice versa », explique Issam Dib, trésorier du groupe Cérèsia.

Ce crédit va servir à « rembourser le précédent financement ayant lui-même pour objet de financer les besoins de trésorerie liés au cycle d’exploitation de la coopérative », précise le responsable. En 2017, Cérèsia avait déjà contracté un prêt de nature identique auprès du même pool bancaire.

Ce type de prêt permet, selon Guillaume Lelouvier, directeur des marchés agro-alimentaires au Crédit agricole du Nord Est, de « mettre la finance au service de la RSE » et ainsi « agir efficacement avec nos clients et partenaires dans l’intérêt de la société en favorisant la transition environnementale ».

* Banque européenne du Crédit mutuel, Caisse d’épargne Grand-Est Europe, Caisse régionale du Crédit agricole de Brie-Picardie, Caisse d’épargne Haut-de-France, BNP Paribas et Crédit coopératif.

Les plus lus

Pellets d'aliment composé
Comment les taxes sur les importations de tourteau de tournesol russe vont affecter le marché français

Pour David Saelens, président de la branche nutrition animale de La Coopération agricole, le projet européen de taxation des…

Météo en Russie : faut-il vraiment s’inquiéter des effets du gel sur le blé tendre ?

Les cours du blé tendre ont fortement progressé sur Euronext ces dernières semaines, compte tenu d’une météo jugée adverse en…

Moisson 2024 : à quoi s'attendre pour la récolte française de blé tendre ?

Les pluies ont fortement affecté les cultures de blé tendre en France ces derniers mois, causant l'apparition de diverses…

Moisson française 2024 – Hausse des surfaces prévues en maïs, stabilité en tournesol, conditions de culture contrastées en céréales d’hiver

Le service de Statistique et prospective du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (Agreste) vient de…

« Nous ne voyons pas de raison pour que les prix du blé remontent à nouveau », déclare Philippe Chalmin

Pour Philippe Chalmin, économiste, la place de la Chine sur les marchés mondiaux devrait constituer le principal facteur de…

Logo Nutréa, "Une force pour l'élevage"
Nutrition animale : fermeture d’une usine d’aliments d’Eureden dans le Morbihan

La fermeture de l’usine Nutréa du site morbihannais de Languidic a été annoncée par Eureden pour le premier trimestre 2025. D’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 352€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site La dépêche – le petit meunier
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez votre revue numérique la dépêche – le petit meunier
Recevez les évolutions des marchés de la journée dans la COTidienne