Aller au contenu principal

[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome

Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en repoussant les refus.

En assurant la fonction de chargement en plus de la pesée, du mélange, de la distribution et de la repousse des refus, l’automotrice Aura développée par Kuhn ouvre une nouvelle voie dans l’automatisation de l’alimentation. Contrairement aux robots d’alimentation proposés jusqu’ici, cet automate ne demande aucune infrastructure supplémentaire pour la « cuisine » et supprime l’astreinte nécessaire à l’approvisionnement de celle-ci. L’automoteur Aura intègre une fraise capable de désiler et de charger du foin, de la paille et de l’enrubanné. D’une largeur de 60 cm pour limiter la prise de puissance, la fraise associée au convoyeur coulisse latéralement pour désiler sur toute la largeur de la machine sans déplacement devant le silo. Les autres composants de la ration (concentrés et minéraux) sont chargés dans le bol à deux vis verticales de 3 m3 une fois l’automate positionné sous les vis des silos, dont le pilotage est coordonné avec celui du robot. Kuhn utilise la qualité d’acier K-Nox de ses mélangeuses pour le bas de la cuve et les vis de mélange, garantissant une longévité accrue.

Distribution droite/gauche

Placé à l’arrière de l’automate, le tapis transversal autorise une distribution droite/gauche. Dotée d’un système de pesée précis au kilo près, la mélangeuse Aura permet à l’éleveur de définir les quantités de chaque composant de la ration, en précisant les zones et le nombre de distributions dans la journée, depuis une interface intuitive. En même temps que la distribution ou lors d’un passage dédié, l’automate repousse les refus à l’aide de deux brosses rotatives, sur la droite et/ou la gauche, pour s’adapter aux différentes configurations de couloir d’alimentation. Équipée d’un moteur diesel de 42 kW (57 ch) conforme à la norme Stage V, Aura est également disponible en version hybride, autorisant un fonctionnement en mode électrique durant les phases de distribution dans les bâtiments.

Guidage RTK et Lidar

Ses quatre roues motrices et directrices lui confèrent une bonne maniabilité et une capacité de franchissement pour des pentes jusqu’à 20 %. Sa vitesse de déplacement atteint 7 km/h et 2 km/h pendant la distribution. Adaptable et évolutive suivant les configurations de bâtiments et de stockage, cette automotrice autonome est guidée de deux façons. À l’extérieur, elle utilise un dispositif RTK (sans abonnement) couplé à l’odométrie (capteurs d’angle et de rotation dans les roues). Dans les bâtiments, elle profite d’un Lidar pour se repérer dans l’espace. Répondant aux normes de sécurité, cet automate embarque des radars, ainsi que des capteurs laser et ultrasons.

Dimensionné pour alimenter jusqu’à 280 animaux, il s’affiche à un tarif comparable à une mélangeuse automotrice, d’après le constructeur.

Volume : 3 m3
Dimensions (h/l/L) : 2,50/1,90/6,90 m

Les plus lus

Demandant des tracteurs de 85-90 ch, les petites combinaisons de fauche triples, qui commencent à 7,24 m de large, offrent un bon suivi de sol, comparativement à une faucheuse arrière latérale de 4 à 4,40 m.  © Pöttinger
Les faucheuses triples sans conditionneur séduisent les éleveurs
Depuis deux ans, les ventes d’ensembles de fauche frontale et double lamier arrière connaissent une croissance forte. Ces…
[VIDEO] SIP - Le groupe de fauche de 15 mètres en démonstration en Normandie
Le groupe de fauche Silvercut Disc 1500 T du constructeur slovène SIP a récemment déployé ses ailes dans la campagne normande.…
Siwi attelage rapide Oria Agriculture Réussir Machinisme
[VIDEO] - Siwi, le dételage instantané importé en France par Oria Agriculture
Oria Agriculture importe le système d'attelage instantané Siwi Combi-Hitch. 
Frédéric Lefeuvre, éleveur en Gaec à Derval en Loire-Atlantique. « La combinaison de fauche sans conditionneur est peu gourmande en puissance. » © M. Portier
« Une combinaison de fauche triple sans conditionneur pour gagner du débit de chantier tout en faisant des économies »
Le Gaec Lefeuvre à Derval en Loire-Atlantique, a abandonné le conditionneur en passant d’une combinaison de fauche double à une…
Fliegl propose un déchaumeur à disques chaînés.  © Fliegl
Fliegl - Un déchaumeur à disques chaînés de 7 m
Le déchaumeur à quatre chaînes de disques KSE de Fliegl assure un bon suivi du terrain.
Claas france Ymeray Réussir machinisme
Claas inaugure son technopôle à Ymeray
Depuis le 31 août dernier, 200 collaborateurs Claas ont investi le nouveau site d'Ymeray (Eure-et-Loir). Crise sanitaire oblige,…
Publicité