Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Stockage : Visez la polyvalence des murs de silo

Jusque-là essentiellement occupé par des modèles en L ou en T inversé, le marché des murs de silo préfabriqués voit arriver de nouvelles formes qui correspondent mieux aux besoins agricoles.

Les silos couloirs sont appréciés pour leur plus grande qualité de conservation du fourrage. En effet, les traditionnels silos en tas souffrent de pertes plus importantes sur les bords du silo, ce qui est moins le cas des silos couloirs, à condition bien entendu de bien tasser au ras des murs. De nombreuses exploitations ont investi dans des murs préfabriqués à poser directement sur le sol bétonné ou en enrobé. Depuis des années, les murs en L ou en T inversé ont occupé la part belle du marché des murs préfabriqués. Très économiques, les murs en L demandent cependant, du fait de leur instabilité, de rapporter de la terre ou du remblai pour les accoter, ce qui les rend moins modulables. Plus stables mais restant économiques, les murs en T inversé souffrent de leur base, appelée talon, qui gêne les manœuvres et la manutention d’ensilage. Raison pour laquelle certains agriculteurs ont pris le parti de couler la dalle en enfouissant la base des murs en T inversé. D’une part, on perd la modularité des murs. D’autre part, avec l’acidité des ensilages, l’eau s’infiltrant entre le préfabriqué et la dalle coulée dessus, ainsi que les jeux de gels et dégels, fragilisent la dalle à proximité des murs. Face à ces problèmes et quitte à perdre la modularité, d’autres agriculteurs achètent des murs préfabriqués prêts à être scellés dans la dalle ou coulent les murs banchés directement sur place.

De nouvelles formes de murs préfabriqués

Plus récemment, sont arrivées de nouvelles formes de mur préfabriqués. Les murs en A, en V inversé ou en triangle appuient leur stabilité sur une base large. "Cette forme supprime le talon, explique Mickaël Féret, de la société éponyme. on peut venir racler sans problème le long du mur. De plus, lors de la confection du silo, il est plus facile de venir tasser au ras du mur, car les équipements du tracteur qui peuvent dépasser de l’aplomb des pneus, comme les rétroviseurs, risquent beaucoup moins de venir cogner dans le mur. Enfin, leur forme les rend polyvalents, car ils peuvent également convenir au stockage de céréales."

Autre solution, les murs en U sont stables, permettent une bonne évacuation des eaux pluviales et servent de stockage pour les pneus, les boudins, le sable… Par contre, leur poids est plus élevé et l'espace de stockage constitue un volume de stockage en moins pour l’ensilage.

Les murs en H reprennent les avantages des murs en U, avec un stockage supérieur (pour les pneus) ??????????? un peu moindre, mais avec un stockage inférieur à l’abri de la pluie apprécié par les agriculteurs. "Un autre avantage du H par rapport au U est la position plus haute de l’opérateur pour lancer les pneus lors de la confection du silo, explique Mickaël Davy, responsable préfabriqués pour la société PréfaGP. Nous proposons également de greffer une échelle sur l’élément du bout pour monter plus facilement sur le haut du silo, mais nous pouvons également concevoir des éléments H avec deux hauteurs distinctes de chaque côté." Ces éléments sont plus lourds, donc plus chers : compter autour de 4 tonnes pour un élément de 2 m de haut et 1,50 m de long, contre une tonne au mètre linéaire pour un élément en T de même hauteur.

Dans le même esprit, la société VB Béton propose un élément de mur en H à parois inclinées (ou en "A tronqué"), regroupant les avantages des murs en H et ceux en A, DONT la facilité de tassage au pied du mur notamment.

Une modularité des murs comme des Lego

Plusieurs entreprises ont poussé la modularité des murs en s’inspirant des Lego. D’une largeur de 60 à 80 cm, ces "briques" s’emboîtent et s’empilent, constituant des murs solides. Pour la stabilité, privilégier plutôt les blocs de 80 cm de large, surtout lorsque l’on monte au-delà de 2 m de haut. Ces murs restent peu employés du fait de leur prix et de leur coût de transport. Dans le même esprit, Mickaël Féret conçoit des blocs rectangulaires à remplir (terre, gravats…). Cette solution s’avère relativement économique (en béton et en frais de transport), l’agriculteur s’occupant lui-même de lester les blocs une fois livrés.

Attention au coût du transport

Entre ces différentes solutions, les prix varient, souvent en fonction de la quantité de béton. Pour des murs de 2 m de haut, comptez entre 140 et 150 euros du mètre linéaire pour des éléments en T inversé, entre 150 et 180 euros du mètre pour des blocs en triangle et un peu moins de 300 euros pour les blocs en H.
Mickaël Féret commercialise, quant à lui, ses blocs rectangulaires (2,30 m de long x 1,25 m de haut) à remplir 245 euros. "Mais à ces prix départ usine, il faut ajouter le coût du transport, insiste Mickaël Féret. Avec des blocs de type Lego, les coûts explosent, car on en transporte deux fois moins à chaque voyage. C’est pour cette raison que j’ai conçu les blocs à remplir. Dans un camion, on met plus de mètres carrés de murs avec les blocs à remplir qu’avec les murs en A, un peu moins qu’avec les murs en T."

Les plus lus

Vignette
Un jumelage qui a du cran
Lors de conditions très difficiles, le constructeur Sabatino sort les rames avec son jumelage pour le moins particulier.
Vignette
3 000 hectares en Roumanie - 8 tracteurs Fendt 724
Une exploitation roumaine démesurée : petit tour du propriétaire.
Vignette
Un déchaumeur particulier
Une combinaison de déchaumeurs pour gérer les adventices, les repousses ou encore les problèmes de pyrale.
Vignette
Embarquez à bord d'un Massey Ferguson pour les labours
Mimi Agri, Youtubeuse spécialisé en agricole a joué, pour l'occasion, les modèles au volant de sont tracteur.
Vignette
Plantation de pommes de terre : Du beau monde dans la parcelle
Les chantiers de plantation de pommes de terres sont souvent gourmands en matériel et en main-d'oeuvre et demande une…
Vignette
Une cureuse de fossés qui récupère les résidus
Une Entreprise de travaux agricole propose un service de curage des fossés avec récupération des résidus
Publicité