Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un mouchard connecté pour contrôler la vitesse des tracteurs

Les tracteurs homologués à plus de 40 km/h vont devoir s’équiper d’un mouchard contrôlant leur vitesse dès le 1er janvier 2020.

Notre poisson d'avril 2019 aura fait peur à certains... Toutefois, n'oubliez pas que la vitesse reste un facteur de risque ! Bonne route et rdv dans un an...

 

La mesure est en préparation : tous les tracteurs neufs et ceux vendus depuis le 1er janvier 2018, capables de rouler à plus de 40 km/h, devront être équipés d’un mouchard dès 2020.  Cet objet connecté, qui devra être installé en usine pour les tracteurs neufs ou par les concessionnaires pour les autres, sera contrôlé à distance, en continu. La maréchaussée recevra ainsi une alerte en cas de dépassement des 40 km/h. Au bout de la troisième infraction, il sera demandé au concessionnaire de brider électroniquement le tracteur à 40 km/h.

Cette initiative pour le moins inattendue, fait suite aux nombreux excès de vitesse de tracteurs, observés lors de campagnes de contrôle menées l’an dernier. Rappelons que depuis le 1er janvier 2018 et la mise en œuvre de la nouvelle homologation européenne, dite Mother Regulation, les constructeurs commercialisent des tracteurs pouvant rouler à 50, voire 60 km/h. Or le code la route français stipule que les tracteurs agricoles ne doivent pas dépasser une vitesse de 40 km/h.

Lobbying des transporteurs routiers

Outre les contrôles de vitesse, cette mesure est aussi liée à l’intense campagne de lobbying orchestrée par les transporteurs routiers. Ces derniers estiment que les tracteurs agricoles roulant à plus de 40 km/h constituent une concurrence déloyale pour leur profession, dont les camions et les salariés sont soumis à de nombreuses contraintes réglementaires, absentes dans le secteur agricole. Les associations de sécurité routière dénoncent également la multiplication des risques d’accident liée à cette augmentation des vitesses, sans formation spécifique, sans véhicule remorqué adapté et avec des dépassements de charge fréquents.

Les pouvoirs publics souhaitent toutefois trouver une solution pour faire évoluer le code de la route, de manière à autoriser les tracteurs à rouler à plus de 40 km/h, sous certaines conditions. Le chauffeur du véhicule devra être titulaire du permis poids lourd ou à terme d’un nouveau permis tracteur dont le contenu reste à préciser. Quant aux ensembles « tracteur accompagné de son véhicule remorqué », ils devront faire l’objet d’une contrôle technique périodique à l’image de celui imposé aux poids lourds.

Inquiets de l'impact de cette mesure, les syndicats agricoles ont réagi en déposant une requête auprès des élus, afin de donner aux départements le pouvoir de limiter à 40 ou 50 km/h la vitesse maximale de circulation des tracteurs agricoles, en fonction des spécificités de leur réseau routier secondaire.

 

Note de la rédaction : Nous aurez compris, au regard de la date de publication, qu'il s'agissait bien évidemment d'un poisson d'avril !

Les plus lus

Vignette
Deux techniques de culture testées en betteraves bio
L'ITB a testé deux solutions de culture des betteraves bio : le semis au carré et le repiquage. 
Vignette
Kuhn - Le combiné de semis semi-porté au transport
Kuhn revient avec un combiné de semis de 6 m avec une roue de transport pour la route.
Vignette
Manitou - un télesco ultracompact
Le leader français de la manutention propose un engin très compact.
Vignette
Novatel - Smart2, une antenne d’entrée de gamme dernier cri
Le spécialiste canadien de géopositionnement Novatel propose une famille d’antennes à la fois accessible et multiconstellation.
Vignette
Kverneland - Dégagement accru sur les charrues portées 2300 S, 3300 S et 3400 S
Les charrues portées Kverneland 2300 S, 3300 S et 3400 S adoptent de nouveaux étançons et bénéficient d’innovations équipant déjà…
Vignette
Joffrey Collemiche, WM Presta – Conduire un tracteur électrique est relaxant
L’entreprise de travaux viticoles WM Presta possède quatre tracteurs enjambeurs électriques sur son parc de six. Un choix…
Publicité