Aller au contenu principal

Schäffer
Une chargeuse électrique à batterie sèche

© G. Coisel

La chargeuse électrique 23e a été conçue sur la base du modèle 2336. Elle peut être à mât fixe ou télescopique. Elle se distingue par sa batterie sèche au lithium, limitant la chauffe et évitant d’attendre que la batterie soit vide pour recharger la machine. L'autonomie atteint 4 à 5 heures, pour un temps de charge équivalent. Ce temps est réduit à 30 minutes avec un boost de chargement. La batterie, en location, a une durée de vie de 5 000 charges ou 5 ans. Côté tarif, il faut compter 25 % de plus qu’un modèle thermique. Sa commercialisation est programmée dans le courant de l’année.

Gaëtan Coisel

Capacité : 1 t (bras fixe) ou 1,2 t (bras télescopique)

Débit hydraulique : 42 l/min

www.schaeffer-lader.de/fr/

Les plus lus

Claas Xerion 5000 Trac VC sur le circuit allemand de Nürburgring
[Vidéo] - Un Claas Xerion 5000 flashé sur le mythique circuit de Nürburgring
Le magazine allemand auto motor und sport a testé un Claas Xerion 5000 Trac VC sur le mythique circuit allemand de Nürburgring.
Kuhn Aura Réussir machinisme FB
[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome
Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en…
Claas bec ensileuse Orbis 900 Réussir Machinisme DP
[VIDEO] - Claas - Le bec d'ensileuse Orbis 900 se replie en cinq parties
Claas renouvelle son bec d'ensileuse Orbis 900 qui se replie désormais à 3 m de large. 
sima_annule_FB.jpg
[Covid-19] - Le Sima 2021 malheureusement annulé
Le Sima est malheureusement victime à son tour de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La prochaine édition, qui était…
JOHN_DEERE_6120M_FB
[ESSAI/VIDEO] - John Deere 6120M Premium - « Un milieu de gamme richement doté »
Éleveur à Saint-Germain-de-Montgommery, dans le Calvados, Sébastien Gautard a essayé durant une semaine le tracteur John Deere…
Vincent Reucheron délègue à l'ETA, depuis 26 ans, le transport de l'ensilage du maïs et le tassage du silo.
« Je délègue le transport et le tassage de l’ensilage à l’ETA pour limiter mes charges de mécanisation »
Chez Vincent Reucheron, le parc matériel est réduit au minimum. L’éleveur laitier préfère faire appel à l’ETA pour l’ensilage…
Publicité